05
Avr

Vide-tirelire, partie 1

021.JPG

Je l’avais sous-entendu à l’occasion de la présentation des mes boots Minimarket : mon vide dressing, loin d’être salutaire, s’apprête à causer ma déchéance financière.

La faute à mes co-blogueuses : à ma droite, la Pipelette, ex-blogueuse mode estampillée Wikio-Elle-friendly de son état, et à ma gauche, Bérangère, la fameuse, la folle dingue qui me téléphone régulièrement pour me dire « j’ai acheté un perf’, tu vas adorer, il déchire tout ».

Pour la petite belge que je suis, plus connue pour l’approvisionnement que je peux faire en pâte de Speculoos et chocolat Galler, avoir des sources shopping au plus près de ce qui se fait là-bas, dans cet eldorado qu’est Paris, ça n’a pas de prix.

Enfin, tout est relatif… Ca n’a pas de prix, ça n’a pas de prix… ahem…

Disons qu’on commence par l’entrée, si vous le permettez, aka cette mââââgnifique robe Isabel Marant Etoile, tant voulue et désirée l’hiver passé, rachetée à Bérangère, expédiée une première fois aux alentours de Noël et jamais arrivée, retournée à l’expéditeur puis ré-envoyée, allez aux alentours de la Saint Valentin…

Enfin, soyons honnête, j’ai tellement dans mes placards que je suis loin de courir toute nue pour la cause… Mais réservez-vous pour le plat de résistance au prochain épisode.

Bisous !

038.JPG

047.JPG

035.JPG

Robe, veste, boots et collier Isabel Marant

21:09 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (88) | Tags : blabla de fille, blog, isabel marant, mode |  Facebook |

10
Mar

Le facteur sonne toujours deux fois

026.JPG

Parfois, j’ai des joies de privilégiée, je l’avoue. Comme quand je me rends compte que ma so wonderful tunique en soie noire Etoile Isabel Marant achetée en soldes est exactement la même que celle à carreaux en voile de coton de la même marque shoppée quelques mois plus tôt dans la saison.

Non pas que je sois une collectionneuse, comme y’en a d’autres, qui voient double de temps en temps. Non pas davantage que j’ai tellement de fringues que j’en oublie l’existence de la première blouse lors de l’achat de la seconde.

Mais faut dire que, si ces blouses sont sœurs, j’ai comme un doute qu’elles soient du même père. Le facteur serait passé par là que ça ne m’étonnerait pas. Non mais, what a kind of a motherfucker, non ?

Elles sont tellement différentes qu’il me faut bien respecter leur personnalité respective tout en veillant à les aimer autant l’une que l’autre : casual vs chic, jean vs couiiiir (oh oui, lâche toi sur le cuir, pas de doute, c’est bien la fille du facteur !), couleur vs total black, la gentille fifille à sa maman vs celle qui va nous poser des problèmes à l’adolescence.

Faudra d’ailleurs peut être lui dire la vérité, à propos du facteur…

029.JPG

035.JPG

041.JPG

Tunique Etoile Isabel Marant

Jean Sandro, boots Mango, sac Zadig&Voltaire

043.JPG

049.JPG

053.JPG

Tunique Etoile Isabel Marant

Legging en cuir Sylvie Schimmel, boots Hogan

06
Mar

Un long dimanche de réseau social

8h25: I just checked out My Bed (51’38’’24L ; 69’22’’31l)

8h29: I just checked in My Canapé

8h45: Café latte (heureusement que j’ai chourravé le petit lait hier au resto)

081.JPG

8h50: Watching Titi et Grosminet, season 26, episode 3 “Une torture de tortue” ;-)

9h20: Est-ce que qqn peut me dire si #VictorNewman est censé sortir avec #Sabrina? Please RT. #LesFeuxdel’Amour

10h50: J’ai plus de bougies pour mes photophores. #MégaFail

11h10: En mode “Suzy skies in the Pyrénées unfortunately she falls down and brokes her leg” #OPI #posevernis

057.JPG

11h30: Bienvenue à ma nouvelle followeuse @LaPoupouille !

012.JPG

12h30: Help! La mauve ou la mauve???

082.JPG

13h15: Fin des votes !!! Ce sera… la mauve ! Yep !

14h00: 1/2 Time to lunch ! Ca tombe bien, j’ai plein de restes d’hier soir, hihi !

083.JPG

14h01: 2/2 Et comme on dit, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ! LOL

084.JPG

15h30: I’m at Maastricht w/ 1 other (@MyAss), looking for Sisheido Foundation

15h31: URGENT! Quelle teinte avez-vous choisi pour le Sisheido?

