02
Oct

In memoriam

Et sur ma tombe, il sera écrit:

"Ci gît Zabou, sacrifiée sur l'autel de la mode"

Et les gens essaieront de se rappeler quand j'ai fait preuve d'esprit critique.

Et ils y arriveront pas.

Et ils se souviendront de moi en pantalon carotte et en léopard.

Et moi, j'irai rejoindre le petit diablotin qui me soufflait régulièrement à l'oreille "Vaaaaaaaaas y, achèèèèète!".

Oh.

Mon.

Dieu.

009.JPG
016.JPG
003.JPG
005.JPG
Foulard Zara, 29,90 €, vu chez Punky
Pantalon et blazer Maje
Tee shirt Gérard Darel
Colleir GAS
Richelieu La Redoute

 

01
Oct

Rêves de cuir, III

Situation vécue : 19 heures sur mon lieu de travail, des rires de pouff’ proviennent d’un bureau. Rectification : moi et ma collègue rigolons comme des pouff’ dans mon bureau.

 

J’essaie mes nouvelles cuissardes. Celles que j’imaginais tellement bien aux côtés de ma robe Hannah Moré rebrodée de cet hiver. Celles que j’ai finalement trouvées dans une solderie, payées 99 €. Des Essentiel, pour ne rien gâcher à mon plaisir.

 

Je suis donc en train d’essayer mes nouvelles cuissardes, pavanant sous les yeux de ma collègue, qui s’extasie devant la beauté du truc, lorsque soudain, soudain, Le Chat arrive. Le Chat, alias le boss, parce que « quand Le Chat est parti, les souris dansent », c'est bien connu.

 

Et là, les souris ne dansent plus subitement, car Le Chat est là, en face de nous, et ses yeux font plusieurs allers-retours entre mes cuissardes – ma tête. Mes cuissardes – ma tête. Comme pour bien se figurer que c’est bien moi, oui moi, la collaboratrice du mois et de tous les autres mois qui porte bien ce que je suis en train de porter.

 

Mais je vous arrête tout de suite : point de regard lubrique, même pas une pointe, non. Plutôt le regard du père, parce que Le Chat est très paternaliste, qui se rend compte que sa fille a grandi, qu’elle est devenue femme.

 

D’ailleurs, tout ce qu’il trouve à me dire, c’est « tu es grande, donc forcément, ça ne peut que bien t’aller ». Et moi, je suis restée là, comme ça, au lieu de lieu demander une augmentation de mon argent de poche. Euh, de mon salaire, pardon.

 

Pas grave, je trouverai toujours bien une occasion de les remettre, mes cuissardes. Parce qu’elles sont trop belles, mes cuissardes. Et il sera alors toujours temps de demander mon augmentation. A effet rétroactif, évidemment.

 

003.JPG
004.JPG
005.JPG
009.JPG
Cuissardes Essentiel
Robe Hannah Moré
Sautoir Massimo Dutti

 

Sur ce, je vous laisse, la petite souris doit aller danser. Euh, bosser, pardon.

26
Sep

Zabou, aka Becky Bloomwood...

9782266162265.jpgL’autre jour, ma belle sœur m’a dit : « Mon dieu, tu ES Becky Bloomwood !! ». J’avoue que, sur le moment, ça m’a fait sourire. Car qui ne connaît pas encore l’accro du shopping de Sophie Kinsella, celle qu’on aimerait bien comme meilleure amie, celle qui nous décomplexe quand même pas mal ?

 

Actuellement, je suis d’ailleurs plongée dans la lecture de « L’accro au shopping a une sœur », non sans délectation. Même si, une de ces dernières nuits, ça m’a grave empêché de dormir. C’était, faut-il le préciser, le jour où j’ai terminé ma déclaration d’impôts. Horreur, mais où est donc passé tout ce pognon ? Elément de réponse : voir penderie.

 

La nuit exacerbant toutes les angoisses, c’est bien connu, je me suis rendu compte que j’allais me faire rincer par les impôts, alors que mon placard est plein à craquer. J’ai donc décidé, cette nuit là, d’adopter désormais une conduite responsable et adulte.

 

Mais rattrapez le naturel, il revient au galop. Hier midi, le crime a été perpétré chez Body Shop, où je n’avais besoin de rien, évidemment. Sauf qu’on a toujours besoin d’un petit parfum, et que je suis justement en rupture de mon parfum Michael Kors, que je n’ai pas les moyens de racheter. Alors, en attendant, une bouteille de White Musk fera l’affaire.

 

50924m_l.jpg

 

Tiens, justement, une nouvelle version du White Musk vient de sortir, donc, pourquoi pas la tester ? D’autant qu’à 16 €, le choix est déjà tout pesé, je me parfumerai au White Musk jusqu’à Noël, en espérant qu’à cette occasion, quelqu’un décidera de m’offrir du parfum.

 

Un baume à vaporiser sur l’oreiller pour bien dormir ? J’en ai toujours rêvé, pour faire comme dans certains hôtels, et puisque le dernier flacon qui reste est à -30%, je l’ai pris aussi, histoire justement de ne plus me réveiller en pleine nuit en pensant à mes impôts. Faut ce qu’il faut.

 

51831m_l.jpg

 

Passage à la caisse, la vendeuse m’annonce que si j’atteints les 30 € d’achat, j’ai droit à un gel douche à 1 € à la place de 8 € ! La belle affaire ! Mon total atteignant 26,50 €, j’ai embarqué un savon pain White Musk (ça peut toujours servir, pour quelqu’un qui n’a pas déjà un distributeur de savon liquide*), pour pouvoir mettre la main sur mon gel douche Moringa à 1 €.

 

32456m_l.jpg
60800m_l.jpg

 

Tout ça pour un parfum. Qui pue. Et c'est le clou du spectacle: au lieu de prendre le White Musk "classique", j'ai choisi sa nouvelle déclinaison "Intrigue", sensée être plus femme, mais qui empeste la vanille, et je déteste la vanille. D’ailleurs ce matin, ma collègue (et néanmoins amie) n’a pas manqué de me faire remarquer que ce parfum, c’était pas moi du tout.

 

PS : Inutile de me dire que j’aurais pu garder ces 31 € pour investir dans mon Michael Kors, ça ne m’est d’aucune aide.

 

* J’ai bien évidemment DEJA un distributeur de savon liquide dans mes toilettes…