12
Mar

Théorie de la fashion #2

Ou comment 5 ans d’études supérieures mènent à ça. (Non, Papa, Maman, votre argent n’a pas été investi à fonds perdus, mais si vous pouviez éviter de lire ce qui va suivre. Merci).

 

Oui, n’en déplaise à Civetta, je m’en vais continuer mes élucubrations sur le sens de ma garde-robe, avec toutefois cette satisfaction que, là où certaines mettront toute une vie à se trouver un style, en ce qui me concerne, grâce à mes théories appliquées, je gagnerai des années de prises de tête aussi futiles que vaines.

 

Tout cela pour en arriver au fait qu’après avoir dressé mes « j’aime – j’aime pas », j’ai également pris conscience récemment qu’il me fallait tenir compte d’une donnée importante, et non des moindres, dans l’élaboration de mon dressing : je mesure 1m77.

 

Conséquence #1 : (à répéter comme un mantra, des fois que) les tuniques se transforment ainsi sur moi en longs tee shirts, les robes deviennent des tuniques, il faut donc que j’arrête d’acheter des robes qui me filent cette désagréable impression, aussitôt sortie de chez moi, que je suis cul nu.

 

(Se souvenir également que nos pires cauchemars sont générallement constitués de ces rêves ridicules où nous sommes nue face à un auditoire, et que, d’un rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas).

 

Exemple : ceci n’est pas une robe, c’est une tunique.

 

020.JPG
(File dans ta chambre mettre un short)
(Et tiens toi droite, rentre le ventre, serre les fesses, et tes pieds pa-ra-llè-les, merde!)

 

 

Conséquence #2 : 12 cm de talons, ça va bien. A 14 cm, je dépasse le 1,90 m. « A un moment, faut arrêter », me disait une amie dans les cabines de chez Zara, « t’as l’air gigantesque ! ». Ou burlesque. Ou guignolesque. Ou tout suffixe en –esque.

 

(Se souvenir également que se fouler la cheville à cause d’un talon de 14, non seulement c’est pas glam’, mais ça pourrait en outre sonner le glas de tout port de talons à l’avenir).

 

Exemple : ceci est un sabot de 14 cm de talons, c’est trop haut.

 

014.JPG
(Retour à l'expéditeur espagnol)

 

Voilà toute l'affaire. A la semaine prochaine pour l'application (ou non)?