11
Mar

Ma conception de l'économie

Rassurez-vous, je ne vous parlerai pas de l'Economie, quelle soit micro ou macro, car si ce n'est le principe de l'offre et de la demande que je maîtrise plus ou moins, je n'y comprends rien. Je sais que le baril du pétrole augmente, et cela suffit amplement à mes neurones non exercés.

Il est question ici d'économie, ou plus exactement d'épargne, ce concept même qui me poussait, petite, à mettre de côté mes petites pièces (à l'époque, une pièce était déjà une grande avancée, je ne vous raconte même pas lorsque je recevais un billet), jusqu'à ce que je me rende compte que l'achat était tout aussi, voire plus, jouissif que l'argent en lui-même.

Lorsque j'ai fait mon premier "gros achat", à l'âge de huit ans, il s'agissait à l'époque d'un livre énorme sur les dinosaures, dont autant vous dire que je n'avais strictement rien à caler.

Mais j'ai vite compris que l'argent avait celà d'agréable qu'il permettait de matérialiser des envies, et que, incontestablement, j'étais plus douée pour la dépense que pour l'épargne.

Alors j'ai développé ma conception toute particulière de l'économie.

Exemple: les soldes. Tout est à moins 50%? J'ai donc économisé la moitié de ce que j'ai dépensé. Du coup, pourquoi ne pas dépenser l'autre moitié? Vous me suivez?

Cas d'application pratique: vous vous promenez à Paris en quête d'une paire de Minnetonka. Après avoir écumé plusieurs magasins, vous vous rendez compte que votre pointure, que le modèle ou la couleur souhaitée n'est plus disponible. Que faire?

a- vous vous dites que c'est tant pis, mais que c'était probablement le destin, et qu'au fond, vous n'en aviez pas vraiment besoin.

b- vous vous dites que vous les commanderez sur Internet.

c- vous vous dites que vous venez d'économiser 110 €, ce qui vous permet, du coup, de financer pour partie l'achat d'une robe Isabel Marant.

...

Et la bonne réponse est: la c) bien évidemment!!!

Alors voici comment, d'une paire de Minnetonka que l'on n'a pas, l'on passe sans remord ni regret à une robe Isabel Marant:

1207933872.JPG
6283616.JPG
169916512.JPG
Robe en lin Isabel Marant
Sandales Marc Jacobs
Collier flower power Catherine Tisserand

Et peut être même qu'après tout, il sera toujours temps de les commander sur Internet, ces fichues Minnetonka...

13
DéC

Shopping de Noël, deuxième!

Par un mardi après-midi migraineux passé sous la couette, j'ai tout de même réussi l'exploit de me traîner lamentablement jusqu'à mon canapé pour y laisser choir mon gros popotin, ce afin de -quand même- consulter mes mails, parmi lesquels je trouve une invitation pour la vente des bijoux Elia Stone chez Rush Collection, proposant des réductions jusqu'à -60%.

Regaillardie par cette perspective, j'ai aussitôt empoigné ma Master Card en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, dans la réelle intention de commander quelques cadeaux de Noël. Sans vraiment trop savoir à qui j'offrirai quoi, j'ai donc commandée, toute coédinée que j'étais:

d33effcf768d75dd39122a2116965a11.jpg
138ec95120e7484d9f7b0f4f70d8dcd4.jpg
Ce sautoir pour la modique somme de 40 €
7119ce3ecbe9fb79cbbd74ffd8a02206.jpg
fd3a35bec3da8d66c9efd902120ae017.jpg
Ce collier, quasiment donné, à 20 €

Le seul hic, c'est que la commande ne sera expédiée qu'à partir du 3 janvier, ce dont -je le jure- je ne m'étais absolument pas rendu compte... Dommage, je serai donc bien contrainte et forcée de les garder pour moi...

Shopping de Noël raté, mais bon, pas pour tout le monde...