04
Avr

I'm a big big girl

Je suis grosse. Ou plutôt, je me vois grosse. Je sais, la différence entre l’image que l’on a de soi, et ce que l’on est réellement, gnagnigna, tout le bazar...

N’empêche, quand je me saucissonne le corps de la tête aux pieds, je constate qu’il me pousse un double menton, que mes muscles se transforment en coca light, que mes seins débordent de mes soutifs, que j’ai le bide d’une femme enceinte de trois mois, que mes fesses font floutch-floutch, que mes cuisses se touchent presque, et que mes pieds…

Non, mes pieds, ça va, en fait. De même que mes mains, et mes oreilles. Donc, bonne nouvelle, je peux toujours porter mes boucles d’oreilles, mes gants, et mes sandalettes.

Pour le reste, je tremble devant mes slims, tandis que mes robes baby doll, mes tops empire sont relayés au rang de traîtres. Pff, les salauds quand même, ils m’ont alerté de rien, ils m’ont rien dit. J’aurais quand même peut être dû m’alarmer par la marque que l’élastique de mes collants me laissaient à la taille.

Mais le pire dans tout ça, c’est que je crois que je suis convaincue que revenir en arrière ne m’est plus possible ; pour preuve, les ENORMES sachets de vêtements d’été que j’ai donnés, en étant persuadée que je ne rentrerais plus dans les trois quarts, sans pour autant oser vérifier.

On m’avait prévenue que le corps changeait, à partir de 25 ans, qu’il fallait se surveiller, surtout avec cette vie de boulot, cette vie de sédentaire, mais je ne m’attendais quand même pas à ça, et j’envisage d’ailleurs la possibilité de traîner mon patron devant les juridictions du travail pour prise de poids non contractuelle.

Non mais sans dèc’, jusque là, j’avais une sorte d’auto-régulateur, qui faisait que dès que je prenais un peu de poids, je le perdais tout aussi naturellement, au gré des circonstances de la vie, et surtout, sans avoir l’impression de devoir faire des efforts pour y arriver.

Mes amis, cette époque est bel et bien révolue, je suis désormais un organisme génétiquement modifié, dont on a changé les codes, et qui est bloqué en mode consommation de 5000 calories par jour. Bon, j’exagère peut être, un peu…

Parce qu’il n’y a plus une pause café qui passe sans un petit délichoc à la clé, ni un temps de midi qui ne finisse par un dessert. En même temps, s’il suffit d’arrêter tout ça…

I am a full fat girl.

Alors bien sûr, il y a ceux qui vont me dire « meuh non t’as pas grossi », il y a ma mère qui va se dire que je vais virer ano pour maigrir, il y a ceux qui vont faire mes archives pour confronter l’avant et l’après, et puis il y a ceux qui vous sautent dessus au détour d’une parapharma, où il n’était question que d’acheter du gel douche, et qui, probablement à la vue du gai cuissot, vous proposent des produits miracles.

Et moi, dans ma faible chair, je n’ai pas pu résister :

289010864.jpg
776689628.jpg

 

Conclusion: en plus d'être grosse, je suis débile.

17
Mar

C'est dans ELLE, c'est du belge, pas de doute...

A magazine belge, spécificité belge, et l’on se félicite d’apprendre que la grille Sandrina Fasoli, composée de deux anciens étudiants de La Cambre, vient de remporter le prix Mango, couronné de 300.000 €.

6283616.2.JPG

Le jeune duo explique qu’il pourra enfin se payer un indispensable bureau de presse à Paris, se faire épauler pour les ventes en France, aux Etats Unis et en Asie, et surtout peut être abandonner le bénévolat. 

2112915791.JPG

A chaque saison, les deux jeunes créateurs se posent la question de savoir si cela vaut la peine de continuer ; lorsque l’on voit l’échantillon de leurs créations, l’on ne peut que se dire qu’abandonner serait bien dommage…

Toujours en made Made In Belgium, le ELLE Belgique de ce mois de mars 2008 rend hommage au sac devenu légende, le Brillant de la Maison DELVAUX, qui fête ses 50 ans cette année. Les rédactions italienne, française et « hong kongaise » de ELLE ont été invitées, à cette occasion, à interpréter ce sac. Pari osé, d’autant plus pour cette marque si peu représentée à l’étranger…

65256885.JPG

1145292645.JPG

2032398037.JPG

La pièce de résistance, à savoir les pages spéciales mode, me laissent un goût amer, puisque pour le troisième, voire quatrième numéro consécutif, les pages mode nous présentent quasiment exclusivement des modèles de robes du soir : du long, du très habillé, pas très représentatif des tendances 2008… A croire que la belge est une princesse, qui a l'occasion de porter du long, souvent, mais surtout qui a le porte-feuilles garni qui va avec...

1048810501.JPG
Robe Lanvin, 3577 €
1935456235.JPG
Le jaune, en robe Gucci, 2990 €
888982843.JPG
Les volants, en robe D&G, prix sur demande...
1230218516.JPG
L'effet couture en robe en soie plissée, Burberry Prorsum, prix sur demande...
1680268909.JPG
La robe longue (comme si on n'avait pas compris la tendance lourde...), Chine, 870 €
1851361107.JPG
Envie de tendance étoilée? Rien de mieux qu'investir dans un casque de moto à 55 €...
518425869.JPG
On connaissait la botte d'été, on doit désormais compter sur la botte sandale Prada, 790 €
Le shopping de la rédaction me donne mal à la tête, entre l’overdose de fleuri et un trop plein de tie & dye… A la rédaction du ELLE Belgique, on ne fait pas dans la demi-mesure.
345625651.JPG
Ensemble jupe et tee shirt Zadig & Voltaire, ou quand le tie... die
704249219.JPG
De gauche à droite: Tara Jarmon, Essentiel, DEPT

Là où je suis vraiment morte de rire, c’est l’article « -3kg tout de suite », déjà annoncé le mois dernier. Récits de trois lectrices : Christine adore le pain, qu'elle consomme au petit déjeuner, à midi, à quatre heures et le soir. O surprise, lorsqu’elle supprime le pain, elle perd 4 kilos. Ben oui, plutôt logique.

1414960556.JPG

Béa, 45 ans, avoue siffler son petit verre de blanc lorsqu’elle rentre chez elle, et partage avec son compagnon une bouteille de vin au dîner. Après avoir supprimé… le vin ( !), elle affiche -2,7 kg… Euh, comment on fait si on ne boit jamais ou presque de vin ???

Enfin, Pascale boit quasiment journellement un litre et demi de coca. Même pas light. Après quelques jours en ayant supprimé le soda, elle constate (miracle !!!), qu’elle a perdu deux kilos. Genre, merci ELLE de nous apprendre que le coca fait grossir…

Zabou, 26 ans, se passe de frites pendant deux semaines, et maigrit: c'est grave, Docteur???

Finalement, ce que je retiendrai de ce Spécial Mode, c'est cette robe combinaison rose poudré Bellerose: JE LA VEUX!!! Ceinturée, sous un long gilet sans manches, je la pressens à tomber!

1396289251.JPG

Au programme du ELLE Belgique du mois d’avril : un spécial… cheveux !!! Euh, vivement le mois prochain ???

 

1765194780.JPG

PS: je réponds à tous vos comm's dès que j'ai le temps... c'est-à-dire bientôt... j'espère...