29
Jui

Soldes: 1ère partie

Histoire d'avoir bonne conscience, et de vous tenir en haleine jusqu'au bout, je ferai le compte rendu de mes (nombreux) achats en plusieurs épisodes. J'aurai l'impression d'avoir moins acheté en dilluant le tout...

Je commence par le dernier achat de ma folle journée de mercredi, alors que je m'étais jurée, à ce moment, de ne plus rien acheter. Je ne sais même pas ce qui nous a poussé, ma soeur et moi, à nous rendre chez ZADIG & VOLTAIRE, mais je suis directement tombée en extase devant une pochette-portefeuilles en cuir vieilli noir, impression ailes d'aigle.

C'était le dernier, et, chose peu commune pour ce genre de basiques, il était soldé. Pas énormément, seulement 20 %, mais de toute façon j'avais BESOIN d'un nouveau porte-feuilles. Et là, je rigole pas. D'ailleurs, j'ai gardé toutes les pièces à conviction.

AVANT:

d3c6fa9d27ec6486b483555fec2b114f.jpg

Je trainais un porte-feuilles en cuir noir LONGCHAMPS, certes beau, mais rempli à craquer (non pas de billets malheureusement), mais de cartes bancaires, de fildélité, de pièces de 1 cent etc. La tirette avait rendu l'âme depuis bien longtemps et du coup, tous les éléments se baladaient régulièrement au fond de mon sac. Pas drôle...

 

 

 

APRES:

1cf884a70638ca26a7277f2c5009f7fa.jpg

On dirait une pochette. So so chic. En plus elle est ultra plate (fait avouer que j'en ai quand même profité pour faire un tri). Et elle ferme (encore heureux)!

 

 

 

1706c930354dbc904942131637ebce7a.jpg

Véritable objet d'extase, il est le prolongement naturel de mes petits doigts (argument d'auto-persuasion à deux balles). Bref, il est trop beau!

 

 

 

 

Bon, j'espère que ça vous a mis en appétit car vous allez avoir de la lecture pendant quelques jours... A bientôt...

 

 

 

 

15:44 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20
Jui

Ma virée en demi-teinte chez COS

Toutes les bloggeuses en ont parlé... et j'ai enfin testé ce samedi COS, le grand frère d'H&M...

C'est pourtant pas faute de ne jamais me rendre dans cette riante capitale. Mais il faut d'abord savoir que COS est situé Rue Neuve, bref, pas forcément le quartier shopping le plus sympa, puisqu'il faut avant tout aimer les grandes enseignes, parfois très cheap, et ne pas être allergique aux néons et aux files aux cabines pour fréquenter ce coin de la ville.

D'ailleurs, la clientèle chez COS est tout à fait différente de celle de la Rue Neuve en général -à se demander même pourquoi ils sont allés mettre leur boutique là bas.

Bilan en demi-teinte donc, et je ne crois pas si bien dire, parce que, entre du gris, du noir, du blanc, du beige et seulement quelques pièces moutarde ou bleu klein, il n'y a pas grand' place pour la fantaisie.

Idem sur le plan des modèles et des coupes: soboriété maximale, voire même austérité, voire même ennui total.

Ceci dit, c'est un avis qui n'engage que moi, car mon amie qui m'accompagnait a adoré le style "minimaliste à la Miu Miu", même si elle n'est ressortie avec aucun achat...

J'ai pourtant essayé d'acheter, vous pouvez me croire, je ne suis jamais en reste d'une petite virée qui tourne à l'overdose, mais là, ABSOLUMENT RIEN ne m'allait. J'avais l'air d'une mamy dans tout ce que j'essayais. Ce n'est pas non plus que je me balade habituellement en mini-imprimé-couleurs flashy, mais je crois tout simplement que j'ai une silhouette trop banale pour mettre en valeur des vêtements de ce style.

d44a965a39f17a84746b53115b8e7ccc.jpgJe n'ai quand même pas pu résister à une petite paire da ballerines en cuir noir genre python, toujours utile, même si c'est quand même déjà ma 4ème paire de ballerines noires, mais on en a toujours besoin, non?

15:01 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19
Jui

Infidélité à Marc JACOBS: 2ème partie

Sur ce coup là, ce n'est pas vraiment de ta faute, mais plutôt celle de ton réseau de distribution. N'empêche que, qui c'est qui chapeaute tout ça? Ben, c'est toi, et donc, tu es un peu responsable quand même.

5212bf5e0c18fbf0d5a1d297cfe22227.jpgTu as à nouveau perdu l'occasion de te sucrer sur mon dos, moi qui voulais m'offrir ton superbe cabas en toile bleu jean, qui, paraît-il (d'après le site sur lequel je l'avais repéré), est "functional for every day- office, college, shopping". Et c'est vrai qu'il avait les dimensions impeccables pour mettre tout un fatras de dossiers, dictaphone, bloc-notes et autres. J'avais d'ailleurs organisé dans les moindres détails ce petit délit shopping, puique mon intention était d'obtenir une facture relative à un "cartable" Marc JACOBS afin de le faire passer en frais professionnels.

Le problème, vois-tu, c'est qu'en guise de cabas parfait pour aller bosser, je me suis retrouvée face à la version en toile cirée, genre "week end à Deauville". C'est pas que ça me dérangerait de passer un week-end à Deauville avec toi, entendons-nous bien, mais mon inspecteur des impôts aurait certainement trouvé à redire sur cet achat.

fe2c9280f92eafca2821f247a37b5a50.jpgEn définitive, je me suis rabattue (avec peu de regrets je dois quand même l'avouer), sur le bon vieux cabas à paillettes (grand modèle), noir, de Vanessa BRUNO... Qui est très beau. Et dans lequel je peux mettre plein de dossiers... Voilà, tel est pris qui croyait prendre...

 

16:09 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |