05
Mar

Slow what?

015.JPG

Dans le paysage de la presse féminine belge, je demande le Weekend l'Express, supplément « mode et loisirs » de l'hebdomadaire d'information le Vif l'Express. Des séries modes toujours très pointues, qui collent aux tendances et qui font la part belle aux créateurs belges, je dis cocorico.

016.JPG
020.JPG

Malheureusement, ce n'est pas un magazine auquel je m'identifie totalement, car vendu obligatoirement avec le magazine d'informations (dont j'ai rien à battre), et parce qu'il dispense, outre la mode, beaucoup de sujets (geekeries, gastronomie, etc) qui ne m'intéressent que peu ou prou.

Mais là où le lecteur (donc moi) se sent flatté, c'est qu'on voit qu'on s'adresse à un public intelligent. Pour preuve, le récent article sur le nouveau phénomène constaté dans les hautes sphères de la mode : le slowear.

022.JPG

Sur le même modèle que la slow food (prendre le temps de bien manger, de se faire des bons petits plats mijotés plutôt que des plateaux télé), le slowear consiste à consommer de façon plus durable.

C'est ainsi que certaines maisons se centrent sur des collections moins éphémères, ou misent sur des lignes de basiques et autres intemporels pour renflouer les caisses. Car, ne nous-y trompons pas, il s'agit bien de cela.

Là où les enseignes de luxe et leurs clients fortunés subissent de plein fouet la crise, il s'agit de rassurer grâce à des pièces douillettes, empreintes de bon sens et de raison... qui induiront l'achat, aussi dispendieux reste-t-il.

023.JPG

La mode dans la mode donc, mais qui essaye de se faire passer pour quelque chose en dehors de la mode, voilà comment je définirais, à mon humble niveau, le slowear.

Loin de moi, bien évidemment, de défendre vaille que vaille une société où le tout consommer est roi, mais quand je lis que les fashionistas n'hésitent plus, désormais, à mixer du H&M avec du haut de gamme, ça me fait doucement rigoler.

Parce qu'en ce qui me concerne, H&M n'est pas du snobisme, c'est une nécessité. Crise ou pas crise (car il faut bien l'admettre, je ne ressens pas la crise à mon avis sauf à devoir supporter le battage médiatique quotidien...), quand je vais chez Zara ou H&M, ce n'est pas pour le plaisir de consommer vite, mais bien parce que c'est adapté à la taille de mon porte-monnaie.

Alors le slowear, très bien, j'y pense et puis j'oublie, c'est ma vie, c'est ma vie.

08
Jan

Pssss, tu veux être mon amie?

Moi, Clo, et Anaïs 

 

Lorsque la journaliste du Flair m’a contactée pour l’interview par téléphone, j’ai blablaté comme une malade sans discontinuer, jusqu’à ce qu’elle me pose la colle du siècle : « si vous deviez décrire votre blog en un mot, ce serait quoi ? ».

 

(Silence). Merde, j’en sais rien, au fond. Et j’y ai jamais pensé non plus. Et j’y repenserai sans doute plus jamais de ma vie. Mais j’avais beau faire défiler plein d’adjectifs un peu pompeux dans ma cervelle de moineau, rien ne sortait.

 

« Gai », j’ai dit, au bout de trente longues, très longues secondes de réflexion. Mais c’est tellement naze, comme mot, « gai ». Un peu comme tous les mots en mono-syllables d’ailleurs, « oui », « non », tout ça c’est « nul ».

 

« Touchant », c’est la manière dont le ELLE France a qualifié mon blog. Ouais, bon, qu’en penser ? Ca fait quand même un peu pauvre fille dont on a pitié. Genre, Bambi est touchante, quand elle perd sa mère tuée par un méchant chasseur sous ses grands yeux noirs.

 

« Sincère », c’est ce qui m’est venu à l’esprit des heures après l’interview, comme dans ces disputes où on trouve deux heures après la guerre la réplique génialissime qu’on prononcera jamais.

 

Voilà : j’espère que mon blog est sincère. D’ailleurs, c’est peut être pour ça qu’"on a envie de devenir mon amie" (sic)...

 

 

 

 

Pour lire l'article en entier, cliquez sur les photos... (Anaïs, je t'ai piqué tes liens :-P)

19:52 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook |

20
Jui

Dans ma valise, un short et un trikini?

