03
Jui

Ca vous botte?

Loin de moi l'idée que je n'ai rien d'autre à faire que vous entretenir du temps qui fait... N'empêche, je sais pas chez vous, mais à l'heure où j'écris ces lignes, soit le 03 juillet aux alentours de midi, il fait 16 degrés, et il n'arrête pas de pleuvoir. Pas la moindre éclaircie à l'horizon.

Chaque matin, mon dressing me nargue: toutes mes petites robes, mes sandales réclament un petit tour dehors, ce que je dois bien leur refuser. Je vogue entre le placard d'été et le placard d'hiver, en appelant à la rescousse leggings et autres petites écharpes molles qui viennent réchauffer mes tenues d'été.

Depuis quelques jours, la tentation est forte de ressortir mes bottes. Non mais franchement, il ferait ce temps là en mars, on auarit encore toutes nos bottes aux pieds. Là on se les gèle dans nos ballerines, certes so sweet, mais surtout tellement ouvertes, laissant l'eau s'infiltrer dans nos petits petons...

Dans la série bottes ou pas bottes, Sienna a tranché: elle rempile encore pour quelques jours avec ses bottes et ses collants opaques dans la jungle londonienne:

32eb75e4ceb601bcc840ae8a44178e18.jpg

La photo date de mercredi dernier... Toute de noire vêtue (je pense par sa propre marque, créée avec sa soeur), avec ses seules lunettes de soleil pour laisser penser que nous sommes bien en été.

Je me vois particulièrement bien dans cette tenue, sauf que NON, psychologiquement, je n'arrive pas à me remettre à mes bottes d'hiver...

cdf882c529219af1837ffe20226f5a66.jpgAlors, que faire? Il y a bien l'alternative des bottes d'été. Vues et revues chez Isabel MARANT.

J'avais craqué, en début de saison, sur des bottes plates bi-matières (toile et cuir), couleur beige naturel, de chez MASSIMO DUTTI.

Premier problème: les bottes d'été sont générallement (et c'est la cas des miennes) en matière qui ne supportent pas le contact avec l'eau...

Deuxième problème: démonstration est faite chez Isabel MARANT que ces stupides bottes sont magnifiques avec une jupe courte. Donc, désormais, au lieu d'avoir froid aux pieds, il faudra avoir froid aux cuisses. Qu'est ce qui est pire?

58e11a1a97df0904c1ae95c97c75d3e0.jpgPassons aux low boots dété, tellement belles chez BURBERRY PRORSUM. Sauf que mêmes problèmes que pour les bottes d'été, exposant 10, puisque le risque d'avoir froid aux cuissards s'étend aux mollets. Et viva la chair de poulette!

 

 

On en revient donc à la théorie de départ: mieux vaut peut être ressortir ses bonnes bottes d'hiver... Ou alors, prenons carrément le taureau par les cornes:

0d74e26e306f56c9ca4d72b26efe1b5b.jpg

12:00 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26
Jui

J-1

Ai-je vraiment besoin de préciser que l'excitation est à son comble et difficilement maîtrisable??? D'autant que cette période de soldes est synonyme de fin d'exam' pour ma smartounette qui m'accompagne demain...

Seule ombre au tableau: je sais pas chez vous, mais ici, c'est le début de l'automne. Il n'arrête pas de pleuvoir et il fait 13 degrés. Sans mentir, il fait EXACTEMENT le même temps que lorsque j'étais allée à Paris pour les soldes d'hiver (il faisait très doux). Alors, comment, dans ces conditions, me jeter à corps perdu dans des petites robettes et sandalettes d'été???

J'ai donc décidé de me concentrer demain sur toute une série de basiques qu'il manque encore à ma garde-robe:

- un BEAU blazer noir (repéré chez MAJE, au prix exhorbitant de 220 €)

- un BEAU sac brun

- un BEAU jean large

...et évidemment, quand même plein de petites robettes, parce que je ne saurai pas résister...

16:47 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22
Jui

Mes 5 minutes de gloire

Suis-je quand même trop gentille! Je repère un sac BALENCIAGA en super solde à 500 € (moitié prix), et au lieu de garder cette info top secrète en vue d'un usage personnel, je la divulgue à ma soeur et à mes copines.

Résultat: une amie qui vit à Bruxelles me mandate d'aller lui chercher un sac. Tout un cinéma!

Mardi, 18 heures: je la préviens qu'il y en a un vert magnifique en vitrine. Le temps d'interrogations aussi nombreuses qu'existentielles telles que "t'es sûre qu'il est vraiment beau?" ou "t'es sûre que ce vert ira avec tout?", ben le voilà parti notre beau BALENCIAGA.

Jeudi, 18 heures: comme par magie, le magasin en "retrouve" deux autres. Les deux derniers. Enfin plutôt les deux TOUT derniers puisque les précédents étaient déjà censés être les derniers (tactique commerciale s'avérant efficace...)

Aujourd'hui, 10h30: je passe le voir en magasin et en fais le rapport téléphonique. Oui, il est très beau, oui c'est une bonne affaire. Oui, je veux bien revenir le prendre en photo sur mon temps de midi.

12 heures: coup de fil de mon amie, qui a passé sa matinée sur internet pour s'assurer de ce à quoi ressemble son futur achat. "T'es sûre sue c'est celui-là? Il a pas l'air plus rigide que les autres? Il fait pas dadame?"... J'ai comme un doute, faut dire que je l'ai vu 2 minutes à tout casser, et que je l'ai même pas pris en main. "Non, il est canon, prends-le". "T'es sûre, t'es sûre, t'es sûre, hein???". "Oui, je suis sûre".

12h30: mon amie téléphone au magasin pour qu'on le lui réserve jusqu'à mon arrivée, présumée vers 13h.

13 heures: parlons bien mais peu. Je fais l'avance des 500 € "Comment vas-tu me rembourser? Pas en 10 fois sans frais je te préviens." OK, vas pour 2 fois 250 €.

14 heures: pas de place en ville. J'ai un RDV, je réessayerai après.

16 heures: enfin me voilà, j'ai l'impression qu'on n'attendait plus que moi. La vendeuse me met le sac dans un "shopping bag" (sac du magasin en coton tissé). Trop sympa.

17 heures: essayage en solo. Waouh. C'est vrai qu'il est canon. Je le garderais bien pour moi. Après tout, c'est moi qui l'ai payé. (Bouh, la salope!!!). Non, c'est trop cher pour moi. Mais c'est quand même chouette d'avoir un it bag au bras, même si ce n'est que 5 minutes.

5723db8000f0fb6020364523bbd2ef94.jpg7a542ff355ce45d5a15f5159fe9230e3.jpg

18:14 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |