21
Jan

La peste ou le choléra?

Ces derniers jours, j’ai des lectures relativement effarantes. Ainsi, alors que j’ouvrais ma dernière newsletter du Elle.fr, je suis tombée sur l’analyse du nouveau phénomène de mode : la peste-attitude.

 

2263537547_5a7f695deb.jpg

 

J’ai d’abord cru à une mauvaise blague. Comment le fait d’être peste peut-il être une tendance ? Et si la prochaine tendance consiste à être grosse et poilue, est-ce pour cette raison que vous allez vous engraisser et renoncer à votre abonnement chez l’esthéticienne ?

 

Non mais pincez-moi ou je rêve ! (Aïe, je ne rêve même pas, en plus). Le pire, dans l’analyse de la peste-attitude, c’est qu’on entretient la dualité manichéenne, sans aucune nuances, entre d’une part, la peste glamour et intelligente, et d’autre part, la gnan-gnan de service, naïve au possible, sensée s’habiller en rose poudré et manger des macarons toute la journée !

 

Ainsi, entre autres attitudes, il serait de bon ton de quasiment insulter ses lecteurs sur son blog. Mais où se situe la frontière entre l'humeur et la raillerie bête et méchante? Et qui sont exactement ces victimes consentantes, prêtes à se gausser de tout et n'importe quoi, sous prétexte d'une soi-disant liberté d'expression?

 

Et voilà qu’en plus, il suffirait de s’auto proclamer « peste » et de finalement assumer ce travers pour s’abriter de la critique. Comme si, finalement, il suffisait de le dire pour en être dédouanée, voire même pardonnée.

 

Ben moi, au risque de passer pour totalement out en 2009, je préfère rester parmi les gnan-gnans de service. Tout simplement parce que je considère que la peste est socialement inadaptée.

 

La vie en société, que ce soit au travail, en famille ou entre amis nécessite par essence que chacun fasse des concessions par rapport à soi-même. La vie en société exige que l’on montre son meilleur côté de soi.

 

Alors évidemment, je ne suis pas une oie blanche, et il m’arrive, comme tout un chacun, d’avoir des réactions de pestouille. Mais il est bien plus facile de sombrer dans la méchanceté, la moquerie et le machiavélisme, plutôt que de travailler à devenir quelqu’un de bien.

 

Au fond, on devrait toutes travailler à s’améliorer, plutôt que de croire en ce que les magazines veulent bien nous asséner, à savoir que la peste attitude est la nouvelle mode.

 

Parce que, si succès de Gossip Girl peut se comprendre entre autres par le personnage cruel de Blair, souvenons-nous que c'est de la fiction... et qu'on n'aimerait pas avoir Blair comme amie dans la vie de tous les jours.

29
Mar

Inspiration

Oui, je critique la presse féminine, et alors???

Oui, je continue à la lire, et alors???

Oui, je m'en inspire, et alors???

1895262683.JPG
Inspiration rock, Jalouse, mars 2007
1737293917.JPG
389155331.JPG
1351774419.JPG
1026050613.JPG
Inspiration folk, ELLE, février 2007
274542926.JPG
758978814.JPG
Jupe Comptoir des Cotonniers

I'm just a girl in the world... 

That's all you let me be...

27
Mar

C'est pas bientôt fini, le foutage de gueule?

D’ELLE, Frifri nous a dit qu’elle avait fait semblant de ne pas voir. Attitude respectueuse et respectable, qu’on n’attendait pas moins de sa part.

Je n’aurai pas cette retenue, car ELLE en tient une sacrée couche, même pas gênée, telle la couche de fond de teint dont s’emplâtre Loana avant de sortir montrer son string à qui mieux mieux.

Petit rappel pour celles qui n’étaient pas là, et ça se passe ici ; vous vous souvenez, l’Inspecteur Zabou, à qui rien n’échappe, avait eu le courage de dénoncer le recyclage odieux pratiqué par le ELLE, qui n’hésite pas à mettre en scène une de ses propres stylistes dans une pause soi disant streetstyle (et ce, sans mentionner le fait bien évidemment que cette silhouette so perfect est en fait l’œuvre d’une professionnelle du genre).

978520997.jpg

Aujourd’hui, j’accuse. Oui, Mesdames, j’accuse le ELLE de n’être qu’une vaste escroquerie destinée à nous rabaisser en permanence, nous, les femmes, à nous faire sentir grosses, vilaines et mal habillées. Et surtout, à nous faire acheter ces fichues pages, qui nous renvoient, inlassablement et inexorablement à l’image d’une femme dans laquelle, personnellement, je ne me retrouve absolument pas.

Je parle plus précisémment de l’article « 5 ex-paresseuses devenues sport addict », qui, niveau titre racoleur, pour la paresseuse que je suis, ne pourrait faire mieux. N’empêche, j’y jette un oeil, au cas où, pour découvrir en fait que les sportives dont on nous parle font en moyenne... 3 heures de sport par semaine!!! Hum.

Mais quand je vois que la joggeuse insatiable, qui confie « faire du running » (courir, quoi) deux heures quinze chaque semaine n’est autre que… ladite Marie, styliste et facehuntée par le ELLE il y a quelques mois, la coupe est plus que pleine.