Sans doute n’aurez vous pas remarqué que je n’avais pas encore décortiqué le ELLE BELGIQUE du mois de juin. Moi-même je ne l’avais pas remarqué. Nous sommes donc le 20 juin, et je n’ai toujours pas ouvert le dernier numéro, pourtant sorti il y a 3 semaines.

Faut dire que le survol que j’en viens d’en faire n’est pas engageant. Que mettent les fashionistas dans leur valise ? Ben la même chose que vous et moi : des robes légères, des shorts, des lunettes de soleil et des tongs… Passionnant…

027.JPG

La série mode autour du short m’inspire juste que cette fille a vraiment des faux airs de Marie, la chic fille : mêmes boucles cendrées, même moue boudeuse, même œil smocké, même clope nonchalante. Après, le short, mes jambons n’en sont pas vraiment fans, préférant le bermuda roots en jean récemment dégotté au rayon homme de chez H&M

022.JPG
023.JPG
024.JPG
025.JPG
026.JPG

L’autre série mode est consacrée au « trikini, le maillot sexy de l’été ». Il a fallu sa dose de neurones pour savoir ce que recouvrait exactement le concept du trikini. Car selon moi, le bikini est BI parce qu’il s'agit de DEUX pièces. Alors, le TRI est-il composé de trois pièces ? Culotte-soutif-jambières ? Culotte-soutif-bonnet ? Non. Le trikini est le une pièce ultra découpé au bidou, ou le deux pièces relié au bidou, c’est selon.

018.JPG
021.JPG

Ce qui me fait penser que, le trikini, j’en ai un, en fait. Acquis l’année passée en soldes chez ETAM LINGERIE. Jamais mis. Il faut dire que j’ai un peu de mal à concevoir le potentiel sexy qu’une telle pièce pourrait donner sur moi.

017.JPG

Vu mon lieu de villégiature estival, j’imagine sans peine la scène qui se déroulerait autour de mon trikini: une sale gamine, les doigts pleins de Pepito dégoûlinants,  demandant à sa mère « dis, elle a un drôle de maillot, la fille, hein Mamaaaan ??? ». Moi, jetant un regard noir vers ladite sale gamine, qu’elle ne verrait de toute façon pas, vu que je serai cachée par mes Wayf’

Enfin, tout ceci nous éloigne de notre bon vieux ELLE Belgique, à propos duquel je ne peux me réjouir que d’une chose : ne pas l’avoir payé. Mais n’allez pas imaginer que je l’ai volé, non, je ne prendrai pas le risque pour si peu de choses…

18:50 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : blabla de fille, elle belgique, trikini |  Facebook |

18
Mai

Y a-t-il un pilote dans la rédaction?

Après un numéro d’avril plutôt en forme, le ELLE Belgique de ce mois de mai reprend ses bonnes vieilles habitudes. Une couverture tellement évidemment consacrée à Sarah Jessica Parker, et à la sortie prochaine de Sex and the City, le film, que rien que cela me donne envie de ne faire que survoler ce numéro…

2055745765.JPG

On ajoute à cela le enième test « à quelle héroïne de Sex and the City ressemblez-vous? » que la coupe est (déjà) définitivement pleine. Avec, évidemment, tous les clichés grassement véhiculés, sur la fashionista branchée, l’intello surbookée, la bourge tradi, ou la pin up sexuellement survoltée.

1934308622.JPG

Mais ce qui m’a probablement le plus énervée, c’est ce numéro Spécial Maigrir, avec ses 30 pages de fesses en béton et de recettes aux graines germées…

972762543.2.JPG

… qui était à la fois un spécial… gourmandises, non, vous ne rêvez pas, avec les news cuisine, mais également les recettes people, qui ont un goût de plat cuisiné réchauffé au micro ondes, pour avoir été publiées, sauf erreur, il y a déjà quelques semaines dans l’homologue français du magazine.

66338642.2.JPG
1146373506.3.JPG

Du mâché et du remâché, telle est l’impression que me laisse d’habitude le ELLE Belgique, et encore plus celui-ci, avec une rubrique « T’as le look Sienna », avec sa tenue non seulement vue et revue, mais qu’en outre, je trouve tout sauf particulièrement réussie, avec cette robe qui ne l’avantage même pas elle…

171391675.2.JPG

Idem pour la coatching mode spécial petits prix, et ses incontournables tie and dye, pochettes et lunettes XXL, j’en fais une overdose, de ces tendances exposées jusqu’à plus soif, qui donnent juste envie de passer à autre chose.