15h35: Rupture de Sisheido, obligée de me rabattre sur MUFE, deuxième big fail du jour !

17h15: Shooting pour le blog !

18h30: Ma plate-forme bugue !!! Que Faire ? #FuckMeI’maVIB

19h05: New Post on me Blog! Check this out!

20h15: Cette veste est juste une tuerie !!! Il m’la faut !!!

056.JPG

22h00: I just checked in My Bed (51’38’’24L ; 69’22’’31l) with Tisane du Soleil By Mariage Frères!

27
FéV

Workin girl

001.JPG

Je crains que la rabat-joie qui sommeille en moi ne veuille tenir le crachoir. Nan mais c’est qu’après vous avoir rabattu les oreilles sur le thème de « plus on prend de l’âge, plus on veut de la qualité », v’là ti pas que je m’en vais vous entretenir de la problématique du « suitable for work ».

Jusqu’il y a peu, j’étais un peu la rebelle genre « mon boulot n’aura pas le dessus, je veux garder mon individualité à tout prix, ouais ouais ». Jusqu’au jour où tu te retrouves avec ton jean élimé et tes boots à clous et que t’entends deux vieux pépés marmonner dans ton dos que tu sors d’un western.

Constat d'échec. Le boulot : 1 / l’individualité : 0.

Pourtant, j’ai la chance de pouvoir porter des jeans au boulot, et de ne pas avoir un patron lubrique qui m’auto-censurerait dans le port de décolletés et de mini-jupes. D’un autre côté, je pense que s’habiller d’une certaine manière au boulot accompagne la crédibilité du message qu’on veut délivrer, et est une marque de respect de son interlocuteur. (Rabat-joie, j'avais prévenu).

Laissons donc à Lady Gaga le soin de s’habiller en paupiette de veau, laissons à Rumi ses talons de 17 cm et ses débardeurs ultra-échancrés que même mes pyjamas ressemblent plus à des vêtements que ça,  et, même si c’est moins fun, moins « bankable »,  assumons aussi notre côté working girl.

Et tant que j’en parle, j’en profite pour faire découvrir à celles qui ne le connaîtraient pas le blog de Clara, the working girl, qui évoque précisément ses problèmes de sape au boulot. Crush total pour cette jolie blonde, exilée à Lisbonne, au sourire craquant et au goût toujours parfait ! La blogosphère ne m’avait pas réservé une découverte pareille depuis longtemps ! A vos clics, donc !

010.JPG

023.JPG

006.JPG

Robe et cardigan Essentiel (collection automne-hiver 2010)

Ceinture Isabel Marant, perfecto Morgan vieux comme le monde, tour de cou Hema, boots Hogan

22
FéV

Le parfait alibi

059.JPG

Je mentirais si je disais que le temps qui passe n’est pas une de mes profondes angoisses. L’autre jour, Sarah La Sage me disait : « les journées passent lentement mais les années filent ». Dieu que c’est vrai !

Les photos sont là pour en témoigner : teint brouillé, cernes, ridules, pattes d’oie, kilos indélogeables, comme autant de preuves de l’inévitable.

Et pourtant, j’ai toujours eu l’impression d’avoir ces fameux trente ans que je n’ai même pas encore. Dans ma tête ils étaient là, déjà bien ancrés, mais je ne les portais pas, physiquement.

Pas plus tard que ce midi, nous étions attablées avec ma-collègue-et-néanmoins-amie selon la formule consacrée et à chaque chanson qui passait on se disait « tiens, c’était la chanson qui passait tout le temps quand j’étais petite, ça ! », jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’on était sur Nostalgie, la radio des années ’70 et ’80…

Pour autant, pas de passéisme, pas d’attachement irrationnel, pas de mièvre « c’était mieux avant ». Non, gageons que ce qui arrive soit mieux. Osons le pari que, stylistiquement parlant, les trente ans soient jalonnés de jolies perspectives.

Je commence à comprendre les sacro-saints et inévitables conseils de style d’Inès de la Fressange, dont on nous rabat les oreilles au moins deux fois par an : investir dans de belles pièces. Comme si, passé un certain âge, l’à peu près ne pardonnait plus. Ce qui, je pense, est deux fois plus vrai quand on fait plus qu’un 38.

Je crois que j’y suis… pas au 38, ah ça non, j’y ai renoncé ! Mais au beau. A moins que ce ne soit qu’on prétexte de plus !

