15
Mar

Ode à mon gros cul*

J'aime plus les flare, voilà fallait que ça sorte, c'est dit. Fervente supportrice du flare à son débarquement en boutiques, je me disais que c'était le genre de jean qui s'adapterait magnifiquement à ma silhouette. Or que non (ma nouvelle expression).

Ou plus précisément, je pense que mon gros cul en est arrivé à un stade de maturation où il veut prendre son indépendance. Mon gros cul, ce fidèle compagnon, le seul qui, chaque fois que je me retourne, est toujours derrière moi.

Oh, je dis absolument pas ça pour que vous me rassuriez à coups de « mais non t'as pas un gros cul ». Si, je vous jure, c'est juste que toutes les photos de moi sont prises de face. Mais depuis que je suis toute petite, mon divin popotin a toujours occupé une proportion importante de mon body. A croire que j'y peux rien, j'suis faite comme ça.

Et je crois tout simplement que j'en suis arrivée au stade où je l'accepte. Moi et mon gros cul ne formons plus qu'un : amis plutôt qu'ennemis. Voilà, il suffit de se le dire pour que ça donne limite envie de le choyer, ce gros cul.

Et bonne nouvelle à tous les gros culs qui ornent la planète : j'ai trouvé lé slim qu'il nous faut. Oh, rien de transcendant, rien de cher non plus, juste la découverte qui a changé ma vie (excusez du peu) : le modèle sqin de chez H&M.

Alors, des dizaines d'entre vous le connaissent sûrement déjà, mais pour toutes les réfractaires à la tentative d'enfilage du jean slim comme je l'étais jusqu'à avant-hier, je ne peux que vous inviter vivement à l'essayer, car l'essayer c'est l'adopter.

Une taille pas trop basse (ne pas se fier à l'étiquette low waist), un chouia de stretch qui permet au modèle de s'adapter parfaitement à la forme de la jambe, un choix de couleurs relativement exceptionnel, et surtout, surtout, enfin la satisfaction d'un jean qui nous va.

Welcome in my new life.

004.JPG
Jeans H&M, modèle squin, 39,90 € (taille 30, comme ça vous saurez tout)
__________________________
*Titre librement adapté de la catégorie d'articles d'Isabelle, notre accro de la mode préférée

19:20 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : blabla de fille, blog, h&m, jean sqin, mode, shopping, slim |  Facebook |

30
DéC

En plein trip régression

020.JPG

 

Ralala les filles, je me suis tapée une bonne dose de fous rires ce week end. Faut que je vous raconte : j’étais à Bruxelles pour un week end de filles chez mon amie de secondaire, que nous appellerons C.Louche pour les besoins de ce post.

 

Cette espèce de dinde n’a rien trouvé de mieux que de ressortir au resto les lettres et cartes postales que je lui écrivais aux alentours de 1997... et c’était juste du GRAND. Je précise pour celles qui se poseront la question qu’en 1997, j’avais 16 ans, donc un peu d’indulgence…

 

Parce que franchement, c’était ridiculement drôle, y’a pas d’autre mot. Entre les 5 kilos à perdre absolument avant les vacances d’été pour être sûre de tomber sur l’homme de ma vie en vacances, mon adoration absolue de George Michael et mes plans drague foireux qui visaient mon prof de tennis de l’époque, je n’en pouvais plus de me revoir aussi bête à cet âge.

 

Bête et en même temps attendrissant de constater combien nos préoccupations, aussi futiles les unes que les autres, nous paraissaient supra-méga-giga importantes. « Et X.F. tu l’as abordé ? », « Et je me demandais si j’irais pas lui demander une clope, à la prochaine soirée ? », genre quoi, alors que, inutile de préciser que je n’ai plus aucune idée de qui est X.F., et que je fumais pas.

 

J’ai par contre été saisie de constater que j’écrivais de la même façon qu’aujourd’hui : l’écriture n’a pas changé, le ton est resté le même. Et finalement, je me suis demandée si j’étais si différente de celle que j’étais, il y a un peu plus de dix ans, pour en arriver à la désespérante réponse que non, en fait.

 

Bien sûr, j’ai fini mes études, j’ai un travail, un appartement et une vie de couple qui va bientôt fêter ses 9 ans. Mais je suis toujours cette fille immature qui doit toujours perdre ces satanés 5 kilos en trop, qui est toujours aussi fan de George Michael, et qui râle toujours autant d’avoir pas réussi à draguer son prof de tennis de l’époque.

 

Alors, je vous le demande: c’est comment qu’on fait pour devenir grande ?

 

Parce qu’avec mes nouvelles baskets et mon slim, j’ai comme l’impression de régresser un peu, non ?

 

003.JPG
028.JPG
022.JPG
025.JPG
Baskets Ash et col Swildens amenés par le Père Noël
Robe pull COS
Blouson en cuir Morgan
Slim en velours Cheap Monday
Gants en cuir Marks&Spencer
Lunettes Wayfarer
Sac Delphine Conty