09
Jui

Diabolica probatio

002.JPG

J'en ai désormais la preuve... c'est pas ma faute...

Vous les entendez aussi, vous, les petites voix???

18:55 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

07
Jui

Râler en chantant

Vous m'énervez, voilà c'est dit, fallait que ça sorte. Parce que bon, récolter HUIT commentaires pour un post où on vous cause soldes, Isabel Marant, et que je me casse la nénette à vous poster avant mon week end à Paris, ben c'est la loose, c'est la grave loose. Si ça continue, je vous préviens, je mets la clé sous la paillasson.

Dire que je culpabilise à l'idée de vous laisser seules pendant mes vacances, alors que vous vous gênez pas de votre côté pour me tourner le dos dès qu'un petit rayon de soleil apparaît, la vie est injuste.

Est-ce qu'il va falloir que j'attire le chaland en vous disant que je suis allée à Londres ET à Paris en l'espace de même pas une semaine? Que je vous dise que je suis tombée amoureuse d'une paire de chaussures que j'ai évidemment ramenée dans mes filets? Que j'ai encore succombé à la Marant? Que je fais un shopping du feu de Dieu pour notre Bérangère alors même qu'elle fait la crêpe au soleil? 

Allez, allez, en attendant, j'ai été taguée par Sophie à propos de nos chansons pour cet été. Vous avez sans doute déjà remarqué que j'étais pas du genre précurseuse en matière de musique. Sans vraiment atteindre la ringardise totale de la collection Georges Lang sur RTL tous les soirs entre 23 heures et minuit, je suis quand même bien restée calée dans les années '80 et '90.

J'ai choisi 5 morceaux, et on commence par Kylie Minogue, parce qu'elle est trop mimi, qu'elle fleure bon les eighties, que sa nouvelle chanson donne des fourmis dans les pieds, et que j'ai trop envie de m'acheter son nouvel album...

 

Kylie Minogue WOW

Parce que quand je suis bourée, je me mets à danser, et que Daft Punk fera très bien l'affaire...

 

Daft Punk Harder better faster stronger Live 2007

Parce que Justin Timberlake est trop sexy, et que, selon l'expression consacrée avec ma collègue, "on en ferait bien notre goûter" (je laisse Snoop Dog, pour les intéressées...)

 

Justin Timberlake et Snoop Dog Signs

Parce que spéciale dédicace à ma Oli Chérie, God only knows qu'on se serait bien vues à la place de cette pétasse au concert de Robbie l'année passée au stade Roi Baudouin... 

Robbie Williams Come Undone Live at Knebworth

Et enfin parce qu'avec George c'est du sérieux, et que j'aurais bien aimé avoir 18 ans dans les années '80 pour connaître sa période hétéro...

 

George Michael Carelesse Whisper

Ca vous cause plus ou je ferme boutique et ja vais me faire rhabiller ailleurs?

11:59 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

21
Jui

Charité bien ordonnée... commence par les autres?

Deux fois par an, le constat est là, accablant. J’ai beau me dire qu’à l’avenir, je me contrôlerai, il n’en reste pas moins que, systématiquement, à l’approche des soldes, le bilan demeure le même, à savoir que j’ai trop dépensé. Beaucoup trop.

C’en est au point où je n’ose plus dresser la liste des dépenses. Ma garde robe vomit de vêtements en face desquels je me refuse à mettre un chiffre. Bien que je ne me leurre pas ; je sais pertinemment que mon budget fringues aurait pu me payer de belles vacances. Aurait pu NOUS payer de TRES belles vacances.

Sauf que je ne pourrais pas choisir entre des vacances et des fringues. Même en me payant de belles vacances, j’aurais continué à m’acheter des vêtements. C’est comme le sacro-saint adage que toute modasse essaye d’appliquer, acheter moins pour acheter mieux ; actuellement, j’achète mieux, mais toujours autant.

Le bilan s’étale donc devant mes yeux chaque matin, et se compte en dizaines de robes, tops, vestes, qu’il me faudrait plus d’une vie pour porter. Pourtant, j’aime tellement les objets en eux-mêmes, que je me plais à me réconforter en me disant qu’au fond, j’ai peut être l’âme d’une collectionneuse. Oserait-on jeter la pierre au collectionneur de timbres qui va dépenser une fortune pour en acquérir un pour le contempler ? Non.

Je me rassure également en me disant que je ne me mets pas non plus dans des ennuis financiers pour assouvir mon désir de consommation : je n’ai pas de facture en retard, je me force à épargner depuis quelques mois, avec un certain succès, et je n’ai qu’un petit découvert bancaire à confesser. Je dis « petit découvert » car le banquier était prêt à m’en consentir un beaucoup plus important, mais j’ai résisté, en prenant le minimum du minimum.

Mais enfin, toutes ces considérations n’enlève rien au fait que j’ai trop. Beaucoup trop. Alors que fait-on dans ces cas là ? Ben on en fait profiter les copines… Rendez-vous  sur le blog bis consacré aux ventes, avec des robes, tops et pulls, vestes et accessoires dont nous nous séparons, avec Bérangère… Un petit aperçu ?

DSC_0394.JPG
Magnifique sac Matières à réflexion un classique de la marque, numéroté, coloris marron/bronze, état neuf car jamais porté, 180 €
DSC_0392.JPG
Foulard imprimé keffieh Isabel Marant Etoile, 10 €
048.JPG
THE liquette H&M Trend rayée, plastron blanc...

 

C'est donc ICI que ça se passe...