28
Aoû

A new head

L’autre jour, j’ai atteint les 200 amis sur Facebook. Le même jour, j’ai croisé une amie au supermarché, et pendant que nous devisions de la piccata de veau au rayon crevettes, une de nos "amies" communes sur Facebook est passée à côté de nous, sans nous dire bonjour. Toute l’ironie du système est résumée par le pittoresque de la situation.

 

Mais bref. Tout ça pour dire que mon amie, la vraie, pas celle de Facebook, avait des nouvelles lunettes de vue à tomber. « C’est des quoiiii ? », je lui demande. « Tom Ford », qu’elle me répond.

 

Ben oui. Logique. L’homme du porno chic et des lunettes à tomber. Y a-t-il un lien de cause à effet ? Les femmes à lunettes l'inspirent-elles particulièrement ? Je préfère ne pas savoir. Toujours est-il que cela m’a rappelé qu’il me fallait des nouvelles lunettes.

 

En tant que binoclarde à temps plein, je m’octroie le luxe d’en changer régulièrement. Parce que celles qui portent des lunettes du matin au soir le savent aussi bien que moi, il y a un moment où l’on ne supporte plus ses lunettes et où on veut une autre tête.

 

J'ai d'autant moins de remords à en changer que l'achat de nouvelles lunettes se révèle être à chaque fois un achat bien amorti. Exemple: une monture avec verres à 350 € divisée par le nombre de jours portés (700 jours), et on arrive à un rendemant de 0,50 € par jour. Ma foi...

 

Mon détour par le rayon crevettes m’a donc rappelé que j’avais récemment craqué sur une paire de lunettes YSL, que je vais bientôt recevoir, grâce à l’aide d’une bloggeuse, lectrice, et opticienne.

 

Ca m’a aussi rappelé que j’avais essayé une autre paire, une… Tom Ford, je vous le donne en mille, absolument renversante, mais aussi assez surprenante, voire même bizarre... Enfin, pas aussi bizarre que les sandales à scratch de Balibulle (juste retour d'asenceur...), mais enfin, jugez de la chose:

 

tom_ford_ft5045_804.jpg

 

 

La version vue, en quelque sorte, des fameuses solaires Tom Ford coupées au bout:

 

 

jennifertf086021.jpg

 

Mais mon côté téméraire me pousse à me demander s’il est possible et envisageable de vivre avec deux paires de lunettes de vue au quotidien. Non parce que, rien que niveau rendement, ça veut dire que je pourrai plus en acheter avant... 4 ans... Gloups! Une réponse ? Un avis éclairé ?