30
Avr

Psychologie de l'achat

Vous êtes vous jamais demandé ce qui vous pousse à l'achat? Ici, je ne parle pas de l'achat impusif, qui par hypothèse, n'a pas vraiment de sens, mais bien l'achat réfléchi, ce petit blouson en cuir chez Zara, par exemple, repéré depuis des semaines, pour lequel vous vous rendez chaque semaine en magasin, juste pour vous assurer qu'il est toujours bien là.

Ouf, il est bien là. Mais comment passe-t-on à l'acte? Comment passe-t-on du simple repérage au dégainage de carte bancaire? En ce qui me concerne, les choses sont claires.

Par exemple, si je vois que c'est le dernier qui reste en rayons, c'est recta, banco, j'achète. Par contre, si une vendeuse me colle aux basques et me dit, face à une seconde d'hésitation qui se peint sur mon visage, "vous savez, c'est le dernier, si j'étais vous, j'hésiterais pas", je prends pas. J'aime pas qu'on me prenne pour une conne, je considère que je le suis suffisament sans aide extérieure, merci.

Autre élément décisif, lorsqu'une belle fille stylée porte la main sur l'objet du désir, c'est de nouveau banco, j'achète. Des mois que je lorgnais sur des Minnetonka, en mode "je prends ou je prends pas, je sais pas, je sais vraiment pas". Jusqu'à ce que Punky succombe, et me donne le prétexte rêvé, la légitimité fashion que j'attendais pour me procurer ladite paire de boots.

1893742566.jpg

 

Aussitôt dit, aussitôt fait, trois jours plus tard, je déballais mes boots, et les mettais à mes pieds, faisant voleter les franges à qui mieut mieut, sous des regards d'envieuses. Et depuis, limite si je ne dois pas me forcer à ne pas les porter tous les jours, avec une seule question qui demeure: comment ai-je pu attendre aussi longtemps?

1895262683.2.JPG
1301758059.JPG
Boots Minnetonka
Robe Zara
Gilet en jean et foulard H&M

20:45 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : blabla de fille, boots, minnetonka, shopping |  Facebook |

24
Avr

Et pourtant, elle tourne!

Je parle de ma tête. Ou plutôt, de ce qu’il y a dedans. Parce que parfois, oui, elle tourne bien, je suis même capable d’en faire sortir des trucs intelligents.

Et pourtant, il m’arrive d’en douter. Comme ces fois où avant de faire dodo, et au lieu de compter les moutons, je pense à ma wish list, à des associations de tenues ou autres débilités du style. Lorsque mon mec, voyant mes yeux de merlan frit que j'arbore dans ces cas là, me demande « A quoi tu penses ? », je n’ose pas avouer mon forfait en préférant répondre « Rien ».

Sauf que ce cette réponse, je l'ai appris à mes dépens, est peut être pire que tout. Cette réponse, qui m'a l'air pour le moins claire, n'ets pas de nature à décourager celui qui partage ma couche, et qui se sent obligé d'en rajouter une, de couches, en insistant genre lourdement « Mais c’est pas possible, on pense toujours à quelque chose ! ». Oui bon ça va, Monsieur L’Intello, il est peut être l’heure de pioncer.

Même s’il est vrai que parfois, je me demande si Tout Ca, j’entends par là, les socquettes dans les sandales, et autres it-bazars, ne me monte pas dangereusement au cervelet. Genre la percutée, la siphonnée du bulbe. Allô, allô y’a quelqu’un là au dessus ? Houston, we have a problem. A big problem.

Alors, je tente quand même de rationaliser. Hier, je vous ai fait montre de la plus éhontée des mauvaises fois en vous causant de ma rédemption de la chaussette. Aujourd’hui, je suis toujours en mode « brain off », et bien que n’ayant aucune preuve à mon discrédit, je promets,  pour me racheter, de dire toute la vérité.

Il y a quelques mois, lorsque Balibulle avait succombé au PBJ (petit blouson en jean), j’avais de nouveau clamé, qu’il ne faudrait pas compter sur moi. Et j’ai le courage de l’avouer, bien que tous les comm’s de ce billet se soient volatilisés au changement d’hébergeur de notre Balibulle adorée.

Une résolution aussi vite oubliée, lorsque, quelques mois plus tard, j’ai voté « YES », au « Would you wear this trend ? » du site People.com qui évoquait le retour du non moins fameux petit blouson en jean.

2029895118.jpg

Depuis, le blouson taraudait mon esprit torturé, rappelé à l’ordre par ses anciennes convictions, mais tenté à chaque détour chez Zara, où ce blouson Woman n’avait de cesse de vouloir m’étreindre.

L’occasion faisant le larron, la Smarty Mummy fut mandatée de me le shopper en Espagne, sachant très bien que n’ayant aucune velléité de me voir le rembourser, je pouvais désormais l’étrenner, ce cadeau, si opportunément bien choisi, sans avoir à me morfondre de mon étroitesse d’esprit.

Et comme pour me justifier, et pour ne pas contredire l’excellentissime post d’aujourd’hui de ma Bénétie, je promets que je ne le porterai qu’avec du vieux, de l’introuvable en magasin.

 

171391675.JPG
1895262683.2.JPG
160130670.JPG
2033478706.2.JPG
1146373506.JPG

 

 J'en avais presque oublié à quel point le blouson en jean allait avec tout, strictement tout.

22
Avr

Bête comme chou?

Le problème du teasing, c'est le risque de décevoir. Car à voir comme vous vous êtes emballées sur le comment du pourquoi j'ai dégotté mon long gilet d'homme, je me rend compte humblement que je risque de vous décevoir.

Faut quand même remettre les pendules à l'heure, et l'église au milieu du village, on n'est pas chez Galliane ici, on n'est pas à vous dégotter des bons plans créateur, friperie ou magasin de seconde main de luxe.

Non. Ici, c'est l'ère du consumérisme de masse. Genre que je te paie tout plein pot. Point de vente privée, point de carton d'invitation à scanner, point de vente presse, rien de rien, on est en province, en Belgique qui plus est, bref, chacun sa croix à porter, hein.

Donc YSL on se le garde en rêves, Vanessa Bruno on se la garde pour les soldes, et sinon, que reste-t-il de nos amours? Je vous le donne en mille, je vous laisse i-MAJE-iner, comme le dirait Ma Camille.

C'est bon, le franc est tombé? Les présentations étant faites, je vous dévoile donc l'objet du délit, un gilet d'homme oui, mais pas que. De un, il est long, de deuz', il a un col tailleur, THE détail qui fait toute la différence, invisible à l'oeil nu pour l'homme.

1301758059.JPG
1026050613.2.JPG
Robe et gilet Maje
Bottes Isabel Marant
1934308622.JPG
Pantalon, ttop et gilet Maje
Sandales Sacha
2033478706.2.JPG
66338642.JPG
Gilet Maje
Tee shirt H&M
Flouard Liwan
Jupette et bottes Isabel Marant

Alors, c'était bête comme chou, non?

Non, c'est bête comme Zabou...

(Ce billet inaugure la série de la semaine, placée sous le signe de la bêtise humaine, incarnée par votre serviteur).

13:56 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : blabla de fille, gilet, maje, shopping, ysl |  Facebook |