16
Nov

Mode in Belgium

Aujourd'hui, je vous réserve une petite surprise, sauf à celles qui sont des lectrices attentives du Albablog de Mathilde. C'est que Frifri et Mathilde m'ont toutes deux donné le feu vert pour un recopiage en règle, et c'est donc avec leur accord que je lance une nouvelle rubrique, à savoir la découverte du ELLE Belgique, puisque je sais que nombre de mes lectrices sont bérêt - baguette sous le bras (comment ça je caricature???).

Petit avertissement préalable: le ELLE Belgique est un mensuel, qui sort à chaque fin de mois pour le mois suivant. Exemple: le dernier numéro est le numéro de novembre sorti fin octobre. Logique me direz-vous, sauf que ça n'a pas l'air aussi évident pour le Glamour ou le Marie Claire, dont vous tenez déjà entre vos mains le numéro de décembre.

Je dois vous avouer que je ne suis pas top fan du ELLE Belgique, et ce pour les raisons suivantes:

  • sur les sujets de fond, nous avons droit à des sujets aussi palpitants que "Le café empêche-t-il de maigrir?", ou encore "Mon enfant est vissé devant son écran toute la journée", bref des articles sur lesquels on se précipite.
  • les reportages people sont générallement un petit frère d'un article pondu par les journalistes du ELLE France. Ben oui. Faudrait pas croire que Reese Whiterspoon, qui fait la cover ce mois-ci a fait le déplacement à Bruxelles juste pour ça.
  •  plus grave, les pages mode sont... Comment dire? On dirait que les rédactrices mode sont soit sous Coke, ultra surevoltées, soit sous sédatif profond, vachement éteintes.

Mais c'est à vous de juger, et voici ma première sélection de cette revue de presse en deux épisodes.

Dans ce numéro, le port du slim par l'homme est passé au crible. Version punk ou version pop, l'avis est unanimement partagé: les garçons sont pour, les filles sont contre. Comme quoi, c'est partout pareil, hein Toupie?

06b4f189f27693662acd8505e10dbecf.jpg

La femme fatale des années '40, bouche rouge et cheveux crantés, est à l'honneur de ce numéro. Le look de Dita Von Teese est décrypté, et le mode d'emploi est consacré à la jupe crayon. On pique aux podiums la jupe crayon version tout cuir (Hermès), tout foncé (Marc Jacobs) ou avec béret (Louis Vuitton).

0cfd2e47964fed90871b44e32669d991.jpg
ed776d4a91eba593ec5cf10916d70274.jpg

Le ELLE nous propose une sélection shopping spécial jupe droite, et nous réserve surtout les bons conseils de Virgine EFIRA (on fait dans la star locale...), qui nous apprend que la jupe crayon, c'est en total black, avec une chemise rentrée dedans, et avec des talons pour élancer la silhouette. Merci, Virginie, je ne sais pas ce qu'on aurait fait sans toi.

76aca42ceb6076c2fe4155f409094498.jpg

Vous connaissez le techno bab? Non? Le ELLE analyse ce soi-disant phénomène. Il s'agit de mêler le style bohème chic, baba cool, trop girlie, selon le ELLE, avec des matières futuristes. En réalité, en guise de mantières futuristes, nous avons le lurex, les collants colorés, et le PVC. Pas vraiment futuriste, ou pas vraiment bobo chic, à vous de voir...

c87ae19d0647cc83e39c382a5089f922.jpg

Much ado about nothing, pourrait-on dire à propos de ce numéro, qui annonce en page de garde "Mode, petits prix, être fashion sans flamber". Et voilà donc enfin la démonstration d'une rédac' encore toute poudrée, qui nous livre une version, disons très contestable de la mode petits prix de cet hiver 2007. Un colorama de vêtements sport mixé avec des tenues de soirée. Je passe mon tour.

