08
Jui

Si Delphine m'était Conty

Je ne suis pas une fana de sacs. J’irais même plus loin, en disant que je suis une frigide de la maroquinerie : l’évocation de Jérôme Dreyfuss ne me fait pas fantasmer, les damiers et le matelassé ne me font pas rêver, le motorcycle de Balenciaga ne me fait pas kiffer, et j’ai renoncé (temporairement) à l’idée d’investir dans du cuir, fut il très beau, fut il estampillé YSL.

Je me qualifierais volontiers de "la petite pouff’ suiveuse du sac", plutôt que de la collectionneuse amoureuse. A 13 ans, j’avais mon Paquetage comme tout le monde, à 18 ans, mon pliage Lonchamps comme tout le monde, puis les sacs à paillettes Vanessa Bruno et les 24h Gérard Darel, comme tout le monde. Du mal à trouver mes marques, c'est le cas de le dire.

Jusqu’à ce que je découvre Delphine Conty : des gabarits intelligents, des couleurs sobres, un beau cuir tout souple et tout doux, une belle tenue et un rapport qualité-prix relativement intéressant. Bon, on n’est pas chez Bata, non plus, mais que je vois le prix de certains sacs dans de grandes enseignes comme Mango ou Zara, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il y a une surenchère évidente.

Aussitôt essayés, aussitôt adoptés, je ne quitte plus les deux modèles de la Conty que j'affiche au compteur, maxi besace noir ou bowling gris, avec, enfin, la fierté d’avoir quelque chose que personne n’a :

025.JPG
028.JPG

Et la bonne nouvelle, pour la provinciale que je suis, c'est que j'ai trouvé mon lieu de fourniture, qui propose quelques modèles qui ne sont pas tombés dans l'oeil d'une taupe:

22904_32.jpg
La petite pochette grise qui servira de trousse de maquillage assortie à mon sac...
22889_32.jpg
La besace à bandouillère, en couleur camel, qui me rappelle un peu le modèle (hors de prix) Malababa de l'hiver dernier chez Maje...
22899_32.jpg
Le sac cabas noir, réplique en petit du modèle que j'ai déjà...

 Allez, on mord sur sa chique, dans quelques jours, c'est les soldes...

19:55 Écrit par Smarty Zabou | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : blabla de fille, delphine conty, sac, shopping |  Facebook |

30
Jan

Ma Came, III

Le manque créée l'envie

Sans manque, pas de drogue, pas de dépendance.

Un matin, tu te réveilles et tu te sens mal tellement y'a rien dans ta garde-robe que t'as envie de mettre.

Le manque, c'est cet état où plus rien ne te branche, sauf la nouveauté qu'on te balancera sous le nez. Et dans ce cas là, La Fameuse, puisqu'elle est à l'honneur cette semaine et qu'elle se balade en guest sur la blogo, n'est jamais bien loin, prête à te ferrer à la moindre occasion.

Je la menace de m'en donner, sous peine de faire un attentat sur sa boîte mail, elle me parle de cachemire, de Tara Jarmon... Ah, ça pour une nouveauté... Moi qui ne connaît du cachemire que les 5% qu'Inditex, via Zara, met de temps en temps dans mes pulls, il ne m'en fallait pas tant pour me faire replonger.

C'est donc les mains pleines de tremblements et la bouche baveuse que je déballe mon Colissimo et que j'y trouve ma robe et THE sac en cuir noir, celui là même qu'il me fallait:

b1ec4431cbcbf645a608b2b1bd04b4e9.jpg
Robe boule Tara Jarmon
b4613984e0280f98f5c91468f3913570.jpg
f55d431b0d458b78d2e34f2927de9e9d.jpg
... avec blazer Maje, foulard H&M, boots motardes Mellow Yellow
54b2e14ff321a7fdf377b764c483a7e4.jpg
... ou avec leggings Bel Air, sous pull noir American Apparel, foulard et bottes Zara
db5926594054aa7d37c4d73978513e1a.jpg
Sac Delphine Conty
b34b5cbaea86873d3d108de5e0762308.jpg
... porté au bras...
3eaa64a203295f0dcc67e3b9efbc129a.jpg
... ou en besace avec un petit blouson en cuir

Demain, l'overdose???