160130670.JPG

Est-il besoin de s’attarder davantage sur les articles pseudo-rigolos « Princesse, mode d’emploi » (à l’occasion de la sortie en DVD du film de Disney « Il était une fois »), à la lecture duquel je ne peux que m’interroger sur le public cible du ELLE Belgique. Pas moi, visiblement.

1049892578.2.JPG

Le reportage mode « Néo baba attitude » aurait presque pu être réussi si le ELLE n’avait pas cette sacro-sainte habitude de couper les images de façon à ce que l’on ne puisse voir strictement rien ou presque des tenues proposées…

926978544.2.JPG
Une saloptte en jean Diesel? Si, si, on vous jure...
169916512.3.JPG
Une robe Max&Co et un jean H&M? Mais oui, mais oui...
2057286144.JPG
Une robe en coton Bellerose? Je suis comme Saint Thomas...
1027590352.2.JPG
Et surtout, une si jolie robe longue en coton tie and dye de chez Zadig et Voltaire...

Ce que je retiendrai de ce ELLE Belgique ? La découverte d’une petite marque, Lallou, qui m’a l’air bien sympathique, qui  propose du jersey, en tee shirts, en robes…  Une mode facile à porter, dont on ne peut qu’avoir envie avec l’été… A voir ici.

1301758059.2.JPG

Sur ce, vivement le mois prochain ?

1893788480.2.JPG

10
Mai

Stru-ctu-ré!

Récemment appâtée par le post de Tokyobanhbao sur ses lectures d'Outre Manche, j’ai mis la main au porte feuille (main que j’ai déjà légère en temps habituel) pour –hum- practise my english, of course… Sauf que, pensant investir dans un ELLE UK, je me suis retrouvée avec un ELLE US. Quand on est quiche, c’est pour la vie, hein ?

1026050613.JPG

J’admets qu’il faut passer outre la première impression qu’on se situerait dans une presse plutôt people (Jessica Simpson en a récemment fait la couv’…), mais même la série de photos consacrée à Michelle Williams, ex-héroïne de la série prout-prout Dawson, parvient à me convaincre que cette fille est réellement touchante, voire même a un petit côté angélique.

171391675.JPG
2055745765.JPG

Très peu de vraies séries mode, réduites à leur plus simple expression (une dizaine de pages, tout au plus, ça fait peu pour un mensuel), mais des pages interminables de guide shopping, de « personal stylism », etc qui me ravissent, car à défaut d'être toutes à mon goût, elles sont généralement source d'inspiration et de copitage.

Avec toutefois cette impression que la femme américaine est à la recherche d’un style tout à fait différent de la femme française. Le ELLE US, c’est de la structure, un look à la fois recherché, mais simple. On mise sur les accessoires, avec un beau sac, une belle paire de chaussures, un collier ou un bracelet. Et le reste suit, un peu comme par magie.

A l’image de cette jeune restauratrice new yorkaise de 26 ans aux jambes de rêve (et dont les affaires ont l’air de plutôt bien marcher au regard de la montre en or Cartier qu’elle se taille au poignet), qui nous sélectionne quelques tenues, et qui confesse ne jamais sortir les cheveux frisés ou pas maquillée. Tout est dit : il faut être parfaite des pieds à la tête, comme seules les américaines savent le faire, ongles manucurés, brushing impeccable, etc.

928453387.2.JPG
1895262683.JPG

Cette silhouette structurée, le ELLE US lui fait la part belle avec un dossier spécial veste. Sans manches, version gilet d’homme à la YSL, objet de mes fantasmes s'il en est, elle vient compléter un simple pantalon à pinces, une robe bustier, ou un sarouel.

887836638.JPG
160130670.2.JPG

La veste de tailleur, parfaite pour la journée ou de sortie, avec un pantalon et une blouse lavallière…

808986694.2.JPG

… ou façon working girl…

223871478.JPG

… ou en colorama…

2033478706.3.JPG

… ou encore d’inspiration militaire avec une mini jupe…

1146373506.2.JPG

… ou le fameux trench, remixé à la sauce robette lignée, façon week end dans les Hamptons..