066.JPG

074.JPG

Tenue 1:

Pull Isabel Marant Etoile (collection actuelle)

Jupe Isabel Marant Etoile (ancienne collection), chaussures Surface 2 Air (rachetées à la Pipelette sur notre vide dressing)

018.JPG

016.JPG

033.JPG

Tenue 2:

Gilet Isabel Marant Etoile (collection actuelle)

Top Vanessa Bruno Athé, jean enduit H&M, boots Jonak, bracelets grigri Lalla Chiffon (achetés sur Les Folies d'Angie)

16
FéV

Routine

blabla de fille,shopping,zara

Je suis une fille à habitudes. Je trouve qu’il y a quelque chose de très rassurant, qui tient presque du sacré, à la routine. Le matin, particulièrement, j’ai l’impression que l’ordre d’exécution des choses va cadrer le reste de ma journée.

Et au fond, je suis convaincue qu’il y a quelque chose de non naturel à vouloir à tout prix se jouer de cette routine. Quand je vois que même mon chat est bourré d’habitudes, je me dit qu’il y a, forcément, un penchant naturel de l’être humain à se conforter et à vivre dans sa routine.

Mes habitudes avouables, en matière de shopping, sont nombreuses : toujours faire le tour chez Zara dans le même sens, toujours acheter sans essayer chez H&M (ce qui est profondément débile depuis qu’ils font des bons d’achat au lieu de rembourser), toujours m’offrir de la lingerie pendant les soldes.

Parmi mes rituels, il y a également le traditionnel repérage chez Zara juste avant que ma mère s’envole en contrée ibérique. Ah, l’Espagne, son cocido, son Prince Felipe, ses plages occupées par les Allemands et leur bac à bières… mais surtout, l’Espagne et ses prix 30% plus bas chez Zara et consorts.

Mais le tour de repérage et sa pré-commande qui l’accompagne ne sont pas tout. Encore faut-il s’assurer d’être joignable à toute heure du jour lorsque ma mère me téléphone pour me faire son compte-rendu live : « Dis, tes chaussures, je les ai pas trouvées, la robe que tu m’avais montrée elle est plus qu’en S, par contre… j’ai ta veste !!! ».

Les deux pintades en mode épervier 1 appelle épervier 2, en somme. Et moi de devoir gruger en invoquant l’importance CA-PI-TALE de l’appel que je reçois pour me soustraire à mes obligations de l’instant. « Oui maman, en même temps, la veste c’était le principal. Oui je crois que ça plaira à Bébé Suzie (ma nièce) de recevoir une blouse en liberty pour quand elle aura deux ans… ».

Allez, vivement… le prochain séjour pour reprendre nos bonnes vieilles habitudes !

blabla de fille,shopping,zara

blabla de fille,shopping,zara

Veste Zara (collection actuelle)

Jean H&M, tee shirt Primark, sac Zadig et Voltaire, boots Mango, collier GAS

blabla de fille,shopping,zara

20:18 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : blabla de fille, shopping, zara |  Facebook |

14
FéV

Prep'school

Cher Journal,

002.JPG

Tout d’abord, je suis désolée de t’avoir délaissé pendant deux semaines. Le truc, c’est que j’ai eu plein de devoirs à faire pour l’école, plus un contrôle de géo auquel j’ai rien compris, mais heureusement j’ai pu recopier sur Cerise.

Cerise, elle est sympa, tu la verrais, elle est super drôle et tout. J’ai voulu l’inviter à loger à la maison mais ma mère (tu commences à la connaître) a refusé parce que soi-disant je fais trop rien pour l’école.

Bref, Cerise elle m’a juste énervée grave parce que figure-toi que l’autre jour elle s’est ramenée à l’école avec exactement la même jupe que moi de chez Zara. En plus, je crois qu’elle lui va mieux à elle qu’à moi parce que de toute façon je suis grosse et moche.

Du coup je lui ai pas parlé pendant deux récrés de suite. Même que j’étais super triste mais que je me forçais à pas lui parler. Parce que tu sais, à part Cerise, les autres gens de l’école, ils sont tous trop nuls… sauf…

Bon ok, j’avoue, sauf ce mec, là, mais de toute façon j’pense que je l’intéresse pas, c’est un grand il est plus âgé. Mais Cerise, quand on a fini par se reparler, elle lui a envoyé un texto pour moi. Au début j’étais pas du tout pour mais elle l’a fait sans me le dire.

Elle lui a mis « Zabou elle est raide in love de toi, elle ose pas te le dire, mais est-ce que tu veux sortir avec elle ? Dis oui ». Bah tu sais quoi ? Il a dit oui. Alors tu vois, c’est vrai j’râlais qu’elle avait la même jupe que moi, mais je me dis que c’est pas grave, finalement.

