04
Nov

Uniqlo, part I

035.JPG

 

Lors de mon séjour à Paris, je ne pouvais pas passer à côté de ce qui fait jaser la planète blogosphère ces derniers jours : pénétrer dans l’univers de la consommation massive japonaise, j’ai nommé Uniqlo.

 

Point de file pour entrer dans les lieux, mais du monde, un de ces mondes, j’ai cru que ma mère voudrait en réchapper à la première excuse trouvée. Que du contraire, elle m’a littéralement scotchée.

 

Armée de son petit panier délivré à l’entrée, elle l’a bien rempli de cadeaux de Noël divers et variés, pour les tantes, belles-filles and co (argh, quand j’aurais son sens de l’organisation et que j’étalerai mes dépenses de Noël sur deux mois, il faudra m’ériger une stèle).

 

Alors Uniqlo kesako ? J’avoue que je m’attendais à un truc cheap (selon la formulle consacrée, j'avais retenu "l’équivalent H&M du Japon"). Prix H&M, peut être, mais un style plus GAPien, fait de basiques pour un week end à Cape Code, peu ou pas de pièces tendances. De belles matières, un choix étonnant de formes et de couleurs, mais que des basiques.

 

Dans mon panier à moi? J’ai embarqué un legging en matière high-tech dont Walinette a fait un parfait compte-rendu ici-même : une matière très agréable à porter, douce comme mes cheveux lavés au Fekkaï, qui ne plisse pas, qui ne poche pas, bref, un grand OUI. Seul hic : un peu court pour les grandes duduches de mon espèce.

 

Autre rescapée de mon expédition, une tunique en sweat, véritable tuerie en termes de confort, la parfaite tenue de combat pour affronter une journée de boulot hivernale où on n’a aucune inspiration pour s’habiller le matin quand il fait toujours noir et qu’on a juste envie de se recoucher. Bah la tunique sweat, c’est comme si tu ré-enfilais ton pyjama à la sortie du bain.

 

En bonne rebelle de la société de consommation (Pip’, si tu me lis), je me suis délestée de quelques euros chez Sephora pour enfin tester les vernis OPI qui, je dois le reconnaître aussi, sont également une excellente surprise.

 

Un pinceau bien étudié qui permet une application sans aucune difficulté (le vernis des nulles), un séchage record, une tenue parfaite pendant une semaine au moins, des coloris originaux, un prix abordable. Et le pompom, un p’tit nom ridicule pour celui choisi, rouge-orangé-fluo-mé-pas-trop : My chihuahua bites.

 

027.JPG
030.JPG
039.JPG
Tunique en sweat et legging Uniqlo, 19,90 € et 15,90 €
Bottines lacées compensées Zara
Foulard Zara
Vernis OPI My Chihuahua Bites!

09
FéV

La vie en rose... fuschia

Il y a quelques semaines, je vous avais balancé genre l’air de rien que mon dernier craquage chez MAC avait été justifié par l’impérieuse nécessité d’acquérir sans délai un rouge à lèvres fuschia et un vernis assorti.

 

Drôle de lubie, me direz-vous, et vous n’aurez sans doute pas tort après avoir lu mes explications, sensées apporter la caution intellectuelle à mes achats. Ahem. Mais préalablement, je tiens à vous rappeler que je ne suis en rien une leadeuse, et que je ne suis qu’une suiveuse. En mode « fan de », donc, pour ce qui va suivre.

 

Je vous situe le contexte : moi débarquant du Thalys à Paris un jour de fin novembre et Bérangère qui me dit « Retrouve moi, je suis chez Mode Trotter où je vais récupérer ma commande ». (No comment sur le caractère orgie-sque de ladite commande…)

 

Voilà comment je me retrouve chez la jolie Marie de Mode Trotter (celle là même que vous avez pu découvrir ici chez Punky Bé), hypnotisée par la chaleur et la beauté qui se dégage de cette fille.

 

Cachée derrière les buées que formait mon thé vert sur mes lunettes (parce qu’en plus du reste, Marie elle est super gentille et elle t’offre même un thé quand tu passes chez elle alors que t’es même pas sensée être là), je la scrutais en me disant que wouah, cette fille là, elle a tout compris, et moi je suis rien qu’une pouilleuse.

