16
Avr

24 heures dans la vie d'un body

(Enfin, 14, pour être précise).

066.JPG

Bon j'avais prévenu que le body allait sans doute bientôt tomber dans mon escarcelle. Ce fut chose faite quand j'ai croisé la route chez New Look d'un body noir au prix insignifiant de 9 €. Moins les 20 % de la vendeuse qui te démontre que « plus tu achètes, plus ta réduction est importante ». CQFD, j'ai eu envie de lui dire.

Mon expérience en body ? Ben déjà, j'peux dire qu'à la base, c'est tout sauf sexy. Genre que quand tu l'enfiles le matin et que tu te regardes dans un miroir, tu ressembles plus à une gymnaste roumaine de 14 ans qu'au clone de Madonna.

Puis j'ai toujours eu un problème avec les « one-pieces », j'ai toujours l'impression d'être un petit garnement pris en flagrant délit d'une grosse, grosse bêtise, et qu'on saisit par les bretelles de sa salopette pour le suspendre à un clou au mur. Bref, ça tire, en bas, en haut, va falloir s'y faire.

Mais finalement on s'y fait... du moins jusqu'à la pause pipi room. Mon conseil ? Ne pas attendre la dernière minute pour se rendre au petit coin, car il faut compter quelques secondes supplémentaires pour se souvenir qu'on porte un body ET pour détacher le truc. (Oui alors, accessoirement aussi, veiller à ce que les pans ne pendouillent pas dans la cuvette, ça va de soi, mais vaut mieux le préciser).

C'est là que, alors qu'on pense l'épreuve derrière soi, le pire reste à venir quand il faut rattacher les trois boutons pression (non mais franchement pourquoi trois, quoi ?!?). D'ailleurs, dans cette étape laborieuse, veillez bien à ce que le verrou soit mis. S'il venait quelqu'un, vous aurez beau lui expliquer que non, vous ne vous livriez pas à un plaisir solitaire, mais que vous vouliez juste rattacher votre body, pas sûre qu'il vous croit.

Bref, je disais donc : le body, c'est pas sexy. N'en déplaise à ma collègue, qui n'avait même pas remarqué que j'en avais un jusqu'à ce que je lui dise. Et là, elle me sort : « bah dis donc, t'as mis le paquet aujourd'hui : tregging, sex on heels, débardeur échancré... et body !!! ». Alors d'abord, le tregging n'a rien à voir avec le body, puis c'est précisément parce que mon débardeur est échancré que j'ai mis le body par en dessous.

D'ailleurs ça me fait penser que j'ai plein d'autres débardeurs échancrés, que je verrais bien avec d'autres body. Bah figurez-vous que dans les magasins, c'est nada, pas un body à l'horizon. Deux magasins de lingerie au compteur sur le temps de midi, pas de body.

J'ai même demandé à la vendeuse, si y'en avait pas des body, ou si y en avait eu mais qu'y'aurait eu une ruée sur les body. Elle m'a regardé bizarrement, cette fillette d'au moins 10 ans de moins que moi (non, j'exagère pas, le métier de vendeuse s'apprend très tôt). Elle doit pas savoir qu'à son âge, même que j'avais déjà porté mon lot de body... même que j'avais juré que j'en reporterais pas...

057.JPG
060.JPG
Body New Look, 9 €
Débardeur Zara
Tregging Sylvie Schimmel
Sautoir Isabel Marant

11
FéV

Paire de richelieu bicolore recherche double désespérément

Il était une fois deux paires de richelieu bicolores, une taille 38 et une taille 39, qui résidaient paisiblement côte à côte dans un magasin New Look de province en Belgique.

2e082763678e88b9617261b33840e4f9.jpg

Elles étaient amies de toujours et pour toujours, à la vie à la mort, provenant de la même usine, exportées vers le même magasin, où elles avaient pris l’habitude de deviser à propos de cette étagère verte immonde sur laquelle elles étaient exposées, de ces clientes qui, l’air pressé, ne leur accordaient pas un regard ni un bonjour, de ces vendeuses qui déballaient devant elles la nouvelle collection, faite de jeans larges, tops à fleurs et autres semelles compensées.

Elles se croyaient bien à l’abri d’une séparation, elles qui n’avaient pas été vulgairement bradées à l’occasion des soldes, elles qui accusaient déjà comme un coup de vieux à l’approche de la nouvelle collection.

