13
DéC

Shopping de Noël, deuxième!

Par un mardi après-midi migraineux passé sous la couette, j'ai tout de même réussi l'exploit de me traîner lamentablement jusqu'à mon canapé pour y laisser choir mon gros popotin, ce afin de -quand même- consulter mes mails, parmi lesquels je trouve une invitation pour la vente des bijoux Elia Stone chez Rush Collection, proposant des réductions jusqu'à -60%.

Regaillardie par cette perspective, j'ai aussitôt empoigné ma Master Card en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, dans la réelle intention de commander quelques cadeaux de Noël. Sans vraiment trop savoir à qui j'offrirai quoi, j'ai donc commandée, toute coédinée que j'étais:

d33effcf768d75dd39122a2116965a11.jpg
138ec95120e7484d9f7b0f4f70d8dcd4.jpg
Ce sautoir pour la modique somme de 40 €
7119ce3ecbe9fb79cbbd74ffd8a02206.jpg
fd3a35bec3da8d66c9efd902120ae017.jpg
Ce collier, quasiment donné, à 20 €

Le seul hic, c'est que la commande ne sera expédiée qu'à partir du 3 janvier, ce dont -je le jure- je ne m'étais absolument pas rendu compte... Dommage, je serai donc bien contrainte et forcée de les garder pour moi...

Shopping de Noël raté, mais bon, pas pour tout le monde... 

09
DéC

Shopping de Noël, première!

Prenez quelques filles, un samedi, un centre commercial lambda, à l'approche de Noël, jusque là, rien d'anormal. Cela ne nécessite, de prime abord, aucune organisation particulière...

4cd2f41c38a4f52398a76db064c8f7e0.jpg

Sauf que lorsqu'il s'agit de réunir trois générations pour les courses de Noël, ça prend rapidement des allures d'expédition. Contraintes de temps et budgétaires oblige, rendez-vous est donc pris là où toutes, de 21 à 77 ans (par coquetterie, nous partirons du postulat que ma grand mère souffle chaque année ses 77 bougies...), nous courons le délicieux rique de trouver le cadeau adapté, j'ai nommé:

eafe7078de16eac05a80af3dbb8b5921.jpg

Au programme des festivités:

7a9b31af8ae1d1c604e54f218c1dfedb.jpg
Une mamy dont le potentiel trendy du gilet sans manches en fourrure est tout acquis à la cause fashion...
a45d48a113738f76aa9814565a4283c2.jpg
Une mummy qui a harcelé toutes les boutiques Darel du Royaume pour trouver son 24H vernis...
871ffa29fdcd559ef7cc9ffc8fbe7a7f.jpg
Une future belle soeur pas encore pressée de trouver sa robe de mariée...
65796b60d5ff0d4b34b29c6cdf802bfe.jpg
Une smarty sister et ses bottes camel délicieusement usées...

Qui s'intéresse aux blazers, qui aux robes, qui aux imperméables, tandis que je me faufile en cabine les bras chargés d'incontournables:

19c7de527893265c897d8e4021908da4.jpg
LE foulard, porté disparu dans tous les Zara de Belgique, sauf celui-là!
6196a29b521e7fe69f222e3267be2c2f.jpg
Les bottes grises en cuir, pour encore agrandir la famille
1a128ed291ed994f53be16f9f2837df1.jpg
Le robe inspiration marantesque, vue chez pas mal de bloggeuses, et notamment chez Lilie et plus récemment chez Ithaa
9216af43a69665fd1134fe48a36a5ce4.jpg
Le tout porté ensemble me convainct!

Allez, zou, emballé c'est pesé, j'ai donc mon cadeau déjà bien au chaud en dessous du sapin...

Et mes comparses, me direz-vous?

58715692e5e2a4c801fa5642eae61f66.jpg

Eh bien, une heure après, on dirait qu'elles se sont bien débrouillées aussi... Génétique? 

Qui a dit que le Père Noêl n'existait pas? 

11:13 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : Blabla de fille, Noel, shopping, Zara |  Facebook |

03
DéC

La mode venue du froid

Après un premier passage somme toute fort décevant chez COS au Printemps passé, c'est pleine d'optimisme et d'espoir, notamment au vu des nombreuses trouvailles réalisées par Miss Punky, que j'ai pris le volant de ma Smart pour refaire une "descente" sur la capitale.

Et mon impression est demeurée inchangée par rapport à la dernière fois: en gros, amies des imprimés, des couleurs, et de l'originalité, passez votre chemin, circulez, y'a rien à voir.

Dans une boutique grise, des couleurs froides, des formes tristes et des vendeuses trop fatiguées pour vous chercher d'autres tailles. Après avoir passé au crible chaque pièce de chaque étage (il y en a deux), j'ai eu l'impression d'avoir vu 20 fois la même chose. Ca n'empêche pas d'arriver en cabine avec 15 pièces sur les bras, mais là encore, la déception est tout aussi intense: des tissus qui se mettent mal, qui ne tombent pas bien, un manque de fluidité, un système de tailles assez bizarre. Pour le coup de coeur, on repassera.

Mais comme impossible n'est pas Zabou, j'ai quand même craqué, je dois bien l'avouer, sans grand enthousiasme toutefois, sur des pièces, ma foi, fort passe-partout, qui n'ont d'originalité que le snobisme de pouvoir dire qu'elles viennent de chez COS :

42ef4ec5fb3f2483c9b4d3abf5201f44.jpg
Robe en laine mérinos, 49,90 €
fc3341a8eb976445e37535857ce81ad9.jpg
Robe chemiser bleue nuit 69,90 € et maxi écharpe 39,90 €
dfaf527b21dc9a0c3f389dd5372cf8de.jpg
Les deux robes ensemble, portées l'une sur l'autre...

Je ne veux pas faire mon oiseau de mauvaise augure, mais je pense que l'arrivée de COS à Paris va faire des déçues parmi celles qui l'attendent avec impatience... A moins qu'il n'y ait une stratégie d'attaque COS, à savoir sauter sur les belles pièces (il n'y a pas beaucoup de réassort), et y passer régulièrement...

16:02 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : Blabla de fille, COS, shopping |  Facebook |