22
DéC

Une fille Estée Lauder

Lors d’une de mes dernières escapades parisiennes, j’ai réussi l’exploit de ne pas ramener une fringue (wow, félicitations, qu’on dit quand on est bien élevée)… mais de dépenser pas loin de 250 € exclusivement en cosmétiques, pour partie chez Khiel’s, pour partie chez MAC.

 

J’avais en effet décrété qu’il me FALLAIT ABSOLUMENT un rouge à lèvres fuschia et le vernis assorti (encore une des mes palpitantes aventures que je devrai vous conter), et, sachant à quel point il est dangereux de frustrer une acheteuse compulsive en manque, mes acolytes n’ont eu aucun mal à être convaincues de m’accompagner dans le Temple du Maquillage.

 

Et lorsque la vendeuse toute dévouée à notre cause noble et précieuse nous a (pas si) innocemment demandé si elle pouvait nous maquiller, on a toutes opiné du chef, moi, précisant quand même que je la défiais de me faire opter pour un autre fond de teint que le mien.

 

Non parce que le Double Wear d’Estée Lauder, c’est trop de la balle mortelle, comme fond de teint, lui dis-je en substance. Pas démontée pour un sou, la vendeuse me sort « ah, mais si vous mettez le Estée Lauder, vous êtes déjà dans la maison ! ».

 

Gnié ? Oui : le groupe Estée Lauder chapeaute donc, entre autres, MAC, Clinique (comme mon anti-cernes), Bobbi Brown (comme mon ombre à paupières chair), et autres. Après avoir disserté sur mon amour infaillible pour la poudre libre Clinique, la vendeuse m’a confirmé ce que je pressentais : je suis une fille Estée Lauder.

 

Waouh, le choc. Me voilà tout à coup projetée dans une dimension parallèle, chaloupant du cul sur la 5ème Avenue, mon sac Downtown YSL rivé mon avant-bras, mes oversize sunglasses vissées sur mon nez, plantée sur des Louboutin de douze, avec cet air supérieur de « la fille Estée Lauder ».

 

Enfin, le rêve a duré 50 secondes, à tout péter, mais bon, il n’en fallait pas plus pour flatter ma petite personne qui s’en est trouvée délestée de quelques euros. Soit dit en passant, de quoi me faire oublier tout ce que je savais sur le maquillage :

 

001.JPG
Le fond de teint Select SPF 15
Verdict? Une texture ultra fluide, facile à appliquer, une tenue fiable et matifiante idéale pour les peaux mixtes à grasses.
Le moins? Un flacon sans distributeur, il vaut donc mieux acheter une pompe (4 €) adaptable sur le flacon et réutilisable.
006.JPG
La crème instantanée pour les yeux
Verdict? Alors ça, mes cocottes, vous l'achetez de ma part les yeux (haha) fermés: une texture magique qui illumine instantanément le regard en réduisant les défauts du contour de l'oeil, et notamment en dégonflant les cernes de manière visible.
Le moins? Son prix, 30 €.
009.JPG
Le blush creme
Verdict? Une texture crème ultra facile à appliquer de manière homogène, un choix de couleurs exceptionnel, une tenue qui dure toute la journée pour des joues toutes fraîches et pimpantes.
Le moins? Une application au doigt, forcément pas très hygiénique.

 

Alors convaincues pas MAC? En tout cas, c'est mon cas... Encore un petit conseil: fuire la boutique quand vous avez trois greluches avant vous qui se font toutes maquiller: après une heure et demi d'attente, vous aurez sans doute envie de les flinguer...

17
Nov

Des nouvelles sur le front du cheveu gras, la suite

Oui, parce que pour celles qui étaient pas là, je rappelle que j’ai le cheveu à tendance grasse. Et parfois, j’aime bien vous parler de trucs anti-glam’. J’adore, même si ça ressemble parfois plus à de l’auto-sabotage qu’autre chose.

 

Je disais donc que j’aime bien parler de trucs anti-glam’, tout simplement parce que cela correspond à la finalité pour laquelle j’ai créé ce blog : décomplexer le rapport qu’on peut avoir avec la mode et tous les trucs de filles.

 

Je suis une fille comme les autres, avec parfois mon vernis qui s’écaille. Avec mon maquillage qui ressemble plus à rien en fin de journée. Avec mon sautoir qui se prend dans les mailles de mon écharpe et qui la marque à vie.

 

Mais surtout, et c’est le drame de ma vie : j’ai le cheveu gras. Et indiscipliné. Bref, je crois qu’on peut parler d’horreur sur terre. Je dépense des fortunes pour l’entretien et le soin de mes cheveux, parfois à mauvais escient qui plus est, il faut bien l’admettre.

