22
Jui

Jamais mieux lotie que par soi-même

Francofolies 2009 062.JPG

Non parce que, bon, si on peut même pas organiser un concours de derrière les fagots sans en retirer un p'tit avantage, moi je ferme boutique. Surtout qu'on notera, au passage, que j'ai réservé les plus beaux lots à mes lectrices, et que je me suis gardé un tout petit rikiki minuscule tee shirt.

Tellement petit que c'est d'ailleurs une taille S alors que je porte du M, habituellement, mais que j'ai quand même réussi à y fourrer mon 90C (c'est la nouvelle de l'été, oyé oyé, je fais effectivement un bonnet C, c'est donc pas pour rien que je débordais de partout).

Bref, l'autre vérité, c'est aussi que j'ai pas les moyens de me payer de l'American Vintage, et que, du coup, se faire refiler un teesh' gratos, surtout quand il est en coton bio et qu'on fait en plus un chouette geste pour Dame Nature, j'dis pas non.

Sérieux, payer 50 balles un tee shirt, moi j'ai du mal. (Ouille, c'est là, à ce moment précis, que je sonne le glas de ma toute petite parcelle d'influence de blogueuse mode, mais de toute façon on s'en tape, en plein mois de juillet, personne me lit... si ?).

I love am.

« T'as vu mon super tee shirt ? » que je demande à ma belette.

« Qu'est ce que ça veut dire, l'inscription ? »

« Ben que j'm'aime, quoi. J'aime what I am ». (Non mais je vous jure, le statut de blogueuse, en moins de deux, ça vous rend ultra narcissique, quoi).

« T'es con », qu'elle me dit, « ça voudrait pas dire I love Am(erican Vintage), ton truc ? ».

« Ah ouais, t'as sans doute raison. » Sauf que... ça voudrait dire que je suis une vulgaire femme sandwich, au fond ? Naaaaaaaaaaan, je peux absolument pas accepter ça. (A nouveau, le statut de la blogueuse, qui se croit au dessus de tout ce bas mercantilisme).

Non, je sais, j'ai trouvé, ça veut dire I am love. Je suis le love, quoi. The love avec un grand L. Je suis amour, don de soi, et générosité. Un peu à la Jésus, en somme. (Qu'est ce qu'elle ferait pas pour se rendre intéressante, la blogueuse, pffff !).

18
Jui

And the winners are...

Jeanine!!! Elle parle!!!

On clique sur la video pour l'annonce du nom des gagnantes...

Les filles, j'attends votre mail pour vous envoyer votre lot!

Bisous!

15
Jui

Toi + moi + Elles = American Vintage

*Edit: clôture du concours ce mardi à minuit*

Si vous avez encore les paupières collées lorsque vous entre-apercevrez ceci, je ne peux que vous conseiller d'aller fissa vous servir un petit café serré histoire de suivre ce qui va suivre... J'dis ça pour vous, y'a du concours à la clé...

/large/Catalogue Spring Summer 2009 -> _M1H3900.JPG

Où ça, où ça du concours? Ici même, mais pas que...

En résumé: un post, 4 blogueuses, huit mains, une marque, et trois lots à gagner chez chacune, donc 12 lots à gagner en tout.

La marque? Allez, vous la connaissez toutes, il s'agit, ni plus ni moins que d'American Vintage qui, à l'occasion de l'ouverture de ses boutiques sur Paris et du lancement de sa gamme de tee shirts en coton bio, a décidé d'associer les blogueuses et leurs lectrices à l'évènement en offrant de beaux cadeaux.

Le post? le principe est simple: nous sommes 4 blogueuses, donc huit mains, à avoir posté simultanément aujourd'hui, chacune de nous ayant imaginé pour une des trois autres une tenue composée d'une pièce American Vintage.

Pour ma part, il m'a été attribué de rhabiller Frieda, l'Ecuyère de la blogosphère, avec un bermuda gris en coton tout doux de la collection American Vintage:

AmVin1.jpg
(Bermuda gris tout doux, ci dessous le visuel en blanc, pour mieux situer...)

