10
Nov

Plutôt à poils

033.JPG

 

Mais quel titre provocateur, mes enfants, lorsqu’il s’agit de vous parlez de fourrure. Oui, de fourrure, car n’oubliez pas que je suis la Cruella D’Enfer de la blogosphère, celle qui porte du lapinou sans foi ni loi, celle qui se frotte les mains à la vue du poil tout doux.

 

Le poil est plus que jamais tendance, qui s’encanaillant d’un tour de cou en poils de Frip’, qui récoltant la perruque violettisante de la mammy pour en faire un gilet, tous les tours sont bons, qu’on croit ou non aux vertus du poil de pétrole, pour s’en procurer.

 

Moi, j’ai investi dans le poil version frisotti. Constat navrant au demeurant : moi qui peste tous les jours contre mes cheveux récalcitrants, contre cette frange qui termine inévitablement en queue de cochon à la fin de la journée, j’adore l’agneau de Mongolie, vu un peu partout cette saison, un peu en toutes les couleurs d’ailleurs.

 

Même pas peur, même pas (trop?) mal au portefeuilles : l'affaire a été conclue chez Maje (environ 140 €), et moi je dis qu'avec le dos tricoté, c'est banco pour ne pas ressembler à Biboundé une fois le manteau enfilé. Reste plus qu’à ce qu’il fasse froid, maintenant.

 

035.JPG
036.JPG
Gilet en poils d'agneau Maje
Robe Claudie Pierlot
Ceinture Maje
Collants Zara
Boots Isabel Marant
038.JPG
040.JPG
Gilet en agneau Maje
Robe Vanessa Bruno
Sous pull New Look
Collants et bottes Zara

18
Jui

Une longueur d'avance...

Oui, je sais. On s’interdit d’achats à partir du 1er juin, parce que les soldes sont là bientôt, que de toute façon on a un été pourri, qu’on a trop acheté en saison, que tchic, que tchac, des raisons de ne plus acheter, il y en a une bonne centaine.

Mais des raisons d’acheter, il y en a aussi une bonne centaine : on n’est plus sûre que notre taille soit toujours là, on n’a vraiment plus rien à se mettre, oh et tiens, il y a cette soirée, là, justement, qui serait la bonne occas’ pour porter cette robe.

Moi, mon excuse, ça a été Bérangère. Oui, encore, elle. Je vous passe les détails, mais en gros, quand elle m’a balancé les photos des merveilles qu’elle vendait, elle s’attendait déjà à ce que je lui prenne tout, et comme je n’aime pas décevoir les gens, j’ai donc tout pris.

Considérons dès lors que c’est là juste une avance sur les soldes et que ces achats viendront grever mon budget soldes. Genre on y croit tous, hein, vu que j’ai pas arrêté de budget soldes. Mais après tout, tant que la carte bancaire va, tout va !

EDIT 10h30: SI VOUS CHERCHEZ AUSSI L'EXCUSE POUR CRAQUER AVANT LES SOLDES, ALLEZ VOIR LA VENTE HANNAH MORE ORGANISEE PAR BERANGERE SUR NOTRE BLOG LES FAMEUSES VENTES: DE LA COLLECTION ACTUELLE A PRIX SO CHIC!!!

003.JPG
008.JPG
Robe Claudie Pierlot
(portée avec des sandales Bronxx, un sac Honoré, et un sautoir doré du Printemps)
019.JPG
016.JPG
Jean large brut taille haute Claudie Pierlot et blouse à carreaux Bash
(portés avec des sandales Bronxx, et un sautoir poire Isabel Marant)
025.JPG
027.JPG
030.JPG
Jean large brut Claudie Pierlot et tunique Bash
(portés avec des sandales Bronxx, et une ceinture en cuir tressé camel Maje)

13
Mai

Suivez le guide!

Ce qui est chouette, avec ma cop’s Bérangère, dite La Fameuse , c’est que non seulement on a plus ou moins la même morphologie, mais en plus, on a les mêmes goûts, à peu de chose près. On n’est pas des jumelles séparées à la naissance pour rien.

Je ne compte plus le nombre de fois où l’on s’est extasiées respectivement sur une fringue de l’autre, lui donnant immédiatement mandat d’aller chercher la même, dans la même taille, genre « si ça te va, ben ça me va ».

A tel point que nous sommes tout le temps en comptes, elle et moi, fournisseurs/clients, et que nous tenons une comptabilité minutieuse, avec deux colonnes débit-crédit, qui ne cessent de s’allonger, sous prétexte de gilet en jean, de tee shirt H&M ou autre trouvaille du style.

Alors lorsque je la retrouve à la capitale (pas la mienne, la sienne) pour une journée spéciale pintades, et que nous avons une matinée à tuer (forcément, dans les boutiques), je me mets dans son sillage, je me cale dans ses sandales, et j’attends qu’elle déniche.

Une combinaison ? Vas y que je t’essaie la combinaison. Un fond de robe American Vintage ? Il m’en fallait justement un. Cette paire de sandales à franges Zara ? My goodness, mais quel radar, cette fille, mieux qu’une personal shoppeuse, limite mouvance chrétienne « ce qui est à moi est à toi », ou plutôt « ce qui me plaît te plaira ».

Et voilà comment, de retour dans mes pénates du bord de Meuse, je me retrouve en robette Claudie Pierlot, toute en douceur et en légèreté, avec sa fine ceinture imprimée liberty, flanquée de mes sandales à franges (les divines !), et notre accessoire fétiche, le collier flower power by Catherine Tisserand.

972762543.JPG
1300284048.2.JPG
1680268909.JPG
1027590352.JPG
169916512.2.JPG
Robe Claudie Pierlot
Sandales Zara
Collier Catherine Tisserand