10
Aoû

Ballerina girl

016.JPG

Il n'était pourtant pas encore question de défi, ce jour là. C'était plus l'envie de faire à pied les 500 mètres qui me séparent de la ville et non au volant de ma Smart qui m'a convaincue de ressortir mes ballerines.

Ca faisait alors 10 jours que je m'interrogeais, mais genre la réflexion qui me plonge dans l'autisme le plus profond (quoi ? des journalistes emprisonnées en Corée du Nord ?), sur la question de savoir si la ballerine était toujours out, ou si elle n'allait pas nous faire un p'tit come back de derrière les fagots.

Puis je me suis dit qu'il était temps de s'affranchir de la mode, de dire fuck à toutes ces interdictions qui ne demandent qu'à être levées, et je suis partie, gambadant, en slim-ballerines, car oui, ça arrive même aux meilleures (je parle donc de moi, là) de descendre de leurs échasses.

Alors de deux choses l'une : soit je suis une précurseuse qui s'ignore (auquel cas ce post tient lieu de demande d'emploi dans toutes les rédactions de canards féminins), soit il y a un sorte de grand complot tacite sur le retour de la ballerine dont j'ignore les tenants et aboutissants.

Je dis ça, parce qu'apparemment, je suis pas la seule à laisser (temporairement) tomber mes talons de 10 cm (n'est-ce pas Carine ? On peut se tutoyer maintenant que j'ai adhéré au club ?), et que même ma Punky (n'est-ce pas Punky ? On peut se tutoyer aussi ? Soyons folles...) a renoué avec les ballerines.

Tout ça pour dire, comme notre bonne vieille Lara Fabian le chantait, que la ballerine, j'y crois encore...

017.JPG
018.JPG
019.JPG
026.JPG
Ballerines Cos
Tee shirt et foulard Zara
Jean H&M
Shopping bag The Kooples

PS : l'astuce défi du jour : se servir du shopping bag The Kooples, customisé grâce à des badges, comme sac à main. C'est un peu ma fierté, quoi, d'avoir un nouveau sac sans rien dépenser (enfin, si on omet la paire de chaussures grâce à laquelle ce merveilleux bout de tissu m'a été offert).

19:03 Écrit par Smarty Zabou dans Mon défi à la con | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : ballerine, blabla de fille, blog, cos, mode, punky |  Facebook |

24
Sep

Rêves de cuir, I

Je me souviendrai toujours de l’anecdote que nous avait raconté un ami, il y a pourtant de nombreuses années. Invité par une amie genre bourge-coincée, il découvre, par hasard, dans la bibliothèque du père de la fille, une DVD d’un film intitulé « Rêves de cuir ».

 

Autant dire que le titre du film suffit à imaginer le genre cinématographique que cela peut être. Lui, à la fois étonné mais amusé, demande l’air de rien à la fille s’il peut l’emprunter. Et là, où tout le monde s’attendait à ce que la fille soit morte de honte devant les goûts douteux de son père, lâche au contraire tout bonnement « ben faut demander à mon père, je sais qu’il y tient... ». Un ange passe...

 

Note pour plus tard : NE JAMAIS laisser les films à caractère érotico-pornographique à portée de ses enfants, sous peine de les voir devenir coincés… mais stupides aussi. La pauvre fille quand même, si elle savait le nombre de fois qu’on a entendu cette histoire…

 

M’enfin. Tout cela nous éloigne de notre sujet du jour. Parce que mon envie de gilet en cuir ne provient certainement pas du visionnage d’un bon ( ?) porno (schoking !). Non. Pour tout vous dire, j’en avais vu un chez Zadig et Voltaire l’été passé, mais bon, tout le monde sait que la blogo boycotte Z&V, c’est comme ça. Pas dindes non plus, oh !!!

 

Depuis, on a vu le gilet en cuir, ou plus exactement le perfecto sans manches, fleurir un peu partout, et notamment chez Maje et Bel Air. Oui, sauf que autres marques qu’on n’aime pas ici, à la blogo (même si je me suis déjà expliquée sur mon addiction fashioniquement incorrecte pour Maje).

