28
Sep

Ca, c'est fait aussi!

006.JPG

 

Toujours dans notre série « Ca, c’est fait », je vous propose aujourd’hui d’évoquer le cas des cuissardes. Et ça, je peux vous dire que c’est bel et bien fait. Depuis un an, en ce qui me concerne. (Ce qui me vaut ce plaisir de m’auto-congratuler d’avoir été si clairvoyante).

 

Oui, je suis celle qui savais. (Ah non mais n’importe quoi, qu’est ce qu’il faut pas lire sérieux). (Rien à voir avec la faveur inattendue d’un déstockage Essentiel, non mais vraiment R-I-E-N).

 

Oui, je suis aussi celle qui assume. « Les cuissardes, osera ou osera pas ? » pouvait-on lire dans le ELLE de la semaine passée, n’est-ce pas, Fri ? Bah pour tout vous dire, suis pas vraiment une frigide de la cuissarde, je suis même plutôt une « hot toast cuisses hard girl ».

 

Vous les voyiez plutôt plates, discrètes, en daim ? Hum. Je les ai choisies à talons de 10 cm, à patin, en cuir, bien hautes, ultra voyantes. Mais oui mes bonnes dames, c’est qu’on sort pas de l’instruction chrétienne voyez-vous, on vit au pays de la débauche.

 

Et parlons-en, de débauche. En bonne mère maquerelle que je suis, mes cuissardes façon 2009, elles vont me permettre de dévergonder toutes mes petites robes housses trop sages, bien trop sages, et qui ne demandent qu’à se faire remarquer.

 

Car c’est bien ça, l’équation gagnante de la cuissarde 2009. Même pas essayé, donc, le fameux tandem sarouel - cuissardes qui, bien que porté brillament par ma co-équipière de défi à la con, ne devrait guère donner la parade à mon divin cuissot.

 

C’est avec la robette que les cuissardes s’acoquinent le mieux, pour le grand bonheur de ces 10 cm de jambes révélées à la postérité. Et Balibulle ne me fait pas mentir : argh, mais qu’est ce que j’aime ces quelques centimètres de jambes dévoilés, entre arrogance et pudeur. La quitessence du sexy…

 

022.JPG
014.JPG
017.JPG
029.JPG
Cuissardes Essentiel
Robe, foulard et pull Zara
Collier GAS

25
Sep

I got you under my s(e)quin

036.JPG

 

On pourra pas dire que j’ai pas de la suite dans les idées. Lundi je vous parlais de mon manque de réactivité. Qui a induit, mercredi, ma réflexion sur la durabilité de mes achats. Qui induit, aujourd’hui, la création d’une nouvelle catégorie d’articles intitulée « Ca, c’est fait », comme dirait l’autre.

 

L’occasion, pour vous comme pour moi, de remettre sur le devant de la scène des pièces de mon dressing qui ne se contentent pas d’un seul tour de piste, mais qui, au contraire, aiment se soumettre aux rappels de la foule en délire (à commencer par Mimnor qui, j’en suis sûre, me soutiendra dans mon initiative…)

 

Et si je dis ça, c’est parce que j’ai bien senti que, malgré le fait que j’étais à l’article de la mort, vous ne pensiez qu’à mes sequins, bougresses ! Ceux-là même qui étaient pourtant déjà apparus sous vos yeux, bande de petites têtes de linotte !

 

Allez, je vous en veux pas : pour tout vous dire, ma veste à sequins, je l’ai à peine portée en été, mais je sais plus m’en séparer depuis la rentrée. La belle aubaine, puisque les sequins constituent la pièce maîtresse de toute dancing queen qui se respecte cet hiver.

 

Voilà, donc, pour moi, les sequins, ça, c’est fait !

 

019.JPG
020.JPG
021.JPG
031.JPG
Veste Zara (été 2009)
Tee shirt Zara
Jean H&M
Escarpins Unisa

 

PS: si vous aimez les cadeaux, rendez-vous sur le blog de ma follette de Suissesse Sarah, qui offre des cadeaux made in Switzerland (non, il ne s'agit pas d'un compte numéroté...) à l'occasion de son bloganniversaire!

22:09 Écrit par Smarty Zabou dans Ca, c'est fait! | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |