26
Mar

Le cas délicat de l'imprimé

090.JPG

C'est Fri qui a involontairement mis les pieds dans le plat, en commentant mon dernier post: "Je te le collerais sur de l'imprimé, moi, le perf rouge :)" (je cite, smiley compris). (Respect à Fri, qui m'a, au passage, largement inspiré mon titre).

Ah. L'imprimé. Il a suffit que je l'inscrive dans ma liste dans la catégorie "oui mais non", pour qu'assitôt j'en mette à en porter à toutes les sauces. Non mais bienvenue dans les méandres de mon cerveau torturé, j'ai envie de dire...

Ceci dit, ma garde robe ne m'offrant que des perspectives limitées en termes d'imprimé (cfr mon imprimé hideux mais que j'aime beaucoup beaucoup, ou encore mon imprimé de vieille dame incontinente), et étant une jusqu'au boutiste dans la démonstration par l'absurde, il m'a bien fallu investir dans de l'imprimé pour tester.

Tester et me dire qu'in fine, j'aimais bien. Ma démarche vers l'imprimé n'est certes toujours pas spontanée, étant irrémédiablement attirée par le noir, le gris et l'écru, mais certes, il y a de l'évolution. Et la conviction que l'imprimé apporte un twist à la tenue simplette.

072.JPG
079.JPG
086.JPG
Robe Maje
Collier sautoir Catherine Tisserant
Boots Zara
Montre Oozo

02
Nov

Post sponsorisé par ma mère

072.JPG

 

Non, ceci n’est pas une insulte. Ce post est vraiment sponsorisé par ma mère dans le sens où c’est elle qui m’a offert cette tenue. (Désolée, si vous n’aviez pas introduit votre demande d’adoption dans le délai prévu, notre bureau ne pourra donner suite à votre demande).

 

Ceci dit, si tu n’as pas une gentille maman qui t’offre de jolies choses, je vais te donner les commandements de base pour toi aussi rendre ton blog « bankable » :

 

-     A Paris tu crècheras : histoire d’être aux soirées et aux évènements qui comptent, ce qui te permettra aussi de te nourrir à l’œil, ce qui sera toujours ça de pris vu le loyer que tu paieras. Non mais, n’est pas blogueuse qui veut…

 

-     Une taille short short 38 tu feras : non parce que bon, au-delà du 40, ça vaut même pas la peine, ma fille, tu peux toujours aller t’habiller chez Tatie (Karl Lagrefeld, soooors de ce corps, crénom !)

 

-     De belles photos tu feras : le must étant de réveiller ton boyfriend à 6 heures du mat’ parce que, tu comprends « l’aube fait une tellement jolie lumière sur cette station service désaffectée qui ira trop bien avec ma robe en dentelles !! ».

 

-     Ta singularité tu oublieras : quand tu seras la trentième à parler du dernier BodyShop comme on parle du dernier David Lynch, faudra peut être penser à se refaire une crédibilité… Si tu n’es que la vingtième, oh bah ma foi…

 

-     Ton vocabulaire tu adapteras : il te faudra songer à faire des raccourcis clavier avec des phrases telles que « quand on m’a proposé cette opération, j’ai tout de suite accepté vu que j’adore porter des collants », ou encore « rolala mais soi disant faire de l’argent sur le dos des autres, non mais c’est pas du tout mon truc en plus… »

 

Après bon bah c’est toi qui vois… Moi c’est tout vu…

 

*Edit: article polémique, oui, règlement de comptes, non (je n'ai de comptes à régler avec personne, j'aime tout le monde et tout le monde m'aime, CQFD). Cela étant, outre le fait que la stratégie de certaines marques me dépasse (inonder la blogo a sur moi l'effet inverse que celui manifestement recherché), je pense qu'il est utile de rappeler que ce ne sont pas les marques, les opés et autres concours qui font le succès d'un blog, mais bien les lectrices*

 

065.JPG
067.JPG
070.JPG
083.JPG
Jupe et tee shirt "Who's Bad" Maje (collection en cours)
Bottes Maje (hiver 2008)
Blazer Vanessa Bruno Athe
Collants DIM (non j'déconne, collants Marks&Spencer)

19:25 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (62) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

13
Jui

Non mais, tu comprends...