Oh je dois y aller, ma mère m’appelle pour le dîner… Des fishticks, encore ! Pfff !

Bisous !

005.JPG

008.JPG

010.JPG

011.JPG

Jupe Zara (collection actuelle)

Pull Massimo Dutti, blouson Zara, boots Jonak, sac Vanessa Bruno, collier Isabel Marant

30
Jan

Fin de soldes, fin de mois

027.JPG

On gratte les fonds de soldes comme les fonds de tiroirs. On prie pour que la carte passe, encore une fois, allez s’il te plaît, fais un effort bon dieu. Et puis sinon, ce sera 20 € en liquide, 50 € sur ma carte et le solde, euh… sur la Visa ?

Bon, je n’ai pas dû aller jusque là, heureusement que ma prière avait été entendue. Tout comme celle qui m’avait fait dire que, ce pantalon là, je l’aurai, un jour je l’aurai, mais seulement s’il était soldé à -60%.

Oui je sais, je suis exigeante, mais enfin, c’est pas comme si j’en avais un besoin absolu. Parlons d’envie plutôt que de besoin et restons raisonnable, même si c’est un mot qui fait rarement partie de mon vocabulaire. Pantalon non plus, d’ailleurs, ne fait pas souvent partie de mon lexique garde-robesque.

Mais peut-on vraiment parler d’un pantalon ? N’est-ce que pas plutôt le genre d’OVNI qu’on ne range dans aucune catégorie si ce n’est celle du « panta ni court ni long mais panta-malléolesque, mi sarouel / mi truc classique, pas vraiment noir mais pas vraiment bleu non plus » ? Bon, faudra que je lui trouve un p’tit nom, pour qu’on s’y retrouve.

En attendant, promis juré, c’était mon dernier achat soldé (mais je ne vous ai pas encore tout montré, héhé), parce que les nouvelles collections, je ne vous dis que ça, m’ont déjà vachement charmée, les salopes…

030.JPG

033.JPG

034.JPG

039.JPG

Pantalon Vanessa Bruno, soldé à -60%

Pull Comme des Garçons pour H&M, collier Isabel Marant, boots Jonak, sac Vanessa Bruno

25
Jan

Récidive

003.JPG

Je ne suis fondamentalement pas attirée par les imprimés, mais quand j’y vais, je ne fais pas les choses à moitié. Souvenez-vous, il y a deux ans, mes soldes d’hiver à Paris m’avaient déjà guidée vers de l’imprimé casse-gueule à souhait, et pourtant, cette robe, je l’ai mise, remise, et continuerai à la mettre et à la remettre.

Comme quoi, les voies du shopping sont parfois hautement impénétrables. Cet imprimé-ci, j’avais fashé dessus dès le tout début de la collection automne-hiver, mon panier Net à Porter pour en témoigner, mais ayant rapidement été retenue par son prix, je m’étais dis (comme ça m’est d’ailleurs arrivé par le passé) qu’il était tellement moche que je le trouverai en soldes.

Cette affaire louche a viré à l’obsession depuis le jour où j’ai vu porter La Mocheté par une vendeuse du Printemps, renversante de style, qui l’arborait nonchalemment avec l’air de Celle Qui Sait. Sombre histoire de connivence, j’essaierai de vous expliquer un jour ce qui se passe dans mon cerveau à cet instant précis, mais c’est comme si j’étais adoubée dans mon statut de Chevalière sans peur qui ne recule devant rien.

Apparemment, pas mal de filles avaient été adoubées de la sorte puisqu’il n’y avait déjà plus que trois jupettes dans cet imprimé le premier jour des soldes. Evidemment, ma mère n’aime pas, et pour cause, je ne peux pas entièrement lui donner tort. Mais j’ai tellement fantasmé sur cette jupe que c’est comme si elle était déjà dans mon dressing, tu vois Maman ?

Puis l'Amour du Risque (référence culturelle, quand tu nous tiens...) est en moi, l'amour de la jupette casse-gueule que personne n'aime, personne sauf moi, Chevalière au coeur noble.

021.JPG

024.JPG

027.JPG

Jupe en soie Etoile Isabel Marant

Sweat American Apparel, broche Marc by Marc Jacobs, collants Hema, boots Zara

17
Jan

Soins du visage (2): le calvaire des peaux mixtes

Le verdict est tombé entre le bikini et les demi-jambes. « Mixte », m’a répondu mon esthéticienne, mettant fin à l’insupportable suspense qui me taraudait depuis des semaines en terme de « peau sèche à mixte/ peau normale à mixte/ peau mixte à grasse ».

