20
FéV

Nothing sweet about me

023.JPG

Sous la menace de mon esthéticienne qui veut tout déballer, j'ai décidé de prendre les devants et de tout vous avouer :

Je me suis mis du vernis hier soir en rentrant bourrée et j'en ai autant sur les doigts que sur les ongles : je me fais penser à une petite fille de 4 ans qui a piqué son vernis à sa maman pour en mettre en cachette.

J'ai pas assorti ma culotte à mon soutif, malgré mes bonnes résolutions du début d'année. Je suis tellement loin que je me suis même dit que cela me porterait malheur sur 10 générations : ma fille préférera porter des chaussures de marche plutôt que des ballerines, quelle horreur !!!

J'ai une petite grappe de boutons, là, à côté de la bouche. Siiiiiiiiiii, lààààà !!!! Même que, quand je réfléchis genre de manière hyper profonde, j'aime bien me les tripoter comme si ils allaient apporter la solution à mon problème. Le mage Zabou lit tout dans ses boutons.

J'ai ma frange qui part en queue de cochon, et ça, mais alors ça, ça m'énerve par-dessus tout. Note pour plus tard : penser à s'acheter un sèche-cheveux et une brosse ronde à laisser au bureau.

Heureusement que, pour compenser, mon radar fashion fonctionne toujours aussi bien chez Zara. Je sais ça n'a rien à voir, je cherchais juste une entrée en matière pour vous balancer mon nouveau sac...

004.JPG
006.JPG
013.JPG
014.JPG
Sac en cuir - anses en chaînes Zara Woman, 69,90 €
Liquette Zara
Blazer Isabel Marant
Gilet en lapin et tour de cou Swildens
Collants Marks&Spencer
Boots Invito

19:12 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : blabla de fille, blog, mode, sac, shopping, zara |  Facebook |

06
Oct

Sursis probatoire

Parce que ça prend du temps.

 

Parce qu’il m’arrive d’être démotivée.

 

Parce qu’en définitive, je vous connais fort peu, alors que vous me connaissez de mieux en mieux.

 

Parce que ce n’est pas mon milieu.

 

Parce que j’ai souvent l’impression que tout ça est vain.

 

*

 

Mais parce que j’ai encore de l’inspiration.

 

Parce que j’aime aller au fond des choses.

 

Parce que j’ai fait des rencontres inoubliables.

 

Parce que j’ai encore des choses à dire, et que je ne peux le faire qu’ici.

 

Parce que ceci est mon espace de liberté…

 

001.JPG
006.JPG
007.JPG
Sac Polder
(Porté avec une robe Massimo Dutti, des collants H&M et des bottes Essentiel)

08
Jui

Si Delphine m'était Conty

Je ne suis pas une fana de sacs. J’irais même plus loin, en disant que je suis une frigide de la maroquinerie : l’évocation de Jérôme Dreyfuss ne me fait pas fantasmer, les damiers et le matelassé ne me font pas rêver, le motorcycle de Balenciaga ne me fait pas kiffer, et j’ai renoncé (temporairement) à l’idée d’investir dans du cuir, fut il très beau, fut il estampillé YSL.

Je me qualifierais volontiers de "la petite pouff’ suiveuse du sac", plutôt que de la collectionneuse amoureuse. A 13 ans, j’avais mon Paquetage comme tout le monde, à 18 ans, mon pliage Lonchamps comme tout le monde, puis les sacs à paillettes Vanessa Bruno et les 24h Gérard Darel, comme tout le monde. Du mal à trouver mes marques, c'est le cas de le dire.

Jusqu’à ce que je découvre Delphine Conty : des gabarits intelligents, des couleurs sobres, un beau cuir tout souple et tout doux, une belle tenue et un rapport qualité-prix relativement intéressant. Bon, on n’est pas chez Bata, non plus, mais que je vois le prix de certains sacs dans de grandes enseignes comme Mango ou Zara, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il y a une surenchère évidente.

Aussitôt essayés, aussitôt adoptés, je ne quitte plus les deux modèles de la Conty que j'affiche au compteur, maxi besace noir ou bowling gris, avec, enfin, la fierté d’avoir quelque chose que personne n’a :

025.JPG
028.JPG

Et la bonne nouvelle, pour la provinciale que je suis, c'est que j'ai trouvé mon lieu de fourniture, qui propose quelques modèles qui ne sont pas tombés dans l'oeil d'une taupe:

22904_32.jpg
La petite pochette grise qui servira de trousse de maquillage assortie à mon sac...
22889_32.jpg
La besace à bandouillère, en couleur camel, qui me rappelle un peu le modèle (hors de prix) Malababa de l'hiver dernier chez Maje...
22899_32.jpg
Le sac cabas noir, réplique en petit du modèle que j'ai déjà...

