18
Jui

Une longueur d'avance...

Oui, je sais. On s’interdit d’achats à partir du 1er juin, parce que les soldes sont là bientôt, que de toute façon on a un été pourri, qu’on a trop acheté en saison, que tchic, que tchac, des raisons de ne plus acheter, il y en a une bonne centaine.

Mais des raisons d’acheter, il y en a aussi une bonne centaine : on n’est plus sûre que notre taille soit toujours là, on n’a vraiment plus rien à se mettre, oh et tiens, il y a cette soirée, là, justement, qui serait la bonne occas’ pour porter cette robe.

Moi, mon excuse, ça a été Bérangère. Oui, encore, elle. Je vous passe les détails, mais en gros, quand elle m’a balancé les photos des merveilles qu’elle vendait, elle s’attendait déjà à ce que je lui prenne tout, et comme je n’aime pas décevoir les gens, j’ai donc tout pris.

Considérons dès lors que c’est là juste une avance sur les soldes et que ces achats viendront grever mon budget soldes. Genre on y croit tous, hein, vu que j’ai pas arrêté de budget soldes. Mais après tout, tant que la carte bancaire va, tout va !

EDIT 10h30: SI VOUS CHERCHEZ AUSSI L'EXCUSE POUR CRAQUER AVANT LES SOLDES, ALLEZ VOIR LA VENTE HANNAH MORE ORGANISEE PAR BERANGERE SUR NOTRE BLOG LES FAMEUSES VENTES: DE LA COLLECTION ACTUELLE A PRIX SO CHIC!!!

003.JPG
008.JPG
Robe Claudie Pierlot
(portée avec des sandales Bronxx, un sac Honoré, et un sautoir doré du Printemps)
019.JPG
016.JPG
Jean large brut taille haute Claudie Pierlot et blouse à carreaux Bash
(portés avec des sandales Bronxx, et un sautoir poire Isabel Marant)
025.JPG
027.JPG
030.JPG
Jean large brut Claudie Pierlot et tunique Bash
(portés avec des sandales Bronxx, et une ceinture en cuir tressé camel Maje)

17
Jui

Headphones

Dans une vie parallèle, je flâne dans le 4ème arrondissement de Paris, entre boutiques branchouilles, et petites galeries confidentielles, les oreilles planquées sous un énorme casque de DJ en écoutant des groupes que personne ne connaît (so chic !).

Mais ça, c’est dans une autre vie. Mon quotidien, c’est Zara et les pseudo tableaux achetés par trois chez Ikea. Mon Ipod m’attend toujours dans sa boîte d’origine, le temps que je m’attelle à enfin télécharger les morceaux que j’aime, et qui sont plus proches de Justin Timberlake qu’autre chose.

Mon casque de DJ ? Ah ça, je l’ai. M’enfin, pour l’instant, il me sert surtout à pouvoir mater la Nouvelle Star dans le salon sans déranger l’homme qui, pendant ce temps, lit Leonardo Sciascia. (Notez au passage l’abîme culturel qui nous sépare…)

Ce casque est d’autant plus insortable que les mousses des écouteurs commencent à peler, et que je me retrouve, après usage, avec plein de petits bouts de plastique noir autour des oreilles, tels du poivre de Sechuan ou une famille de fourmis qui sortiraient de mes oreilles.

Pas grave, je colle à la tendance comme je peux :

020.JPG
018.JPG
019.JPG
Tee shirt Casque argent Modström
Jupe taille haute American Apparel
Ceinture vintage
Sandales Chie Mihara

PS: avez-vous reconnu le it bag qui se cache (pas très discrètement je vous l'accorde) sur ces photos???

12
Jui

D'un rêve à la réalité

Cela faisait quelques mois que l’idée me trottait dans la tête. Sortir de chez moi en chemise de nuit. D’autres l’ont fait, depuis, avec succès. L’inspiration ultime, en la matière, réside chez Stella Mc Cartney, avec ses robes chemises de nuit, légères et soyeuses, sur lesquelles viennent se poser les indispensables masculins de notre dressing que sont le blazer et le petit gilet sans manches.

McCartney-RS8-1619.jpg
McCartney-RS8-1653.jpg

L’idée étant de garder cet esprit « je sors de mon lit », le cheveu ébouriffé et les joues rosies d’avoir été aplaties contre l’oreiller. Sauf que moi, si je dois sauter de mon lit pour ouvrir au facteur, j’enfile mon sweat vintage 10 ans d’âge DKNY, sur bas de pyjama Winnie L’Ourson, et tee shirt petit bateau blanc dont le col a lâché depuis trop longtemps.

J’avais bien repéré une robe en soie à fines bretelles chez Maje, à porter avec du pull par dessus, mais ma Bérangère m’avait rappelé à l’ordre, eu égard au prix exorbitant de la chose, et m’avait conseillé d’aller voir du côté des magasins de lingerie.

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de trouver une nuisette longueur genoux, unie, non transparente. Eh bien, je n’avais pas essayé jusque là, et l’envie ne me reprendra pas de sitôt. Toujours trop court, trop froufroutant, trop couleur chair, une vraie galère. Le pilou a encore de longues nuits devant lui, n'en déplaise à celui qui partage ma couche.

Il a fallu que je fasse une croix dessus pour que je tombe par hasard sur un ersatz acceptable chez H&M, entre un jean et une série de tops verts pétant. Un joli décolleté, quelques broderies, une longueur impeccable, une blancheur candide. Une taille 42, certes, mais qui fera très bien son affaire, à défaut d'avoir son équivalent dans ma taille. Et surtout, une envie irrépressible de la porter avec de la grosse maille, pour contraster, en faisant juste sortir les petits détails girly à souhait…

047.JPG
051.JPG
052.JPG
055.JPG
057.JPG
059.JPG
Robe H&M
Pull Maje
Sandales Chie Mihara
Collier Elia Stone

PS: Et la bonne nouvelle, c'est que ça marche aussi avec des collants opaques noirs, foi de moi!

19:38 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : blabla de fille, h&m, maje, robe, shopping |  Facebook |