 

Jusqu’au jour où… *Jingle* « Depuis que j’ai découvert les produits pour cheveux Khiel’s, ma vie a véritablement changé ». Je suis la pub incarnée pour les produits Khiel’s. Non mais sans blague, j’ai essayé de réfléchir (deux minutes, pas plus) à ce que je pourrais bien vous en dire.

 

Bah, rien de bien original… et pourtant… Si je vous dis que mes cheveux sont ultra brillants, faciles à coiffer, et qu’ils restent nickel jusqu’au prochain shampooing, vous allez vous dire que je vous cache quelque chose…

 

Alors oui, je dois bien admettre, il y a un gros inconvénient à ces produits : leur fucking price !!! Parce que je peux vous dire que je dépense encore des fortunes pour mes cheveux. Mais que cette fois, ça les vaut.

 

tea tree ail sahmpoo.jpg
Tea tree oil shampoo,
adapté pour les cheveux gras, à la bonne odeur de cire, une faible dose de shampooing suffit à les laver efficacement et durablement.
hair conditionner and rooming aid formula 133.jpg
Hair conditioner and grooming aid formula 133,
après shampooing classique et soin (s'applique aussi sur cheveux essorés sans rinçage pour un coiffage parfait)
Efficacité prouvée, certifiée par votre fidèle serviteur. Et vous, un truc anti-glam' (et son remède) à confesser? Allez, c'est bon, on est entre nous, personne d'autre ne le saura.

26
Sep

Zabou, aka Becky Bloomwood...

9782266162265.jpgL’autre jour, ma belle sœur m’a dit : « Mon dieu, tu ES Becky Bloomwood !! ». J’avoue que, sur le moment, ça m’a fait sourire. Car qui ne connaît pas encore l’accro du shopping de Sophie Kinsella, celle qu’on aimerait bien comme meilleure amie, celle qui nous décomplexe quand même pas mal ?

 

Actuellement, je suis d’ailleurs plongée dans la lecture de « L’accro au shopping a une sœur », non sans délectation. Même si, une de ces dernières nuits, ça m’a grave empêché de dormir. C’était, faut-il le préciser, le jour où j’ai terminé ma déclaration d’impôts. Horreur, mais où est donc passé tout ce pognon ? Elément de réponse : voir penderie.

 

La nuit exacerbant toutes les angoisses, c’est bien connu, je me suis rendu compte que j’allais me faire rincer par les impôts, alors que mon placard est plein à craquer. J’ai donc décidé, cette nuit là, d’adopter désormais une conduite responsable et adulte.

 

Mais rattrapez le naturel, il revient au galop. Hier midi, le crime a été perpétré chez Body Shop, où je n’avais besoin de rien, évidemment. Sauf qu’on a toujours besoin d’un petit parfum, et que je suis justement en rupture de mon parfum Michael Kors, que je n’ai pas les moyens de racheter. Alors, en attendant, une bouteille de White Musk fera l’affaire.

 

50924m_l.jpg

 

Tiens, justement, une nouvelle version du White Musk vient de sortir, donc, pourquoi pas la tester ? D’autant qu’à 16 €, le choix est déjà tout pesé, je me parfumerai au White Musk jusqu’à Noël, en espérant qu’à cette occasion, quelqu’un décidera de m’offrir du parfum.

 

Un baume à vaporiser sur l’oreiller pour bien dormir ? J’en ai toujours rêvé, pour faire comme dans certains hôtels, et puisque le dernier flacon qui reste est à -30%, je l’ai pris aussi, histoire justement de ne plus me réveiller en pleine nuit en pensant à mes impôts. Faut ce qu’il faut.

 

51831m_l.jpg

 

Passage à la caisse, la vendeuse m’annonce que si j’atteints les 30 € d’achat, j’ai droit à un gel douche à 1 € à la place de 8 € ! La belle affaire ! Mon total atteignant 26,50 €, j’ai embarqué un savon pain White Musk (ça peut toujours servir, pour quelqu’un qui n’a pas déjà un distributeur de savon liquide*), pour pouvoir mettre la main sur mon gel douche Moringa à 1 €.

 

32456m_l.jpg
60800m_l.jpg

 

Tout ça pour un parfum. Qui pue. Et c'est le clou du spectacle: au lieu de prendre le White Musk "classique", j'ai choisi sa nouvelle déclinaison "Intrigue", sensée être plus femme, mais qui empeste la vanille, et je déteste la vanille. D’ailleurs ce matin, ma collègue (et néanmoins amie) n’a pas manqué de me faire remarquer que ce parfum, c’était pas moi du tout.

 

PS : Inutile de me dire que j’aurais pu garder ces 31 € pour investir dans mon Michael Kors, ça ne m’est d’aucune aide.

 

* J’ai bien évidemment DEJA un distributeur de savon liquide dans mes toilettes…