/medium/Lifestyle Spring Summer 2009 Women -> TOP051.JPG 

Rhabiller Fri? Easy game, j'ai envie de dire. Je commence à la connaître comme ma poche, c'teu Fri, et si je devais résumer son style, je dirais ceci:

  • elle aime les superpositions et les mélanges;
  • elle aime aller dans le vestiaire masculin;
  • elle ose plein de choses et est la preuve vivante que c'est pas parce que t'as plus de 40 ans que tu dois adopter la jupe crayon et le chemisier lavallière;
  • elle rock à moooort;
  • elle adore les imprimés;
  • seule contrainte: elle porte pas de talons.

Alors bon, pour assortir le bermuda, ni une ni deux, j'ai d'abord prêté à ma Fri mon blouson sans manches en cuir, que je sais qu'elle kiffe sa race. Avec un tee shirt imprimé headphones en dessous, mes boots cloutées Zara, ma montre squelette Marc by Marc Jacobs et un bracelet en argent, Fri est prête pour aller sautiller dans un festival sur le son de The Gossip.

002.JPG
003.JPG
004.JPG
Blouson et boots Zara, tee shirt Modström, montre Marc by Marc Jacobs, bracelet vintage.
Pour la deuxième tenue, plus boulot mais pas boulet, j'ai imaginé que Fri pourrait dégainer le bermud' avec un tee shirt imprimé Blondie, sous une chemise à carreaux H&M hommes et un blazer Zara agrémenté d'une broche Marc by Marc Jacobs et -last but not least- une paire de solaires Wayfarer Ray Ban...
007.JPG
008.JPG
009.JPG
Blazer et boots Zara, tee shirt et chemise H&M, broche Marc by Marc Jacobs, lunettes Ray Ban

Bon, c'est pas tout ça, mais moi je suis fière de mon boulot, j'ai rempli ma part du contrat, c'est maintenant à vous de jouer...

Les blogueuses? C'est précisémment à vous de découvrir de qui il s'agit, qui sont les 4 blogueuses (facile, y'a déjà moi) de ce post à huit mains. Un indice? Pousuivez votre lecture ICI, tournez, suivez les liens, en principe vous reviendrez...ici-même après avoir réalisé la quadrature du cercle. Il y aura un tirage au sort parmi les bonnes réponses.

Les lots? ATTENTION: ne vous fiez pas aux couleurs sur les visuels!  Il y a une combi longue grise en taille M, un short carbone (comme présenté pour Fri) en taille M, et un débardeur lavande en taille S.

BAT076.JPG
MAS030.JPG
TOP051.JPG

Allez, on y go...!!!

________________________

PS: retrouver American Vintage sur son site et son e-shop.

01
FéV

Ma Came, IV

L'overdose

Non, il ne s'agit pas déjà de Cam(ill)e et d'une indigestion de smarties, car souvenez-vous qu'avant l'après, il y avait un avant.

Et avant, je vous comptais comment Bérangère la toujours aussi fameuse m'avait appâtée, droguée, à mon insu, shootée à coups d'Isabel Marant, et fait goûter au cachemire (voir épisodes I à III).

C'est précisémment suite à une ultime plongée dans ce que M1 ne pensait pas si bien qualifier de "cashmere mafia" que ma garde-robe a très nettement subi l'overdose fatale, le débordement inévitable, le dégueulage de pulls, jupes, robes et autres bottes et sacs.

Mais telle Britney Spears, mon armoire n'est pas encore prête à entrer en "rehab" et préfère, avant de s'y remettre à plein tube pour la collection P/E '08, s'en tenir à un traitement de surface que j'appelerais "qui peut le plus peut le moins". Less is more, si vous préférez.

Je m'en vais vous expliquer tout ça grâce au théorème du pull en cachemire American Vintage, toujours hérité de Bérangère, que j'ai eu envie de porter tout en simplicité bien que féminisé à souhait à renfort de ceinture à la taille, foulard, jupette et talons:

f65600e91c053e75cbc8055bbf8452cf.jpg
103dbc56dfa481d54882998664f065c4.jpg
d5c117f1614b44b26f9dd796665d14ed.jpg
Pull American Vintage, jupe Isabel Marant, ceinture vintage, foulard et bottes Zara

Ainsi s'achèvent donc les présentations avec mes nouveautés rachetées à ma copine Bérangère, j'espère que cela vous aura plu autant qu'à moi...

Demain, les programmes reprendront leur cours habituel, avec en exlu mondiale mes sandales Marc Jacobs et la question cruciale qui les accompagne...