019.JPG

...il me faut ABSOLUMENT une nouvelle paire de chaussures pour aller avec ma tenue pour le mariage...

Comment ça, j'en ai déjà plein?

Non mais, c'est pas la même chose, tu vois, celles-là, elles vont VRAIMENT super bien avec la tenue...

Puis je pourrais facilement les remettre.

Si si, je te jure, il me les faut.

Pourquoi, tu OSES me demander pourquoi?

Pffff...

Mais PARCE QUE!!!

(Extraits choisis d'une conversation d'une fille avec -biffer la mention inutile- sa mère/ sa soeur/ son mec/ sa conscience...)

010.JPG
013.JPG
017.JPG
Sandales Maje
Chemise et gilet en daim Maje
Bermuda, ceinture et bracelets H&M
Montre Marc by Marc Jacobs

19:57 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

09
Jui

On n'est pas censés...

Mariage religieux MH - Julien 052.JPG

Il n'est pas censé faire 17 degrés le premier samedi de juin, surtout quand ça fait belle lurette qu'on a choisi sa tenue pour le jour J et que, dans le magasin, on se disait que la robe longue en soie serait super belle, avec juste une petite étole au cas où.

Sauf que si, apparemment, c'est possible. A tel point que la veille, me suis enfilée H&M et Zara au pas de course pour essayer de trouver une tenue bis. Mais aucune n'égalait mon total look Maje prêt dans son sac à être dégainé.

Puis on m'avait dit « avec l'excitation, tu verras, t'auras pas froid » ; c'est clair que, dès le départ, l'émotion était telle que, les yeux embués de larmes à la vue des yeux embués de larmes du papa de la mariée, on pense plus vraiment qu'on a froid.

On n'est pas censés non plus passer chez les mariés, entre la messe et le cocktail, pour foutre le bordel chez eux, comme petit cadeau touchant juste avant leur voyage de noces. C'est clair que ça se fait pas.

J'ai, pour ma part, seulement contribuer à entourer le WC de film plastique et à le recouvrir de pâte à tartiner. La tondeuse sur la table de la salle à manger ? Je jure que c'est pas moi. Les sous-vêtements accrochés aux poignées de porte ? Ah, si, c'est peut être bien moi aussi finalement.

On n'est pas censés avoir des petits yeux de belette cendrée à 20 heures à peine, non, car pour rappel, on n'est pas sensés picoler à un mariage. Sauf que pour danser le quadrille sur Cotton Eye Joe à 2 heures du mat' et en rire, c'est clair, il faut avoir picoler.

D'ailleurs, c'est pas le père du marié, là, debout sur un podium en train de danser ? Pas de doute, c'est bien lui. Puis, plus loin, là, y'a des mecs qui se font déboutonner leur chemise par des filles chaudes comme la braise. C'est clair, on a tous picolé.

On n'est pas non plus censés faire des photos dans les bosquets pour les lectrices d'un sombre blog mode belge. Non, c'est clair. Mais comme je vous avais promis de vous montrer ma tenue, je ne me suis pas dérobée à mes obligations.

Mais bon, de toute façon, hein, c'est toujours la mariée qui est la plus belle. Ce qui n'a pas manqué d'être le cas, en l'espèce.

Mariage religieux MH - Julien 059.JPG
Robe, ceinture, écharpe et chaussures, le tout Maje
Pochette Massimo Dutti

Allez, je vous présenterai mieux, prochainement, mes chaussures que, pour l'occasion, vous voyez pas du tout mais qu'est ce qu'elles sont belles...

20:04 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

04
Mai

Back, mais sans les backstreet boys...

008.JPG

Non, non les petiotes, Tatie Zabou ne s'est pas pendue à l'issue de son 28ème jubilée après avoir constaté la cohabitation sur son visage radieux d'une patte d'oie et d'un solde d'acnée juvénile (si, ça existe).

