09
FéV

La vie en rose... fuschia

Il y a quelques semaines, je vous avais balancé genre l’air de rien que mon dernier craquage chez MAC avait été justifié par l’impérieuse nécessité d’acquérir sans délai un rouge à lèvres fuschia et un vernis assorti.

 

Drôle de lubie, me direz-vous, et vous n’aurez sans doute pas tort après avoir lu mes explications, sensées apporter la caution intellectuelle à mes achats. Ahem. Mais préalablement, je tiens à vous rappeler que je ne suis en rien une leadeuse, et que je ne suis qu’une suiveuse. En mode « fan de », donc, pour ce qui va suivre.

 

Je vous situe le contexte : moi débarquant du Thalys à Paris un jour de fin novembre et Bérangère qui me dit « Retrouve moi, je suis chez Mode Trotter où je vais récupérer ma commande ». (No comment sur le caractère orgie-sque de ladite commande…)

 

Voilà comment je me retrouve chez la jolie Marie de Mode Trotter (celle là même que vous avez pu découvrir ici chez Punky Bé), hypnotisée par la chaleur et la beauté qui se dégage de cette fille.

 

Cachée derrière les buées que formait mon thé vert sur mes lunettes (parce qu’en plus du reste, Marie elle est super gentille et elle t’offre même un thé quand tu passes chez elle alors que t’es même pas sensée être là), je la scrutais en me disant que wouah, cette fille là, elle a tout compris, et moi je suis rien qu’une pouilleuse.

 

Ouais les filles comme je vous l’dis : cette fille, elle a le sens du détail qui fait tout et qui fait qu’elle est unique. Et le détail qui tue, je vous le donne en mille : rouge à lèvres fuschia et vernis assorti.

 

A partir de ce moment, je ne voulais plus entendre parler que de rouge à lèvres et vernis fuschia. Bon après, reste à assumer hein, parce que n’est pas Marie qui veut…

 

018.JPG

22
DéC

Une fille Estée Lauder

Lors d’une de mes dernières escapades parisiennes, j’ai réussi l’exploit de ne pas ramener une fringue (wow, félicitations, qu’on dit quand on est bien élevée)… mais de dépenser pas loin de 250 € exclusivement en cosmétiques, pour partie chez Khiel’s, pour partie chez MAC.

 

J’avais en effet décrété qu’il me FALLAIT ABSOLUMENT un rouge à lèvres fuschia et le vernis assorti (encore une des mes palpitantes aventures que je devrai vous conter), et, sachant à quel point il est dangereux de frustrer une acheteuse compulsive en manque, mes acolytes n’ont eu aucun mal à être convaincues de m’accompagner dans le Temple du Maquillage.

 

Et lorsque la vendeuse toute dévouée à notre cause noble et précieuse nous a (pas si) innocemment demandé si elle pouvait nous maquiller, on a toutes opiné du chef, moi, précisant quand même que je la défiais de me faire opter pour un autre fond de teint que le mien.

 

Non parce que le Double Wear d’Estée Lauder, c’est trop de la balle mortelle, comme fond de teint, lui dis-je en substance. Pas démontée pour un sou, la vendeuse me sort « ah, mais si vous mettez le Estée Lauder, vous êtes déjà dans la maison ! ».

 

Gnié ? Oui : le groupe Estée Lauder chapeaute donc, entre autres, MAC, Clinique (comme mon anti-cernes), Bobbi Brown (comme mon ombre à paupières chair), et autres. Après avoir disserté sur mon amour infaillible pour la poudre libre Clinique, la vendeuse m’a confirmé ce que je pressentais : je suis une fille Estée Lauder.

 

Waouh, le choc. Me voilà tout à coup projetée dans une dimension parallèle, chaloupant du cul sur la 5ème Avenue, mon sac Downtown YSL rivé mon avant-bras, mes oversize sunglasses vissées sur mon nez, plantée sur des Louboutin de douze, avec cet air supérieur de « la fille Estée Lauder ».

 

Enfin, le rêve a duré 50 secondes, à tout péter, mais bon, il n’en fallait pas plus pour flatter ma petite personne qui s’en est trouvée délestée de quelques euros. Soit dit en passant, de quoi me faire oublier tout ce que je savais sur le maquillage :

 

001.JPG
Le fond de teint Select SPF 15
Verdict? Une texture ultra fluide, facile à appliquer, une tenue fiable et matifiante idéale pour les peaux mixtes à grasses.
Le moins? Un flacon sans distributeur, il vaut donc mieux acheter une pompe (4 €) adaptable sur le flacon et réutilisable.
006.JPG
La crème instantanée pour les yeux
Verdict? Alors ça, mes cocottes, vous l'achetez de ma part les yeux (haha) fermés: une texture magique qui illumine instantanément le regard en réduisant les défauts du contour de l'oeil, et notamment en dégonflant les cernes de manière visible.
Le moins? Son prix, 30 €.
009.JPG
Le blush creme
Verdict? Une texture crème ultra facile à appliquer de manière homogène, un choix de couleurs exceptionnel, une tenue qui dure toute la journée pour des joues toutes fraîches et pimpantes.
Le moins? Une application au doigt, forcément pas très hygiénique.

 

Alors convaincues pas MAC? En tout cas, c'est mon cas... Encore un petit conseil: fuire la boutique quand vous avez trois greluches avant vous qui se font toutes maquiller: après une heure et demi d'attente, vous aurez sans doute envie de les flinguer...