05
Oct

Because we are Chuck Bass

658x600seekfashionchuck.jpg

 

Quand Sarah, toute chaude comme la braise qu’elle est, m’a proposé de refaire une battle de mâles, je lui ai répondu qu’elle avait frappé à la bonne porte. Parce que Tata Zaza aime la testostérone, le fauve prêt à bondir sur sa proie, les combats de mâles en ruth.

 

Seul problème, lui avais-je dit à l’époque, « je vais t’écraser sec, des larmes de honte qu’il t’en coulera. Hahaha.» Non pas que je sois sans pitié : je suis surtout parfaitement lucide. Surtout que mon choix était tout trouvé en la personne de mon petit Chuck Bass à moi (et à vous toutes aussi).

 

Vous vendre Chuck Bass ? Pfff, mais esay game, j’ai envie de dire. Qui d’autre arrive à faire jouir une fille juste en disant « I’m Chuck Bass » ? Personne. Cette petite crapule, imbue d’elle-même, méprisante, sournoise à souhait, manipulatrice et calaculatrice, ben on en ferait bien notre quatre heures, et plus si affinités.

 

ed-westwick--large-msg-122219424283.jpg
(Miam miam slurp slurp)

 

Puis, ce regard à la Chuck Bass aussi, vous savez, celui en oblique, genre hyper lubrique qu’on dirait qu’il voit à travers les vêtements ? Moi ça me rend toute chose (et accessoirement, toute chaude) (ou encore, comme dirait notre bon vieux Greg le Millionaire, toute dure de partout).

 

2008-08-24%20PHOTO-EdWestwick.jpg
(Regard lubrique, re-miam miam slurp slurp)

 

Face à Chuck Bass, me direz-vous ? Pfff, mais de la gniogniote, les filles, de la gniogniotte. Du quarantenaire sur le retour, abonné au Viagra, ancienne guest star de « Hartley Coeurs à Vif » (tu parles d’une référence), qui jouait aussi le rôle du gentil-quoique-méchant dans « Le Diable s’habille en Prada », bref, celui-dont-on-connaît-même-pas-le-nom qui s’appelle en fait (après moults recherches) : Simon Baker.

 

baker_devil_gallery__495x400-600x400.jpg
(Saïmon Baker, pas au top de son glam', hein...)

 

Non mais laissez moi rire. Entre les deux, mon choix est fait hein. Le post ado dans la force et la vigueur du l’âge ou le bon père de famille qui se la joue plan-plan-cul-cul avec maman devant Tournez Manège (pensez-vous, ça leur rappelle leur jeunesse oubliée) : y’a pas photo.

 

Même pas besoin de casser le Simon, tellement c’est évident.

 

Alors si vous aussi vous bavez devant Ed Westwick alias Chuck Bass, un p’tit témoignage de soutien dans les comm’s pour prouvez à la face du monde que le meilleur va gagner. CQFD.

 

Par contre, si par je ne sais quel mystère de la nature humaine, vous voudriez voter pour le barbichu, c'est là que ça se passe.

 

PS: en p'tit bonus, mon regard lubrique à la Chuck Bass...

 

038.JPG

07
Sep

I love cute guys

012.JPG

J’avoue que j’avais acheté ce tee shirt dans l’idée de le porter au festival. On connaît la fin de l’histoire. (Note pour plus tard: pourquoi faut-il toujours que je prévois une tenue précise pour un évènement, et que je changee du tout au tout en dernière minute ?)

Du coup, vu l’aspect plus que ludique de la chose, je pensais pas pouvoir reporter de sitôt mon teesh’ de déclaration d’amour à tous les mecs mignons de la Terre. Oh et puis finalement hein, qu’est ce qu’on s’en fiche de passer pour une midinette ?

Parce que oui, je vous le confirme officiellement : je suis du genre groupie. Mais groupie genre infidèle, faut croire. Puisqu’à vous je peux tout dire, et que je préfère que vous l’appreniez avant de lire Voici : je divorce de Dan’s.

Mais bon, en même temps c’est de sa faute : nan mais oh, il m’a sérieusement manqué de respect en se laissant pousser la moustache contre mon gré et en arborant ses lunettes qui puent du cul...

Exit donc le Dan’s. Ce qui est quand même plus facile quand on a quelqu’un d’autre en vue. Il a fallu que je décèle tous les symptômes amoureux pour arriver à cette conclusion : gloussements à chacune de ses apparitions, râles gutturaux à la moindre allusion scabreuse, profonde envie de pécher quand il jette ses regards lubriques…

Et comme il est plus jeune que moi, on dira que j’ai trouvé mon toy boy. Mais je m’en fous, il remplacera dix années de botox. Il sera toujours temps, à 30 ans, d’arrêter de porter des tee shirts à message, de me marier et d’avoir beaucoup d’enfants.

Pour l’heure j’assume : je suis amoureuse de Chuck Bass*.

036.JPG
(En mode j'ai 15 ans et je suis amoureuse de Chuck Bass)
032.JPG
(En mode "oh putain, Chuck Bass, je vais me faire remonter les bretelles par ma mère")
021.JPG
(En mode exhibi qui fait la sortie des écoles)
029.JPG
(En mode "je ne ferai qu'une bouchée de toi mon petit Chuck")
Tee shirt Zara**
Slim H&M
Surchemise et boots Isabel Marant
Collier GAS
_______________________________
* Note pour Fri: Chuck Bass est le nom du personnage odieux joué par Ed Westwick dans Gossip Girl...
** Tee shirt acheté sur le (non)budget shopping de juillet