77267999.3.JPG

De quoi attiser mon envie de veston gris. Et si c’était ça, finalement, le secret d’une silhouette réussie ? Une belle veste, de beaux accessoires fidèles, sur lesquels on peut compter ?

08
Mai

Néomaniaque, vous avez dit?

Au pays de la frite, de la bière et du Standard champion, il n'y a pas qu'un ELLE en mode encéphalogramme plat. Il y a aussi le Weekend L'Express, supplément de l'hebdomadaire Le Vif L'express, qui propose, malheureusement dans un format fort mince, des sélections mode souvent très pointues.

1301758059.2.JPG

Si je vous en parle, ce n'est pas seulement pour vous montrer ce splendide bracelet camelia (Chanel, of course), bien que, la dernière fois que j'ai parlé de la bague de mes rêves, il n'en fallu pas plus pour que je l'arbore aujourd'hui à mon doigt...

223871478.JPG

Point de cela ici, ou plutôt maintenant, mon propos est de vous éveiller à la sociologie des tendances. Guillaume Erner, auteur de l'essai intitulé "Sociologie des tendances", et interviewé par le Weekend, se plonge donc dans l'analyse de la tendance, cet obscur objet du désir.

L'auteur ne révèle malheureusement pas de remède miracle à notre frénésie d'achat, mais explique en substance que le phénomène même de la tendance est dû à la "néomanie", la passion du nouveau:

"Le nouveau bénéficie désormais d'un préjugé favorable (...) Valoriser la nouveauté est devenu si habituel pour nous qu'on a cessé d'y prêter attention alors qu'il s'agit d'une révolution, un bouleversement démarré à la Renaissance et qui s'accélère aux Temps Modernes. Ce mouvement est lié à l'idée de progrès, la néomanie combat l'ennui démocratique."

Faut croire que je m'ennuie. Démoncratiquement parlant, j'entends. Voire même que les idées néo-fascisantes version fashion ont encore de beaux jours devant eux, grâce à moi:

1206393173.JPG
808986694.JPG
Foulard H&M, déniché par ma Bénétie adorée...

La tendance, je ne m'y complais pas. Je m'y engouffre...

Sur ce, à vos méninges!

16
Avr

Je ne veux qu'ELLE

Comme quoi, tout arrive.

Je crois que je vais garder ce ELLE Belgique du mois d’avril 2008 un peu plus longtemps que ce qu'il m'est générallement nécessaire pour vous en faire le compte rendu, comme j’en ai pris l’habitude depuis quelques mois.

Je vous fais donc fi des râleries, le temps maussade suffit à miner nos humeurs. Parce qu’il y aurait certes matière à bouder à la lecture de ce ELLE Belgique : un « spécial cheveux » copié-collé d’une édition du ELLE France de… début janvier, des articles toujours aussi palpitants sur le retour sur le devant de la scène de la fille cachée du roi, du coaching mode accessoires qui ressasse les foulards hippies de Nicole Ritchie, la ceinture haute, la pochette, j’en passe et des meilleures.

1145292645.JPG
65256885.JPG
1934308622.2.JPG

Alors, ce que je retiens de ce numéro :

1026050613.2.JPG

1. Je veux les mêmes cheveux que Daria. Ou plutôt, les mêmes ondulations. Cette fille est parfaite ou c'est moi? Mais quel est son vice caché?

2033478706.JPG

2. Si je me permettais de barbouiller de fond de tient ID de Lancôme la fourrure proto de Jean Paul Knott, à la Daria, je signerais mon arrêt de mort… et celui de mon banquier…

Sinon, plein d'envies, en vrac :

1895262683.2.JPG

… être une Filippa K girl…

1049892578.JPG

… du badge, encore et toujours…

1146373506.JPG

… une robe jaune, avec du gilet gris, et des ballerines mauves, mais le tout sans le bronzage un peu abusif de la Christiansen…

1893788480.JPG

… des escarpins dorés Zadig & Voltaire, avec les mini socquettes dedans…

2057286144.2.JPG

… à ben non, des escarpins Ash, plutôt...

926978544.JPG

... à ben, re-non, tiens, des escarpins mauves Essentiel plutôt, en plus, ça ira avec la robe jaune (c'est votre dernier mot, Jean Pierre?)…

6283616.JPG

… et pour mon anniversaire, tiens, cette bague chaîne et pierre turquoise, Ruelle belle, à 145 € (je balance les références, en plus, donc pas d’excuse)…

2032398037.JPG

… et pour compléter le tout, le détail qui tue tout, les bracelets en cordelette colorée avec la montre en métal…

169916512.2.JPG

… puis, last but not least, ces jambières en lurex Annemie Verbeke (quoiqu'à 83 €, quand même) !