 

Ouais les filles comme je vous l’dis : cette fille, elle a le sens du détail qui fait tout et qui fait qu’elle est unique. Et le détail qui tue, je vous le donne en mille : rouge à lèvres fuschia et vernis assorti.

 

A partir de ce moment, je ne voulais plus entendre parler que de rouge à lèvres et vernis fuschia. Bon après, reste à assumer hein, parce que n’est pas Marie qui veut…

 

018.JPG

10
FéV

J'ai péché

Me voilà encore à confesse pour un péché somme toute anodin pour la plupart d'entre vous, mais qui me reste sur la conscience. Je m'en veux, je culpabilise, j'ai honte.

Car j'ai succombé à la tentation, bêtement, sans aucun recul ni esprit critique: il me tendait la main, je l'ai accepté, sans m'interroger sur les raisons qui me poussaient à agir de la sorte, mais stupidement pressée par la masse, et parce que j'entends dire de lui qu'il sera l'incontournable.

Le vernis marine, Blue Satin de Chanel.

87689cee75be9416e12452410c56f0e2.jpg

Heureusement, il est plutôt joli, et une fois posé, on est loin de la couleur encre du flacon pour se rapprocher d'un noir profond, qui ne capte des reflets bleutés qu'une fois exposé à la lumière.

Mais voilà, le mal est fait, et ce vernis a surtout le don de me rappeler ces années d'adolescence bête et sotte où les palladiums (rose) et doc martens se succédaient dans mon armoire sous les applaudissements de mes parents qui savaient, à l'époque, qu'il n'était pas de bon ton de contrarier une jeune fille de 15 ans en crise, et ce pour préserver la paix des familles.

Sauf que là, j'en ai près de 27 et que j'agis toujours de la même façon.

Pour m'auto-absoudre de ce péché, et me laver de cette honte, je vais vous faire profiter de ce que j'espère être cette fois-ci une réelle nouveauté.

Vous connaissez toutes le spray Mavala pour faire sécher le vernis... Et bien la marque propose également dans la même gamme Mavadry un vernis qui fait sécher le vernis.

3b904e30916ecac3c8a693ccb97c1627.jpg

Psychologiquement, cela semble difficile à admettre, autant que si l'on vous disait que pour réduire la pollution, il fallait rouler encore plus en voiture, mais ça marche, Jean-Pierre... Ce top coat fait sécher le vernis ultra rapidement (il s'applique dès que la deuxième couche de vernis est achevée), mais en plus, protège, fait durer et unifie véritablement la couleur. Sans mentir, le vernis peut durer toute sa petite semaine sans morfler...

Plus aucune excuse maintenant, tout le monde se colle à son devoir vernis, qu'il soit bleu, noir, fuschia, rouge ou pastel...

01
Jan

Miroir, mon beau miroir...

Dis-moi si j'étais la plus belle hier pour réveillonner...

Dis-moi si mon nouveau vernis Réglisse de Dior a fait effet...

4cfd66a15e450b4cf587dbc5357c342c.jpg
496dd79f9e5f132a686ecc85c4fefd57.jpg

Dis-moi si mon gilet d'homme lamé Maje a donné l'effet glamour recherché à la petite robe noire Zara très sage...

17b99765a7daaa6c76e3d057dfaafd67.jpg

Sur quoi, le Miroir me répondit: "en 2008, ton vernis tu chériras, tandis que ton gilet tu seras priée de porter plus souvent... Quant à savoir si tu étais la plus belle, hélas, il me faut t'annoncer que tes copines bloggeuses n'étaient pas mal non plus au réveillon d'hier..." 

Bonne année 2008 à toutes, pleine de modasseries et autres questions existentiellement futiles... 

Et vous, qu'avez-vous porté hier soir?

14
DéC

Oh oui, baîllonnes-moi!

J'ose espérer que vous avez pensé à moi en voyant cette publicité de Christofle, en tout cas, moi, j'ai immédiatement pensé à l'article, mais surtout au titre, que j'allais en faire:

efe41588123c5a7c00bf7a7d4363364a.jpg

La marque n'en est donc pas restée à son coup d'essai, et se remet à table avec une autre publicité d'un goût tout aussi douteux que la première. Je suis peut être un peu primaire, mais j'estime que le rôle s'une publicité est de donner envie, et de voir une fille baîllonnée avec un collier n'est pas un argument de vente qui me convainct.