1e62a5f5f055651aee265aff68c9dc78.jpg
963fd36dc68ca7d3b8d1f9350706e7a6.jpg
312797dc9a23d422e2248e374cef253e.jpg
af4f91bd1ce2e45a6d1f3e6afb33bd38.jpg

Enfin, pour clôturer cette première partie, je vous livre quelques pubs 100% belges:

ce27f2c19b79b8106fe91a6306138e97.jpg
Bijouterie De Greef
8492e0c7694c4e1ef5cb3f856a35a290.jpg
Chocolats Neuhaus

A demain pour la suite. Au programme: Stefano Pilati, un court de tricot et une série mode dédiée à Bruxelles!

PS: Merci à toutes pour vos nombreux et gentils commentaires! J'y réponds ce week end! Bisous les filles!

16
Sep

Florilège, suite, mais certainement pas fin

Mettez une fille au repos forcé 4 jours, un nouvel ordi portable entre ses mains, un accès à une connexion Internet qu'on sait pas très bien à qui elle appartient, une armée de magazines féminins... Agitez, et ça vous ressort ça:

Lu dans Jalouse du mois de septembre, à propos de la Zadig team : à la question « vos looks avant et maintenant », toutes les collaboratrices répondent invariablement « le même, avec du cachemire en plus ». Plus facile d’y accéder, évidemment, surtout au regard des prix excessifs pratiqués par la marque.

Lu dans Elle Spécial Mode du lundi 3 septembre, à propos du mode d’emploi du technicolor : le port des couleurs flashy s’apparente à une véritable battle des styles (ça c'est moi qui le dit...). Pour le rose, c’est Olivia Newton Jones (oui oui vous lisez bien, il paraît qu’il faut rendre au rose son air ONJ) vs Barbara Cartland. Pour le vert, c’est Cape Cod’ Touch vs Juanita Banana. Pour l’orange, c’est YSL vs Macumba Club. Pour le bleu, on sait pas bien, que des références négatives, de Dynastie à Queen Elisabeth. Ca vous donne encore envie les filles ?

Lu dans Glamour du mois d’octobre : l’horoscope mâle Vierge : « Vous reprenez le contrôle de votre vie, mettez les choses au carré, rétablissez le contact avec des amis, rendez visite à votre grand-mère. A croire qu’un Bisounours a pris possession de votre cerveau ». Chouette, l’homme est vierge !!!

Lu dans L’Officiel du mois de septembre, à propos du Mini Palais, le nouveau resto branché du Grand Palais : « Avec cette superbe, ne pas trop en demander aux nourritures qui jouent les lolitas du creux de l’assiette ». Ou comment dire élégamment que c’est dégueulasse.

Et vous, qu'avez-vous lu?

16:45 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

05
Sep

Florilège

En matière de mode, parfois, on en lit ou on en entend des vertes et des pas mûres: des expressions drôles, volontairement ou non, foisonnent, à tel point que l'on peut se demander si les magazines ne nous prennent pas pour des trop-pauvres-filles.

Exemples:

- vu sur la page d'accueil d'un site luxe de vente en ligne (Net-à-porter, de mémoire): "How to wear a coat?": en voilà une question, parce que moi, perso, quand il fait 2 degrés, et que ça caille, je me pose pas la question, j'enfile mon manteau, point barre.

- entendu d'une amie, réquisitionnée par sa mère pour donner son avis sur le choix d'un cardigan: "Elle a soudain une fashion conscience, je vais pas l'étouffer dans l'oeuf": voilà un nouveau concept, tout beau, tout neuf: la fashion conscience, j'adore, j'applaudis.

- lu dans Glamour, à propos des tenues de la rédac' mode pour la fashion week à Paris: "J'opte pour le mini short mais je le calme avec une parka longues et des bottes compensées": alors, du calme, hein, la mini jupe et le mini short, on s'excite pas!

- lu dans Elle, titre d'une série mode: "l'easy living": c'est le contraire du "difficult living"? Parce que, qui voudrait s'habiller "difficult living", franchement...

Et vous, vous avez lu des choses drôles ces derniers temps dans les magzines de mode?

10:05 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |