02
DéC

A vos MARK, PRI, partez!

001.JPG

Je crois avoir touché le fond de la piscine en acceptant de poser en caressant la têtête de ces faons de Noël... (Mais pourquoi diable des FAONS de Noël, alors que, précisémment, ces braves bestiaux se retrouvent dans nos assiettes à Noël?). Halala, mais qu'est ce que je ferais pas pour doper mon audimat, hein?

Bon allez, trêve de plaisanterie douteuse, c'est bien Lilie qui avait tapé juste: je suis donc repartie de chez Primark avec la tunique à carreaux grise et la robe de vieille Tata. Je dois bien vous avouer que cette tunique sent un peu le pétrole, 'fin, en y repensant, de manière générale c'est TOUT Primark qui sent l'industrie pétro-chimique.

Autant j'hésite à rapporter la robe de vieille Tata, autant la tunique à carreaux, c'est par essence (essence - pétrole - hahaha) l'achat qui compte pas. Les tuniques à carreaux, c'est comme les teesh à manches longues noirs, les boots noirs, les jeans (tous les jeans), les bougies parfumées, les crèmes pour le corps et les fards à paupières smocky: on n'en a jamais trop.

Puis en plus, la vérité, hier je m'étais réveillée en me disant que je mettrais bien une tunique à carreaux, sauf que, comme de juste, aucune de celles que j'avais ne correspondait à mes envies du moment. Oh et puis merde, quoi, je vais pas me justifier pour une pov' tunique à 13 €, alors que c'est en gros ce qu'on dépense en allant bouffer chez Exki à midi. (C'est hypra cher non, Exki?).

Voilà, j'irai plus chez Exki, et à la place je m'achèterai des tuniques à carreaux qui sentent le pétrole, et je ferai des doudouces à des faons en peluche... Allez, encore une petite pour la route, à ce propos...

004.JPG
002.JPG
Tunique à carreaux Primark
Jean Uniqlo
Tee shirt, boots et blouson aviateur Zara
Sac Velvetine

01
DéC

Prem's à Primark

Quand le géant irlandais débarque en Belgique (m'est d'ailleurs avis qu'avec L'Affaire de La Main, la France est plus vraiment une priorité...), et plus précisémment dans ma ville, et encore à 5 minutes à pied de chez moi, mon statut de blogueuse influente ayant beau être écorné pour cause de non-invitation à la soirée ELLE/WIKIO, il en fallait plus pour me plonger dans la fashion déprime.

Nous nous sommes donc retrouvées chez Primark à midi avec Emiii et Kim, préférant nous sustenter de cheaperies en tous genres plutôt qu'en viles nourritures matérielles tels que sandwichs et autres (bah ouais, quelle idée de vouloir manger à midi alors qu'on peut faire du shopping?), pour nous concentrer sur l'essentiel.

Alors, Primark, qu'en penser?

Points positifs: un magasin très aéré et spacieux, du personnel à foison, un système de caisses hypra organisé (les fameuses queues à l'anglaise, avec une petite voix qui te dit à quelle caisse aller), moults cabines spacieuses, des prix hypra planchers (moins chers que chez H&M pour situer).

Points négatifs: des tailles à n'y rien comprendre (bonne chance pour ouvrir un eshop, sachant que tantôt il m'a fallu prendre un...44, tantôt le 40 était trop grand), des finitions et matières très bof (des doublures de vestes qui font "chouing" quand tu enfiles les manches), une sélection pas très fashion.

Ma sélection en cabine:

034.JPG
Veste à pans, 25 € (en gris et en noir)
035.JPG
Boyfriend blazer matière sweat, env. 20 €
036.JPG
Tunique à carreaux façon Union Jack, 13 €
037.JPG
La même en gris, toujours 13 €
039.JPG
Robe en crèpe bleue façon vintage ou Bernadette Chirac, au choix, 15 €
042.JPG
Veste à rebords cloutés 25 €

Verdict final? Moi qui m'attendais à un genre de Topshop version petits prix, j'ai été un peu déçue en découvrant une sorte de Marks&Spencer (sans les blueberry muffins, shit!). Les petits prix incitent clairement à la consommation, dans la mesure où il est toujours possible de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Une mine d'or pour des cadeaux de Noël.

Bilan personnel? Repartie avec une bague, un sac et deux des pièces présentées ci-dessus... Pourrez-vous les retrouver?