Mais cette fois ci, j'ai eu envie d'aller voir au delà de la simple image et d'essayer de comprendre la signification qu'elle pouvait avoir. Pour ce faire, je suis repartie du comm' le plus intelligent que ma dernière note sur le sujet avait suscité, et que l'on doit à Estelle, qui avait fait la brillante annalyse suivante:

"ah bah je dois être la seule à lui trouver un interêt à la pub. Andrée Putman dessine des collections bijoux pour Christophle depuis pas mal de temps, ms c'est cet hiver qu'ils ont décidé de mettre le paquet nivo com', car ils savent que Montblanc, Baccarat, Lalique, ..., se régalent. Pour info, les bijoux étaient l'activité première de Christofle , bien avant les arts de la table. Et puis, la pub fait justement le lien entre les bijoux et les arts de la table (à travers la bouche ou la gorge). Enfin, c'est mon point de vue."

Je me suis donc essayé au raisonnement suivant:

jamobon de Bayonne

-> manger

-> bouche

-> couverts en argent Christofle

-> bijoux

-> bailloner

La boucle est bouclée, ne me remerciez pas, il n'y a pas de quoi... 

Et parce que ce blog part carrément en couilles, et qu'il faut parfois en revenir aux choses sérieusement futiles, je vous montre mes ongles peinturlurés en fuschia:

a74fcf56940dfa3626984a1ceb08bcaa.jpg

Jusqu'à ce que je lise ma Frifri adorée, je réservais le fuschia comme couleur d'été, et c'est au terme de son analyse poussée que j'en suis arrivée à la même conclusion qu'elle: "Et pourquoi pas fuschia, finalement?". Pour les amatrices, il s'agit du vernis Chanel coloris 217 SPLENDEUR, qui est sublime.

05
Nov

Y'a pas que le rouge-noir dans la vie

Parce que, je veux pas jeter un pavé dans la marre, mais bon, vous me connaissez, même pas peur de me mettre Cesare Paciotti à dos, donc je me dois de dénoncer qu'en matière de vernis, Chanel, c'est carrément merdique. Cette marque fait les plus belles couleurs de la Terre (à commencer par le rouge noir, mais mention sépciale aussi pour le Pirate, le Madness, le Black Satin, etc), mais point de vue tenue et couvrance, on repassera.

Donc cet hiver, on fait toutes une infidélité au rouge-noir, et on fond sur un vernis aubergine ou, plus vulgairement, mauve, et c'est pas Frifri qui me contredira, elle qui nous fait baver avec son YSL tulipe noire, quasi en rupture partout. J'avais fait mes réserves l'année passée (ouais je me la pète, genre limite précurseuse de tendance) en achetant non pas 1, ni 2 mais 4 pots de Ritual Color Helena Rubinstein coloris Deep Purple (j'ai du mal avec le nom, je veux tout le temps l'appeler Pure Velvet, je sais pas pourquoi, mais je trouve ça nettement plus joli):

73ca58a2430ced1b57c87f54db2a06fb.jpg
2611c4a30bb6215845f1b454c199b9f6.jpg

Une couche, c'est mauve, deux couches, c'est quasi noir, donc mon côté Cruella-fourrure-tout-le-tuttim n'est pas en reste, et franchement, l'essayer, c'est l'adopter. Encore un argument? Le mauve, ça va avec plein de couleurs: le gris, le noir, le rose, même le corail, bref, mis à part le jaune, le vernis mauve assortit à merveille toutes les couleurs tendances de cet hiver.

Bon, la seule mauvaise nouvelle, c'est que je pense que mon super vernis, c'était la collection éphémère de l'année passée. Mais comme je ne veux pas seulement vous narguer, je vous refile le tuyeau du nouveau violet sorti par cette bonne vieille Helena cette saison:

d24896f77896449d21b0537a3e9c6db1.jpg

 

Un brin trop bleuté à mon goût, mais c'est comme pour tout, il faut voir mis, d'autant que, comme le dit le bon vieux proverbe le flacon ne fait pas le vernis...

Et vous, quelle est votre couleur de vernis pour l'hiver?