2045281715.jpg
876062301.jpg

Je précise qu'il n'y a pas de jalousie dans mon propos, ni d'attaque personnelle contre cette pauvre Marie, très jolie au demeurant, mais bien de la déception face à cette manipulation qui conduit à se sentir mal dans sa peau, culpabilisée à ne pas faire deux heures de sport par semaine, toute en étant jolie, bien sapée, brushée et en bouffant du macro-bio.

17:44 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : blabla de fille, elle |  Facebook |

24
DéC

Merry Christmas

En cette période réveillonnée, non chômée pour moi, je vous offre à nouveau, comme cadeau de Noyel, une pub immonde repérée dans le ELLE du 10 décembre:

5923f29dc962587a01f98f40ca4e7228.jpg

Vous voulez un tapis/rideau/store en guise de masse capillaire??? Alors Calor Lissima est fait pour vous, c'est parti pour un beau carré parfait, à angles bien bien droits... Bon, sur cette ineptie, je vous laisse, il faut que j'aille faire mon brushing...

Et en attendant la suite...

286e99b872c4c90a15f84b7fc9e51453.jpg
1e5c617178df4ce517a71ed8fde8d7fd.jpg
Un fauteuil noir au pied du sapin pour ma copine Frifri
b4b2eac9c8a0878093ec07d680f5dbe7.jpg
Un oiseau avec plume dans le cul pour ma Benetie
2159181d453011dab94a08cda0b559b1.jpg
Et plein de cadeaux pour toutes les autres...

 Passez un joyeux Noël! On se voit demain pour se montrer les cadeaux???

 

 

17:38 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : Blabla de fille, Calor Lissima, ELLE, Noël, pub |  Facebook |

23
DéC

Obsession

Qu'ont en commun ces deux silhouettes, l'une tirée d'un reportage mode du ELLE sur le thème du gris, et l'autre tirée de Jalouse sur laquelle figure Rachel Bilson?

f569c058d6a27915eca03423704a9676.jpg
17dc623b9e9f8f7aad8c9b0751e9ae04.jpg

Non? Vraiment, vous ne voyez pas? J'avoue, j'ai un peu triché... Voilà de quoi il retourne:

d79469b3cf2fd32bc54362e167861aa0.jpg
58305f414f73e36b09fa34eb29ba7967.jpg

Bon, ça y est maintenant? Les chaussettes bordeaux, of course! A la vue de ces photos, je me suis donc mise en quête de ce qui me semblait être le nouvel indispensable de ma garde-robe, l'élément sans lequel il m'apparaissait impossible de continuer à vivre (comment ça, j'exagère?)...

Mais, comme la vie est précisément semée d'embûches, c'était sans compter sur le fait qu'apparemment, il n'y avait que moi pour considérer les chaussettes boredaux comme un indispensable. J'ai dû faire tous les magasins de bas et chaussettes ainsi que toutes les merceries de ma ville pour m'entendre dire que, non, du bordeaux, il n'y en avait point. Du rouge, du brique, du mauve, autant que vous voulez, mais du vrai bordeaux, il faudra repasser.

Les miennes m'ont finalement été ramenées de Londres, Harrod's plus particulièrement. Exactement comme je les rêvais, elles sont hautes, finement côtelées, et en laine légère:

d036e1345c3bfe01a4e99099a91755c3.jpg

Portées, version soft:

9bc74c971084aa74caa7d7df963b61ec.jpg
bff73b3bdd5639d397f0761afacfa2a7.jpg
Pantalon droit Comptoir des Cotonniers, top Zara, collier Massimo Dutti et chaussures Unisa

Version "même pas peur":

53ab01cc05fa06905b835884e2ff3b0c.jpg
c739b2684c6e92bf99c6e04da5be4f2e.jpg
Robe et collier Isabel Marant, écharpe H&M, legging Morgan, salomés Mellow yellow

Alors, verdict?

11
DéC

Là où le ELLE nous prend pour des dindes farcies avant l'heure

Oui, le ELLE nous prend pour des dindes, et je vais vous en faire la démonstration.

Combien n'avons-nous pas été à baver devant ces low boots, et plus générallement, devant cette silhouette parfaite:

b48eab350a33a88079e2e1df740c38ec.jpg

Ce sac, cette robette associée au long pull fin, ces chaussettes low bootisées, voilà donc la démonstration du streetstyle version ELLE, voilà surtout de quoi vous faire passer pour une moins-que-rien-fashion, pour celle qui n'a rien compris, pendant des générations à venir.

Mais voilà, le ELLE triche.

En feuilletant un des derniers numéros, je m'attache un peu plus longuement que je ne l'avais fait sur le mode d'emploi col roulé:

754548976930017b40d496f9e579a076.jpg

Mais ce n'est pas tant le col roulé que la photo de la styliste qui attire mon attention:

2c4cbe23cfeed12d608737b4f2647a26.jpg

Elle ne vous rappelle rien?

ef77b964f62039232a247341d31e889b.jpg

L'assassin est confondu, et sa complicité avec le ELLE révélée au grand jour. Limite arnaque, non, le coup de nous proposer une silhouette soi-disant issue de la rue, lorsque le modèle est rédac' mode au même journal??? 

Perso, j'ai été dégoûtée par cette manipulation.

Signé, Inspecteur Zabou, pour vous servir.

15:48 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : Blabla de fille, ELLE |  Facebook |