J'ai juste :

  • viré un post (génialissime, sans fausse modestie), sous prétexte que photos trop pourraves à mon goût... tout étant relatif, la photographe vous dira que c'était peut être le modèle qui était trop pourrave à son goût, mais d'où mon absence prolongée de la blogosphère et de son univers de plus en plus impitoyable...
  • rencontré Fri, picolé avec Fri (j'adore qu'elle adore la bière), blablaté avec Fri, fait du shopping avec Fri (coming soon : le blouson liberty et un beau déstockage de grandes marques), emmené Fri au supermarché pour lui faire acheter, en vrac, de la bière, du chocolat liégeois, du sirop de Liège, de la crème de Maredsous...
  • fêté le premier mai, non pas la rose à la main, mais telle une baleine échouée dans un lit de plage sur ma terrasse, après avoir picolé et bouffé comme tout jour férié l'exige, tout en regrettant de ne pas avoir de barbecue, parce que le barbecue ça sent bon les vacances...
  • fait l'acquisition, dès le lendemain, de la rolls royce des barbecue (je savais même pas qu'il y avait des « rolls » de barbecue, pfff) pour la modique somme d'une robe Marant mais bon, en cas de divorce, c'est moi qui récupère la bête, héhé...
  • joggé et appris dans la foulée que l'on perdait en calories l'équivalent du poids en kilos x le nombre de kilomètres, mais également que certaines bêtes s'attaquaient aux coureurs, d'où ma question de savoir s'il vaut mieux perdre des calories tout en risquant sa vie ou vice versa...
  • porté, pendant cinq jours d'affilée, mon set gilet sans manches en daim - nouvelles sandales qu'elles déchirent tellement elles sont confortables...
007.JPG
013.JPG
016.JPG
019.JPG

 Gilet sans manches en daim Maje, cadeau d'annif de ma môman

Collier Un Jour mon Prince, cadeau d'annif de ma môman

Chaussures Chie Mihara, cadeau d'annif... de moi-même (bouh, le piège!!!)

Jean, tee shirt et bracelets H&M

Et vous mes petiotes ?

21
Avr

Zabou, elle a pas inventé l'eau chaude...

026.JPG

Holàlà, si j'avais été le premier être humain que la Terre ait porté, je donne pas cher de l'Humanité, les amies. Bon déjà, je me serais tapé Adam que si il avait été super beau, bronzé et tout et tout. Sans ça, la continuité de la race humaine, bof, quoi.

En plus, au-delà de ça, il est un fait que j'aurais jamais inventé le feu. Ni la roue, d'ailleurs. A la base, j'ai deux mains gauches, et un sens pratique qui défie l'entendement. Donnez-moi une mission un tant soit peu manuelle, je vais d'abord chercher le chemin le plus sinueux et compliqué pour parvenir à mes fins, pour généralement foirer le truc, dans un sursaut d'énervement ou d'exaspération.

Je serais jamais allée non plus à la chasse ou à la cueillette, ah ça non. Non mais franchement, passer sa journée accroupie dans les ronces vêtue d'une peau de bête tout ça pour se taper quelques myrtilles si la chance est de son côté, c'est juste inenvisageable.

Quelques milliers d'années plus tard, je serais sûrement passée totalement à côté de ce petit tee shirt rayé aux manches volantées chez H&M. Il a suffit que je le vois chez Punky pour me convaincre de son potentiel hautement désirable.

Allez zou, une fois de plus, je suis une suiveuse, je n'ai rien inventé, pour mon plus grand plaisir...

028.JPG
029.JPG
030.JPG
018.JPG
Tee shirt, collier, jean et lunettes H&M
Blazer Maje
Chaussures Zara

21:12 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : blabla de fille, blog, h&m, maje, mode, shopping |  Facebook |

05
Avr

La semaine de le veste, 3ème partie

045.JPG

C'était moins une, quand même, pour clôturer ma semaine de la veste. C'est toujours comme ça quand je commence un post en plusieurs parties, il y a toujours un évènement imprévisible qui vient tout perturber, comme par exemple un samedi après-midi ensoleillé où le grand dieu du shopping m'appelle pour aller lui donner quelque offrande...

