08
Nov

Flash spécial: j'y étais...

9h20: suis en retard pour aller bosser... Une file inattendue attire mon regard... Quelle nouille! J'avais oublié le lancement Cavalli pour H&M! Curiosité oblige, et partant du principe qu'un peu plus de retard ne changera rien, je me glisse discrètement dans la file. Je me sens un peu mal, avec mes ballerines matelassées et mon caban, au milieu de tous ces bouts pointus et de ces cheveux mêchés, et j'expère surtout n'être reconnue de personne...

84755813baa90f56d343dcfb0ebac5bf.jpg
494a70a752b7d26de1ddac1cd1521021.jpg
9a85e75cfde9c0ed0cea48927a3515a1.jpg

Pas de chance, je vois une tête connue, le mytho de service de ma ville, qui prétendait à 16 ans qu'il était designer chez JPG, et que sa soeur était top model et mariée au patron de chez Burberry... Je lui fais part de ce que Cavalli, bof bof, paraît que même l'imper est doublé de léopard. Sur quoi, il me lâche "Ben quoi??? Même chez Burberry, le trench est doublé de carreaux!". Ok. Passons.

9h30: ouverture des portes. La cohue. Personne ne comprend pourquoi je reste discrète à prendre mes photos. Le phénomène m'intéresse beaucoup plus sociologiquement que stylistiquement parlant. Genre "ben quoi? J'ai pas besoin d'une collaboration d'un créateur avec H&M pour me payer des marques, moiii". Suis snob, et alors?

e0ac972be2d2e358b38d5d86b960b672.jpg
fb283ad2c70944947a04213834c9554f.jpg

9h31: j'arrive à l'étage dames. TOUS les portants sont vides. Les filles ont dans leurs bras des dizaines de modèles, tous plus hideux les uns que les autres, mais avec le sourire aux lèvres, et le regard narquois lorsqu'elles croisent vos bras ballants. Les vendeuses sont déjà occupées à défaire les mannequins.

7beaa142bc882544de63a428521bd051.jpg
2cb6bba9f997537e4aa9b0adcc521b90.jpg
668ac716f1a085c74d31827e5f3a6123.jpg

Ben merde, alors! J'ai raté le fut' en léo! Trop pas de chance!!! Tant pis, ce sera pour la prochaine fois!

10h20: j'ai fini mon taf', je retourne chez H&M, me disant que les bobonnes qui ont dû essayer la moitié de la collection ont forcément dû remettre une partie en magasin. Que nenni! On se croirait dans un supermarché polonais sous l'ère communiste. Il n'y a plus rien. Les vitrines sont en train d'être démontées.

fdedca8e499a5251b85eab40d56e7ff0.jpg

Faut croire que j'habite une ville où on n'a pas cru bon de diffuser Viktor et Rolf l'année passée (j'en ai enragé), mais où Cavalli a la cote. Suis pas rassurée sur mes congénères. 

10h22: on vient me dire qu'il est interdit de prendre des photos à l'intérieur du magasin. Je remballe. Je me fait ré-harponner à la sortie par un type qui me demande pourquoi j'ai pris des photos: pour le plaisir de mes lectrices. Pour leur dire qu'elles n'ont rien raté

06
Nov

Quelques grammes de tendresse...

Je sais pas ce qui m'arrive, mais alors que je ne pleure jamais devant aucun film (Manon des Sources m'a laissé de marbre, coeur insensible que je suis), dès que j'entame Grey's Anatomy, je me transforme aussitôt en une véritable fontaine. C'est comme si le trop plein d'émotions retenues en moi se déverse d'un coup, en un flot continu de grosses larmes toutes chaudes. A croire qu'une fille a un quota syndical de larmes à pleurer et que, lorsque ce nombre n'est pas atteint, elle se met à chialer à la vue d'un chien métastasé, d'un bébé prématuré, d'un pontage coronarien ou d'une idylle sans queue ni tête.

Cette nuit, je me suis réveillée vers 4h30 du mat', et, n'arrivant plus à dormir et n'y tenant plus, je me suis levée pour mater quelques épisodes avant d'aller bosser. Et, faut croire que ça me donne le fighting spirit, parce que j'suis même pas fatiguée, et j'ai shoppé du feu de Dieu ce midi. Bilan? Quelques paires de chaussettes, ma robe de bal, un jean large, un pull et une marinière. Un petit aperçu, qui promet quelques belles notes (et tout n'y est pas...):

da120b248380bd1b32353e8497fefa17.jpg

Allez, pour le plaisir, une scène cultissime de la saison 2 (je mets le lien because la nouille intégrale que je suis n'arrive pas à mettre la fenêtre you tube sur son bleug...): je compte sur vous pour aller voir, puis quelques gouttes bleues dans les yeux et ni vu ni connu, ok?

03
Nov

Si tu veux, on en parle...

Il y a les pubs qui me font rire, celles qui me donnent envie, celles que je n'aime pas. Puis, il y a celles qui sont strictement hors catégorie, et parmi celles-ci, il y a immanquablement:

2e7ed1895bbfa8345c3d27c1cdf056bd.jpg
847546bb4c7a9c4c4303a3b16bd1200d.jpg

Genre je fais du vélo doré cul nu (et ne te sens pas visée, Benetie...). Pour vendre quoi au fait? Des chaussures et des sacs? Des body's sans culotte? Ou pourquoi pas ce splendide vélo d'appartement doré lui même? Parce que j'arrive jamais à retenir la marque, plutôt con pour une pub...

En tout cas, la fille a l'air plutôt contente de son sort: euphorisant, le vélo sans culotte? En tout cas, preuve que le ridicule ne tue pas...