Bref, un numéro presque bien....

Mais la suite des événements me fait présager le pire:

1935456235.JPG

Je vous le donne en mille: un "spécial maigrir"! Paraît même qu'on va "toutes y arriver". Mais le ELLE va-t-il y arriver?

22
Mar

Viva Italia!

A force de critiquer (souvent négativement) le ELLE BELGIQUE, je me suis demandée si je n'étais pas tout simplement victime du syndrôme selon lequel "l'herbe est forcément plus verte chez le voisin".

J'avais en tête, depuis quelques semaines, d'acheter un ELLE d'un pays étranger (la FRANCE ne faisant pas partie des pays étrangers), pour voir. Pour me convaincre que je n'abusais pas en me répandant sur le ELLE BELGIQUE.

Un pays facile d'accès malgré la barrière de la langue, un exemplaire facile à trouver, le ELLE ITALIE s'est imposé à moi, habitant dans une ville à forte présence italienne.

L'épaisseur de la chose (plus de 3 cm, quasiment un annuaire téléphonique), son prix (vendu 7,50 € en BELGIQUE) auraient pu me retenir, jusqu'à ce que mon libraire me certifie que "vous en aurez pour votre argent", et que "vous savez, j'ai des étudiantes qui l'achètent rien que pour les photos". Moi, lâche, je n'ai pas osé lui avouer que de l'italien, je ne connaissais que "ciao bambino" et "la pasta bolognese".

Alors bien sûr, des articles de fond, je n'en ai rien retenu, et pour cause. Mais ce qui est certain, c'est que la rédaction du ELLE ITALIE se donne les moyens de ses ambitions. Un numéro mensuel qui compte, certes un nombre incalculable de publicités (dont nombre de marques nous sont inconnues), certes des articles racoleurs du genre "Test: quel addict au sexe êtes-vous", mais surtout, un bon tiers de pages mode.

Des séries mode inspirées, sur-vitaminées, qui font la part belle aux créateurs italiens, avec relativement peu de "total looks" sortis tout droits des podiums, des mannequins qui n'ont pas (trop?) l'air affamé, le ELLE ITALIE, c'est une dose de bonne humeur en ces temps polaires.

Souvent too much, comme les italiens savent le faire, il n'en reste pas moins qu'effectivement, en refermant ce volumineux trésor, on en a pour son argent, et l'on en viendrait à regretter même de ne pas maîtriser l'italien pour comprendre le dossier spécial "L'autre Hollywood", ou pour savoir qu'ont en commun Sting, la Dalaï Lama, Roald Dahl, Catherine Deneuve, et Thmas Jefferson dans un article intitulé "Green Team".

Mais bref, je vous laisse vous forger votre opinion avec quelques photos choisies qui, j'espère, vous en mettront plein les mirettes:

Dopia Vita, dal total look al mix n' match

1692976772.jpg
1502146356.jpg
1614520608.jpg
Swinging London
1566279856.jpg
452719232.jpg
664525776.jpg
1782904864.jpg
1462030736.jpg
277130048.jpg
769950448.jpg
Fior Flore
424684622.jpg
607127038.jpg
Volumi a corolla, Tempi Moderni
1592809118.jpg
776953026.jpg
1777280530.jpg
Lady in white
689989519.jpg
339758655.jpg
770899989.jpg
Danza tribale - colori forti
1462981493.jpg
1783855813.jpg
451702939.jpg
Funny girl
1565264459.jpg
1613505531.jpg
495143894.jpg
Bianco e nero - Anni trenta
821440685.jpg
227940637.jpg
Premio partita
1245078477.jpg
982083987.jpg
ELLE shopping
8813422.jpg
72686838.jpg

Qu'ELLE en prenne de la graine!

18:14 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : elle italia |  Facebook |

17
Mar

C'est dans ELLE, c'est du belge, pas de doute...

A magazine belge, spécificité belge, et l’on se félicite d’apprendre que la grille Sandrina Fasoli, composée de deux anciens étudiants de La Cambre, vient de remporter le prix Mango, couronné de 300.000 €.

6283616.2.JPG

Le jeune duo explique qu’il pourra enfin se payer un indispensable bureau de presse à Paris, se faire épauler pour les ventes en France, aux Etats Unis et en Asie, et surtout peut être abandonner le bénévolat. 

2112915791.JPG

A chaque saison, les deux jeunes créateurs se posent la question de savoir si cela vaut la peine de continuer ; lorsque l’on voit l’échantillon de leurs créations, l’on ne peut que se dire qu’abandonner serait bien dommage…

Toujours en made Made In Belgium, le ELLE Belgique de ce mois de mars 2008 rend hommage au sac devenu légende, le Brillant de la Maison DELVAUX, qui fête ses 50 ans cette année. Les rédactions italienne, française et « hong kongaise » de ELLE ont été invitées, à cette occasion, à interpréter ce sac. Pari osé, d’autant plus pour cette marque si peu représentée à l’étranger…

65256885.JPG

1145292645.JPG

2032398037.JPG

La pièce de résistance, à savoir les pages spéciales mode, me laissent un goût amer, puisque pour le troisième, voire quatrième numéro consécutif, les pages mode nous présentent quasiment exclusivement des modèles de robes du soir : du long, du très habillé, pas très représentatif des tendances 2008… A croire que la belge est une princesse, qui a l'occasion de porter du long, souvent, mais surtout qui a le porte-feuilles garni qui va avec...

1048810501.JPG
Robe Lanvin, 3577 €
1935456235.JPG
Le jaune, en robe Gucci, 2990 €
888982843.JPG
Les volants, en robe D&G, prix sur demande...
1230218516.JPG
L'effet couture en robe en soie plissée, Burberry Prorsum, prix sur demande...
1680268909.JPG
La robe longue (comme si on n'avait pas compris la tendance lourde...), Chine, 870 €
1851361107.JPG
Envie de tendance étoilée? Rien de mieux qu'investir dans un casque de moto à 55 €...
518425869.JPG
On connaissait la botte d'été, on doit désormais compter sur la botte sandale Prada, 790 €
Le shopping de la rédaction me donne mal à la tête, entre l’overdose de fleuri et un trop plein de tie & dye… A la rédaction du ELLE Belgique, on ne fait pas dans la demi-mesure.
345625651.JPG
Ensemble jupe et tee shirt Zadig & Voltaire, ou quand le tie... die
704249219.JPG
De gauche à droite: Tara Jarmon, Essentiel, DEPT

Là où je suis vraiment morte de rire, c’est l’article « -3kg tout de suite », déjà annoncé le mois dernier. Récits de trois lectrices : Christine adore le pain, qu'elle consomme au petit déjeuner, à midi, à quatre heures et le soir. O surprise, lorsqu’elle supprime le pain, elle perd 4 kilos. Ben oui, plutôt logique.

1414960556.JPG

Béa, 45 ans, avoue siffler son petit verre de blanc lorsqu’elle rentre chez elle, et partage avec son compagnon une bouteille de vin au dîner. Après avoir supprimé… le vin ( !), elle affiche -2,7 kg… Euh, comment on fait si on ne boit jamais ou presque de vin ???

Enfin, Pascale boit quasiment journellement un litre et demi de coca. Même pas light. Après quelques jours en ayant supprimé le soda, elle constate (miracle !!!), qu’elle a perdu deux kilos. Genre, merci ELLE de nous apprendre que le coca fait grossir…

Zabou, 26 ans, se passe de frites pendant deux semaines, et maigrit: c'est grave, Docteur???

Finalement, ce que je retiendrai de ce Spécial Mode, c'est cette robe combinaison rose poudré Bellerose: JE LA VEUX!!! Ceinturée, sous un long gilet sans manches, je la pressens à tomber!

1396289251.JPG

Au programme du ELLE Belgique du mois d’avril : un spécial… cheveux !!! Euh, vivement le mois prochain ???

 

1765194780.JPG

PS: je réponds à tous vos comm's dès que j'ai le temps... c'est-à-dire bientôt... j'espère...

16
Mar

Lio, nouvelle star

Le mois de mars n’est pas seulement celui des giboulées, mais également celui des numéros « Special Mode » de nos magazines. Le ELLE Belgique de ce mois de mars 2008 ne déroge pas à la sacro-sainte règle.

On commence par le look décrypté de Katherine Heigl, héroïne de la série Grey’s Anatomy, dont l’intérêt est somme toute (très) limité, pour ne pas changer de cette rubrique.