Quoiqu'il en soit, il n'est jamais trop tard pour finaliser cette série de la veste, avec -de nouveau- le prototype de la veste du troisième âge : le blazer rose poudré. Vous savez, cette couleur qu'on maudit parce qu'elle fait trop dragée et qui ne va ni aux brunes, ni aux blondes, ni mêmes au rousses ?

Moi je vais vous dire, le blazer rose poudré, ça m'a toujours fait penser à feue Lady Diana : si je me la représente (je vous rassure, ça n'arrive pas toutes les cinq minutes non plus hein, faut pas déconner), c'est en blazer poudré, sur un jean, en tailleur, ou sur sa tenue de gym sortant de son club de sport trop de la hype de Londres.

Alors bon, y'aura toujours quelques réfractaires pour considérer que la veste rose poudrée aurait dû rester aux oubliettes de la mode, moi j'avoue que ce rose pastel me turlupinait depuis quelques temps...

C'est à ça aussi que je reconnais un bon achat : à l'obsession qui l'accompagne. A la frustration de ne plus trouver son ersatz chez Zara. A la quête du blazer Maje, en désespoir de cause, pour quelques malheureux euros de plus.  A l'immense satisfaction de découvrir qu'elle va avec la plupart des derniers achats qui peuplent ma garde-robe. A la joie de découvrir un matin ensoleillé pour pouvoir la porter.

029.JPG
010.JPG
017.JPG
019.JPG
023.JPG
Blazer Maje
Jean et tee shirt H&M
Collier Gas
Boots Isabel Marant

 

19:05 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (36) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

19
Mar

C'est la lutte finale

048.JPG

 

L’autre jour, une amie, en grande défenseuse de la ligue des valeurs morales (hum hum), m’a dit que je commençais à parler trop de mes seins et de mes fesses, sur mon blog. *Oups*. Non mais c’est que j’aurais pas envie que mon blog commence à ressembler à celui d’une mère maquerelle comme y’en a d’autres.

 

Alors mes chères amies, dorénavant, nous ne parlerons plus ici que catéchisme. Bon alors, qui commence ? « Tend ton autre joue et profites-en pour lui coller un bon gnon, à c’t’enculé » : on n’est pas encore très au point, sorry.

 

Non sérieusement mes poulettes, je crois que nous allons recentrer le débat sur ce pourquoi ce blog a été créé : la mode. N’empêche, parler mode et fessard n’est absolument pas inconciliable, que du contraire.

 

J’en veux pour preuve, notre sujet du jour : le sarouel. Premier réflexe : le sarouel fait un gros cul. Je vous l’avais dit, on ne s’en sortira pas aussi facilement, de la mauvaise tournure que prend mon blog.

 

Quoique, ça pourrait être pire. J’ai lu quelque part une gentille lectrice commenter le port du sarouel d’une jolie demoiselle dans les termes suivants : « oh non le sarouel on dirait que t’as 1 kg de m*** dans le pantalon ». Qu’on se le dise : je tolère le cul, mais pas la scatologie, non mais oh, ça va bien ?!

 

Sur cette parenthèse, je me permets de parler au nom de toutes les femmes qui osent le sarouel, à l’adresse de tous les hommes en général, et nos hommes en particulier qui ne comprennent pas pourquoi nous osons le sarouel :

 

LA LUTTE DU SAROUEL N’EST PAS FINIE

 

006.JPG
Avec le sourire (... Tiana, si tu me lis...), et mes nouvelles mèches californiennes
007.JPG
019.JPG
056.JPG
Sarouel en crêpe de soie et chemisier imprimé léopard Maje
Veste Vanessa bruno Athe
Echarpe H&M
Boots Isabel Marant

19:41 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

12
FéV

Trente ans en beauté

021.JPG

 

J’ai un problème qui me turlupine depuis quelques semaines : je fais la crise de la trentaine… à 27 ans et dix mois. Bien que mon état civil renseigne que je sois née le 27 avril 1981, je suis une trentenaire dans ma tête, et dans mes rides.