Peau mixte = peau qui brille sur la zone T mais qui tire au niveau des joues, également synonyme de merdouille intégrale tant il me semble qu’aucune marque de cosméto n’est en mesure de proposer quelque chose de vraiment adéquat.

Je pars du postulat qu’entre l’objectif matité parfaite et une hydratation suffisante, il faut choisir. Soit la zone T est parfaite mais la peau des joues tiraille, soit la peau est hydratée mais au risque de briller par autre chose que son intelligence.

Pendant une quinzaine de jours, j’ai utilisé la combinaison de deux échantillons reçus, à savoir le Serum Idealist d’Estée Lauder +  la crème de jour Caresse Equilibre de Qiriness. On ne présente plus le fameux sérum, effet peau neuve, régulation du sébum et diminution de l’apparence des pores. La crème promet d’absorber l’excès de sébum, de resserrer les pores et de contrôler la brillance.

Estée Lauder Idealist.jpg

Sérum Idealist Estée Lauder

+

Qiriness.jpg

Crème Caresse Equilibre de Qiriness

Autrement dit, matité + matité = matité impeccable oui, ce, quasiment du matin au soir. Pas besoin de retouches maquillage en cours de journée, MAIS la peau est très sèche par endroits, en particuliers sur le bord du front et les joues.

Normal, me dit une vendeuse en parfumerie, puisqu’aucun de ces deux produits n’a vraiment d’action hydratante. Pour m’assurer du potentiel respectif de chacun de ces produits, je les ai testés séparément.

J’ai commencé par associer la crème Qiriness à un sérum éclat intensif action anti-rides que j’avais précédemment, le Derm Aox de La Roche Posay. Immédiatement, l’effet matité décline, je vois très nettement la différence.

Derm Aox LRP.jpg

Sérum Derm Aox de La Roche Posay

+

Qiriness.jpg

Crème Caresse Equilibre de Qiriness

J’ai donc décidé de poursuivre mes expérimentations en revenant vers le sérum Idealist mais en l’associant à une crème hydratante, à savoir la Crème Hydrationist Peaux normales à mixtes d’Estée Lauder. Bonne matité, hydratation impeccable, mais retouches maquillage nécessaires en cours de journée.

Estée Lauder Idealist.jpg

Sérum Idealist Estée Lauder

+

Hydrationist.jpg

Crème Hydrationist Peaux normales à mixtes d'Estée Lauder

--> Bilan à ce stade :

Formule 1 :

Serum Idealist + Crème Caresse Equilibre Qiriness = matité + matité= matité +++ mais hydratation –

Formule 2 :

Serum Derm Aox + Crème Qiriness = hydratation + matité = matité ++ mais hydratation +

Formule 3 :

Serum Idealist + Crème Hydrationist = matité + hydratation = matité ++ et hydratation ++

C’est donc la formule 3 que j’applique depuis début janvier, avec des résultats satisfaisants et une matité que j’arrive finalement à contrôler un utilisant une base de maquillage (entre la crème de jour et le fond de teint): soit le Pore Minimizer Anti-brillance Zone Médiane de Clinique ou The POREfessional  de Benefit.

J’en arrive donc à la conclusion qui était mon postulat de départ qu’entre matité et hydratation, il faut choisir. Peu de produits offrent les deux. J’ai néanmoins retenu ceux-ci :

Fluide prodigieux Nuxe.jpg

- Le Fluide Prodigieux Anti-brillance Nuxe (gamme Aroma Perfection) : gamme destinée aux peaux mixtes à grasses à imperfections (ce qui n'est pas mon cas), mais double action hydratante et matifiante annoncée. Pour ma part, outre le fait que je n’affectionne pas particulièrement l’odeur des produits Nuxe, je ne lui ai pas trouvé d’action matifiante révolutionnaire.

Lotion Mat-Chrono.jpg

- La gamme Mat-Chrono Lierac (lotion, sérum, émulsion ou crème) : gamme prometteuse car s’adressant spécifiquement aux peaux mixtes. J’ai uniquement testé la lotion que j’ai trouvée moyenne, pas de quoi me faire investir plus avant dans cette gamme, d’autant que ma collègue a quant à elle testé l’émulsion et n’avait qu’un avis mitigé comme moi.

Fluide hydratant matifiant Clarins.jpg

- Le Fluide Hydratant Matifiant Clarins : soin pour les peaux mixtes que je n’ai pas encore testé mais qui se trouve sur ma liste de courses dès que j’aurai terminé ma crème hydratante actuelle.

A moins que vous ayez des produits miracles à me proposer ?