 Allez, on mord sur sa chique, dans quelques jours, c'est les soldes...

19:55 Écrit par Smarty Zabou | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : blabla de fille, delphine conty, sac, shopping |  Facebook |

23
Mai

Je vais vite...

Je m'entraîne, à ne pas perdre une seconde...

Ouais, hum. Tout ça pour dire, que je passe en vitesse, si on me demande, vous m'avez pas vue...

Bon plan du matin ne saurait mentir, ma cop's Bérangère revend son Anna Corinna City Tote, coloris marron, détails tirette et boutons dorés, pour la somme toute modique somme de... 225 € frais de port compris! Et c'est à vous que ce plan est proposé: un ch'ti mail à mon adresse habituelle smartiesisters@hotmail.com...

691900207.JPG
341681823.JPG

Pourquoi je le prend pas pour moi, me direz-vous? Peut être parce que c'est la dèche... mais ça, à nouveau, je vous ai rien dit...

Sur ce, je vais tektoniker un peu, moi, pour me décrasser les coudes!

05
Mai

Pauvre petite fille riche (ou presque)

La vie est une longue suite d’interrogations : que vais-je préparer à manger ce soir ? Comment je vais m’habiller demain ? Quelle sera ma prochaine crème de jour ? Bref, autant de considérations hautement intellectuelles, auxquelles travaille beaucoup (trop ?) mon petit cerveau déjà bien mis à l’épreuve.

Et il y a cette question que toute modasse devant l’éternel s’est un jour ou l’autre surprise à se demander : si j’avais les moyens, quel est LE sac à main dont j’aurais vraiment envie ? Le sac à main, l’objet de tous les fantasmes, cet ami, inséparable, indispensable, qui peut réveiller toute une tenue.

Et si je vous disais que prochainement, j’aurais peut être les moyens de mes envies… Non pas que je change de job, ni que je compte gagner au lotto. Non pas non plus que je puisse tout à coup m’offrir une édition limitée en python de l’un ou l’autre de nos créateurs favoris. Non, juste une enveloppe d’anniversaire déjà bien garnie, plus une rentrée d’argent plus ou moins importante (tout est relatif), mais surtout exceptionnelle.

Qui dit rentrée exceptionnelle dit dépense exceptionnelle : je cherche donc l’achat dont j’espère me souvenir. L’achat que je raconterai à mes petites filles. L’achat qui ne se reproduira pas de sitôt, voire même peut être plus du tout.

Sachant quand même que, ce qui me fait avant tout hésiter, c’est cette fameuse limite psychologique à l’achat. Je n’ai jamais rien acheté de plus de 300 €. Je me suis toujours convaincue que, même si je devenais riche, je serais incapable de dépenser 3.000 € dans un pull, fût-il en cachemire des hauts plateaux de Mongolie. J’éprouve déjà des tremblements à l’idée qu’une vendeuse m’annonce un prix à 4 chiffres, je ne sais d’ailleurs même pas si ma carte bancaire accepte les achats de plus de 500 €.

Les préambules étant posés, je vous soumets donc ma première idée : le sac Anna Corinna, déjà visible au bras d’une bonne partie de la blogo. Dans sa forme, il est impeccable pour la Bernadette que je suis, qui ne porte ses sacs que juchés sur son avant bras. Mais est-ce vraiment un achat qui comblera mon envie profonde ? Est-ce vraiment suffisamment exceptionnel ? En même temps, et vous l’aurez compris, son prix rentre d’autant plus dans mes moyens que le dollar n’a as fini de continuer sa chute libre…

626734367.jpg
Sac Anna Corinna chez Revolve Clothing, env. 420 $

Seconde idée : le Downtown d’Yves Saint Laurent. Clairement, le sac qui me fait craquer. Le seul et unique qui demeure dans mon cœur depuis plus d’un an. Le seul qui me ferait devenir copine avec Lauren Conrad pour essayer de le lui emprunter. Le seul sac haut de gamme qui me correspond vraiment, à savoir, une forme idéale, un porté à la Bernadette , un esprit pas du tout « m’as-tu va », discret, mais que saura reconnaître l’œil exercé.

477045703.jpg
Sac Downtown d'YSL, en noir, bien sûr, entre 1.200 et 1.600 €

J’ai l’impression qu’en écrivant ces lignes, j'ai surtout essayé de me convaincre moi-même, mais j’ai toujours besoin d’une approbation morale extérieure : ma mère, ma sœur, mes amies… puis il y a vous, bien sûr. J’ai aussi besoin de bonnes raisons qui pourraient me décider à claquer en 5 minutes l’équivalent de deux remboursements de crédit hypothécaire.