 

Je scrute l’apparition de mes pattes d’oie en me disant «what a shame, je ressemble de plus en plus à mon père », j’ai décidé de plus rire pour éviter que se creusent mes sillons nasogéniens, je file direct à la rubrique « 30 ans » dans le Glamour spécial âge, et je balance, à qui mieux mieux que « nous, tu sais, les filles de 30 ans, on a des problèmes que les autres peuvent pas comprendre ».

 

Cette constatation, que j’avais trente ans ou presque, je l’ai faite notamment après avoir expérimenté le tregging. Après avoir passé la porte d’un Jennyfer (God, mais quelle horreur !) et essayé de glisser un pied dans une espèce de peau de saumon dégueulasse, je me suis dit que toutes ces conneries, c’était plus de mon âge.

 

Ceci dit, le truc qui est chouette, quand t’as trente ans ou presque, c’est que tu peux te permettre d’être snob : la peau de saumon n’est pas faite pour toi, mais tu te dis qu’un vrai beau cuir d’agneau tout souple, ça conviendrait mieux à ta situation. Même que le Glamour est d’accord avec moi pour dire que trente ans, c’est l’âge où on peut investir dans des belles pièces.

 

Ni une, ni deux, oublié Jennyfer, et même Zara pour le coup, j’ai misé sur le legging en cuir chic et très cher. Celui qui fait l’objet de commandes spéciales, qui est du quasi sur-mesure dans un cuir qui ferait pâlir de jalousie un Jitrois, et qui moule mon boule comme si j’étais une sculpture de Rodin.

 

Je vous présente donc le cadeau de mes trente ans (euh pardon, de mes 27 ans, 9 mois et 16 jours), mon tregging chic et très cher, preuve au passage qu’on peut porter un tregging passé 40 ans (euh, passé la taille 40, pardon).

 

007.JPG
008.JPG
011.JPG
017.JPG
Tregging chic et très cher
Robe Maje
Tee shirt H&M
Sautoir GAS
Boots Mango

19:40 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (45) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping, tregging |  Facebook |

09
Jan

Chassez le naturel...

037.JPG

 

L’autre jour, à mon amie Célouche qui se plaignait de ne pas avoir de style défini, je n’ai rien trouvé de mieux à lui répondre que « bah moi non plus j’ai pas de style ». Et elle de me dire « bah si, t’as un style, un style que je sais pas identifier, mais t’en as un ».

 

Waouh, j’ai donc un style, première nouvelle. Sauf que aussitôt que j’ai su que j’avais un style-qu’-on-sait-pas-exactement-identifier, j’ai eu envie d’en changer. Enfin, par changer de style, j’entends plutôt être dans un style moins attendu.

 

Certes, le constat est plutôt navrant : j’ai mis 27 ans à trouver mon style, et je ne pense qu’à trouver une autre voie. Exit, le romantico-bobo-gentillet, je veux du rock.

 

Mouais, j’y crois quand même moyen. Pour moi qui ai juré, main droite sur le Flair, que je ne cèderai jamais ô grand jamais au boyfriend jeans, on est plutôt mal barrées, c’est moi qui vous le dis.

 

Faut quand même que je vous explique que ma révélation « rock », je l’ai eu l’autre soir lorsqu’en mini jupe Isabel Marant et tee shirt lâââârgement échancré jusqu’à la naissance des seins, je suis sortie boire une bière avec mon amie (la bière, accessoire rock indispensable), et que je me suis sentie trop sexy.

 

Voilà, il n’en fallait pas plus pour que je n’ai plus qu’une idée en tête : réserver un massacre à ma carte Visa chez American Apparel en commandant moult sweats, et « deep V neck long sleeves T-shirts ».

 

Alors en attendant de voir si j’ai réussi à appliquer mes nouvelles résolutions fashion en ce début 2009, je vous laisse avec une silhouette composée de ma robe imprimée cachemire Maje (what else ?), achat vestige de cette saison automne hiver 08/09.

 

031.JPG
035.JPG
Robe Maje
Blazer Zara
Tour de cou Swildens
Collier Gas
Pochette Comptoir des Cotonniers
Collants Marks&Spencer
Low boots H&M

19:20 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, robe, shopping, zara |  Facebook |