Il leur arrivait même, lorsqu’elles voyaient une potentielle acquéreure dont la tête ne leur revenait pas, de sciemment faire fuir celle-ci, sous le prétexte d’un talon trop bas, ou trop haut ou d’un coloris trop difficile à porter…

Un beau jour, elles se retrouvèrent arrachées à leur sort paisible par celle que l’on connaissait dans le milieu sous le nom de la shoppeuse infernale, alias Smarty Zabou. A l’occasion d’une rafle inopinée, les deux paires furent enlevées, ensachées, brinqueballées, et finalement séparées, la pointure 38 étant expédiée dans la région parisienne, la 39 étant toujours dans les mains de l’abominable Zabou, celle par qui le malheur était arrivé.

Alors, la 39 se mit à déprimer, à désespérer d’avoir été séparée de sa BFF* la pointure 38, au point qu’elle n’osait pointer le bout de son nez du sachet dans lequel elle restait cloîtrée.

Jusqu’au moment où Zabou lui dit : « Ma chérie, 38 va bien, je viens d’avoir de ses nouvelles, elle est entre les bonnes mains de LadyD., elle foule le pavé parisien, attrape le regard d’envieuses dans la rue et se porte à merveille. Ne me considère pas comme une ennemie ; oh, bien sûr, je ne remplacerai jamais ton amie la 38, mais si tu le veux, je peux t’adopter, t’apprivoiser, et nous pourrons ainsi passer quelques bons moments ensemble, je te le promets ».

Et c’est ainsi que timidement, 39 se mit à se relever du poids de la tristesse et se convainquit qu’elle aussi pouvait profiter pleinement des perspectives qui lui étaient données. Petit à petit, elle commença à apprécier la compagnie d’une jolie jupe boule…

2d9e26c5621b2c57c10ef4156c23e6d7.jpg

… d’un short et d’un top en dentelle…

2fd07c39f57c892b9d65029870162238.jpg

… ou d’une jolie robe…

9fc4776e3a847006709179070b1ea1df.jpg

Elle découvrit aussi de nouveaux amis qui s’assortissaient magnifiquement à ses couleurs :

9c1065d68bef01095c7f5f8e644101c8.jpg

Par l’entremise de leurs propriétaires, 38 et 39 s’échangèrent régulièrement de leurs nouvelles, et, quoique séparées, coulèrent de jours heureux. Ainsi finissent les jolies histoires...

_____________________________

*BFF = best friend forever

22
Nov

La famille s'agrandit!

Non, je ne suis pas enceinte. Non, le Frip', ne va pas avoir un nouveau compagnon de jeux. Je parle de mes bottes, dont ma collection vient de s'agrandir. J'ai honte à le confesser, mais des bottes, j'en ai une bonne douzaine (en ne comptant que celles que je mets): des noires, of courses, plates ou à talon, des brunes à talons, des bleues pétrole, des bordeaux, des camels, et même des vertes.

Manquaient quand même à l'appel des brunes plates, que j'ai regretté de ne pas avoir lors de mes nombreux essayages du matin en vue de trouver la tenue parfaite. J'en avais une idée assez précise, et je les ai finalement trouvées dans une solderie de chaussures de marques, et celles-ci sont signées ESSENTIEL:

3686de63ff72c17394b481273bb95e7a.jpg
1da9669e1e55b2fdf326f60f5032e50f.jpg

Presque noires, avec un bon gros talon tout de même, une hauteur et une rigidité parfaites, elles promettent d'accompagner nombre de mes tenues les jours où je ne me sens pas le courage d'enfiler des talons. Mais surtout, ce qui me met particulièrement en joie, c'est de me dire que je pourrais les assortir à ça:

919c8229d71a74999bd918d14537b621.jpg

Non ce n'est pas une boîte sur mon siège de direction, en tout cas, ce n'est pas une simple boîte, mais un précieux colis, que j'ai reçu hier et qui recèle, les filles, une très très bonne surprise. Certaines d'entre vous, dont ma Camille, ont eu la puce à l'oreille suite à de comm's laissés par ci par là, notamment par notre maître ès mode à toutes.

Je m'empresse de procéder aux essayages et de vous montrer tout ça pour mettre fin à votre impatience que j'imagine débordante.

Pour finir, ceci est un message à une fameuse lectrice qui n'a pas de blog, et qui se reconnaîtra: voilà que j'ai trouvé ce matin à l'occasion d'un passage chez New Look, si ça t'intéresse, fais moi signe, je peux te le prendre, il est à 12 €, et je suis dans les parages du New Look quasi tous les jours:

62278cfbdc05dfbba99954a858494535.jpg
Bisous et bonne soirée à toutes mes poulettes!