Alors, d'après vous, raison ou passion? 

_________________________________

PS: si quelqu'un a un plan pour un Downtown au prix du Anna Corinna, inutile de dire que je suis preneuse...

30
Jan

Ma Came, III

Le manque créée l'envie

Sans manque, pas de drogue, pas de dépendance.

Un matin, tu te réveilles et tu te sens mal tellement y'a rien dans ta garde-robe que t'as envie de mettre.

Le manque, c'est cet état où plus rien ne te branche, sauf la nouveauté qu'on te balancera sous le nez. Et dans ce cas là, La Fameuse, puisqu'elle est à l'honneur cette semaine et qu'elle se balade en guest sur la blogo, n'est jamais bien loin, prête à te ferrer à la moindre occasion.

Je la menace de m'en donner, sous peine de faire un attentat sur sa boîte mail, elle me parle de cachemire, de Tara Jarmon... Ah, ça pour une nouveauté... Moi qui ne connaît du cachemire que les 5% qu'Inditex, via Zara, met de temps en temps dans mes pulls, il ne m'en fallait pas tant pour me faire replonger.

C'est donc les mains pleines de tremblements et la bouche baveuse que je déballe mon Colissimo et que j'y trouve ma robe et THE sac en cuir noir, celui là même qu'il me fallait:

b1ec4431cbcbf645a608b2b1bd04b4e9.jpg
Robe boule Tara Jarmon
b4613984e0280f98f5c91468f3913570.jpg
f55d431b0d458b78d2e34f2927de9e9d.jpg
... avec blazer Maje, foulard H&M, boots motardes Mellow Yellow
54b2e14ff321a7fdf377b764c483a7e4.jpg
... ou avec leggings Bel Air, sous pull noir American Apparel, foulard et bottes Zara
db5926594054aa7d37c4d73978513e1a.jpg
Sac Delphine Conty
b34b5cbaea86873d3d108de5e0762308.jpg
... porté au bras...
3eaa64a203295f0dcc67e3b9efbc129a.jpg
... ou en besace avec un petit blouson en cuir

Demain, l'overdose???

27
Nov

Confession intime

Je dois bien avouer qu'il y a encore quelques mois, les Robert et autres Billy de Jérôme Dreyfuss, le Barbara de Brontibay et le Lune de Vanessa Bruno n'évoquaient rien. Du tout*.

Pour vous situer la non-initiée que je suis, à 14 ans, j'avais mon Paquetage, à 18 mon pliage Longchamps et à 26 mon 24 heures de Darel. Bref, je suis le petit mouton du sac. Je suis bien sagement mon troupeau. Je ne suis capable d'aucune inventivité.

Mon éducation s'est réalisée peu à peu à la lecture de toutes les fanas de sacs que compte la blogo, et elles sont nombreuses, puisque rien qu'en citant Punky et Galliane, je pense pouvoir dire qu'elles pourraient ouvrir un magasin de sacs avec leur propre placard.

Bref, j'ai décidé de me reprendre en main et quoi de mieux de vous mettre à contribution: trouvez-moi le sac idéal. J'ai évidemment quelques critères: surtout pas de sigle, ni de marque affichée (le monogramme ne passera pas par moi), pas trop grand ni trop petit, du cuir, du ton neutre, des anses qui permettent un port au bras voire, à titre exceptionnel, à l'épaule. Un every day bag.

Pour vous situer, je vous montre quelques modèles selon mon coeur, sauf qu'il y a toujours quelques chose qui coince:

a0a83a22503edcc78f5dbd81cc196550.jpg
Les Petites (trop sobre?)
53bce9b94f029712d759dd81a7786cdb.jpg
Petite Mendigote (trop grand pour être porté au bras?)
0c7ed758f734c533f60c9745a6613a7a.jpg
Repetto (trop gros?)
240c0065c4d00ea16eef954fb04f0ed1.jpg
Antik Batik (trop en daim, trop gris?)
d6ea66d6e9f515bfeeb4c3f6719e15cf.jpg
Re- Les Petites (trop besace?)
6bf15bfc1358b1f7cbf5dde40c9c9afd.jpg
Jérôme Drefuss (trop cher?)

 

Il s'agit ici de vous montrer un peu mes goûts (enfin plutôt mes non-goûts). J'attends donc vos idées, vos suggestions, sachant que mon budget est limité à un plafond psychologique au-delà duquel je ne sais pas dépenser, soit +/- 250 €.

* Pour toutes celles à qui ça n'évoque rien non plus, il s'agit de sacs...