 

Ce qu’on veut, sur la blogo, c’est du cheap, du pas cher, sachant qu’une envie est balayée par une autre, et que quand la lubie du gilet en cuir sera passée, il faudra forcément autre chose, toujours financé par des moyens légaux.

 

Alors du petit prix, je vous en offre sur un plateau : Zara, 79,90 €. Chez Zabou, on vous dit tout, on vous cache rien. Et pour les plus réticentes qui auront des doutes sur le caractère portable de la chose, je le dis tout net : avec de la maille, c’est juste top.

 

001.JPG
002.JPG
003.JPG
006.JPG
007.JPG
Gilet en cuir Zara
Robe pull COS
Tee shirt Maje
Collants Marks&Spencer
Bottes Zara
Foulard H&M
Sac Anna Corinna

03
DéC

La mode venue du froid

Après un premier passage somme toute fort décevant chez COS au Printemps passé, c'est pleine d'optimisme et d'espoir, notamment au vu des nombreuses trouvailles réalisées par Miss Punky, que j'ai pris le volant de ma Smart pour refaire une "descente" sur la capitale.

Et mon impression est demeurée inchangée par rapport à la dernière fois: en gros, amies des imprimés, des couleurs, et de l'originalité, passez votre chemin, circulez, y'a rien à voir.

Dans une boutique grise, des couleurs froides, des formes tristes et des vendeuses trop fatiguées pour vous chercher d'autres tailles. Après avoir passé au crible chaque pièce de chaque étage (il y en a deux), j'ai eu l'impression d'avoir vu 20 fois la même chose. Ca n'empêche pas d'arriver en cabine avec 15 pièces sur les bras, mais là encore, la déception est tout aussi intense: des tissus qui se mettent mal, qui ne tombent pas bien, un manque de fluidité, un système de tailles assez bizarre. Pour le coup de coeur, on repassera.

Mais comme impossible n'est pas Zabou, j'ai quand même craqué, je dois bien l'avouer, sans grand enthousiasme toutefois, sur des pièces, ma foi, fort passe-partout, qui n'ont d'originalité que le snobisme de pouvoir dire qu'elles viennent de chez COS :

42ef4ec5fb3f2483c9b4d3abf5201f44.jpg
Robe en laine mérinos, 49,90 €
fc3341a8eb976445e37535857ce81ad9.jpg
Robe chemiser bleue nuit 69,90 € et maxi écharpe 39,90 €
dfaf527b21dc9a0c3f389dd5372cf8de.jpg
Les deux robes ensemble, portées l'une sur l'autre...

Je ne veux pas faire mon oiseau de mauvaise augure, mais je pense que l'arrivée de COS à Paris va faire des déçues parmi celles qui l'attendent avec impatience... A moins qu'il n'y ait une stratégie d'attaque COS, à savoir sauter sur les belles pièces (il n'y a pas beaucoup de réassort), et y passer régulièrement...

16:02 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : Blabla de fille, COS, shopping |  Facebook |

01
DéC

Addicted to...

Ok, on maîtrise toues le keffieh: qu'il vienne de chez H&M, de chez Zara, ou de chez Balenciaga pour les plus chanceuses, il orne nos cous délicats cet hiver. 

Désormais, je me résouds à prendre le large, surtout depuis que j'ai vu la "maxi scarf" portée par Lindsay LOHAN dans ELLE:

fe83396950c37b6cc9fc669e65916660.jpg

Et comme ce n'est pas tombé dans l'oeil d'un aveugle (ben oui, pourquoi toujours dans l'oreille d'un sourd...), je me suis précipitée sur ma maxi scarf à moi samedi passé chez COS. Grise, 80% laine, 20% cachemire, à 39,90 €, elle habille, termine la tenue plus qu'elle ne réchauffe vraiment, je dois bien l'avouer, mais la passion a ses raisons...:

87f1c1fe8d4bae892af8b2cc7bf12a53.jpg