1301758059.JPG

News mode, version Lolita, en lunettes cœur rose Cutler and Gross à 283 € et collier bouche en or et diamants Geri à 685 €…

160130670.2.JPG

… ou version Emanuelle en jumpsuit imprimé liberty en voile de coton de chez APC à 96 €… Je cherche mon camp…

1311448254.2.JPG

Une tendance beauté qui a le mérite de ne pas avoir été ressassée à l’envi tel le vernis bleu : le make up blanc, c’est maintenant ! Et le trait de crayon blanc à l’intérieur de l’œil, pour autant d’avoir une jolie peau bronzée, je suis pour !

1934308622.JPG

En quête de style ? « 100 astuces de style à piquer aux pros de la mode », tiens tiens, ça me dit quelque chose… La photo qui illustre l’article est issue d’une série spéciale accessoires du ELLE France du mois de septembre 2007, si je ne m’abuse… Aïe, ça part mal. Mais quand je tombe sur la phrase cultissime de bêtise de Mlle Agnès (« avant de sortir, je fais le test du miroir : si je commence à prendre des poses à la Gisele, c’est banco »), le doute n’est plus permis, j’ai déjà lu ça dans le numéro spécial style du ELLE France, et cela suffit à m’énerver.

1049892578.JPG

66338642.2.JPG

Mention spéciale toutefois à la top Agyness Deyn qui a l’honnêteté de dire : « les lendemains de fête, maquillez-vous beaucoup pour masquer les effets de la fatigue ». Enfin une top qui me renvoit à ma propre image, et qui ne se contente pas de déclarations bidons du genre « la beauté vient de l’intérieur »... Agyness, elle a du style et elle n’a pas besoin de le prouver.

2033478706.JPG

En guest inattendue de ce numéro, une Lio, plus belle que jamais à 45 ans. Lio, dont je redoutais les interventions énervantes comme juré de la Nouvelle Star, est finalement très à sa place, sans se la jouer grande gueule, drôle, sensible, honnête.

77267999.2.JPG

Elle ne veut pas être retouchée sur les photos : « Pas une touche de laser, pas un gramme de collagène, rien. Vierge ? J’ai fait des pipes comme tout le monde, mais en tout cas, vierge de toute seringue remplie de botox. Ca m’intéresse qu’un grand journal féminin décide de montrer ça. C’est plus honnête que de montrer Sharon Stone en disant qu’elle est belle la femme de 50 ans, ce qui revient à dire : on n’est belle à 50 ans qu’à partir du moment où on est riche, célèbre, liftée et botoxée. Après, toutes les femmes de 50 ans, avec un vrai visage de 50 ans, pensent qu’elles ont vingt ans de plus et dépriment à mourir ». Well done, Lio !

On regrettera, après de telles déclarations, que le ELLE s’en tienne à des titres racoleurs tels que « Marie Trintignant m’a appris à m’asseoir ».

Le printemps de Sonia Rykiel, dont on n’a pas fini d’entendre parler puisqu’elle fête ses 40 ans de création, m’a interpellé, comme toujours sur un détail de moindre importance : « au café de Flore, au menu, un club sandwich Rykiel, sans pain ni mayonnaise, avec ketchup et moutarde, plus mignonnette d’huile d’olive ». Croustillant, non ?

1893788480.JPG
926978544.JPG

Gros effet d’annonce et grosse déception à la lecture de l’article « J’ai testé le coiffeur de Kate Moss », qui met davantage en scène une journaliste du ELLE en déplacement à Londres (on se croirait dans une pub pour l'Eurostar) qu’autre chose, avec à la clé un résultat franchement banal, le tout, couleur et coupe pour la modique somme de…550 € !!!

1207933872.2.JPG

2057286144.JPG

Dans la série articles racoleurs, je demande celui sur les tendances – nouveaux plans entre copines… Ainsi, quoi de plus naturel que d’inviter des copines pour skateboarder à la maison avec vous ? Pas sûre d’y adhérer… M’enfin, c’est à vous de voir, j’ai une grande terrasse si cela vous branche…

1083220223.JPG

On clôture cette première partie par une série de publicités Made In Belgium :

223871478.JPG
Essentiel

1300284048.2.JPG

169916512.JPG

1027590352.JPG

A demain pour la suite...