10
Nov

Plutôt à poils

033.JPG

 

Mais quel titre provocateur, mes enfants, lorsqu’il s’agit de vous parlez de fourrure. Oui, de fourrure, car n’oubliez pas que je suis la Cruella D’Enfer de la blogosphère, celle qui porte du lapinou sans foi ni loi, celle qui se frotte les mains à la vue du poil tout doux.

 

Le poil est plus que jamais tendance, qui s’encanaillant d’un tour de cou en poils de Frip’, qui récoltant la perruque violettisante de la mammy pour en faire un gilet, tous les tours sont bons, qu’on croit ou non aux vertus du poil de pétrole, pour s’en procurer.

 

Moi, j’ai investi dans le poil version frisotti. Constat navrant au demeurant : moi qui peste tous les jours contre mes cheveux récalcitrants, contre cette frange qui termine inévitablement en queue de cochon à la fin de la journée, j’adore l’agneau de Mongolie, vu un peu partout cette saison, un peu en toutes les couleurs d’ailleurs.

 

Même pas peur, même pas (trop?) mal au portefeuilles : l'affaire a été conclue chez Maje (environ 140 €), et moi je dis qu'avec le dos tricoté, c'est banco pour ne pas ressembler à Biboundé une fois le manteau enfilé. Reste plus qu’à ce qu’il fasse froid, maintenant.

 

035.JPG
036.JPG
Gilet en poils d'agneau Maje
Robe Claudie Pierlot
Ceinture Maje
Collants Zara
Boots Isabel Marant
038.JPG
040.JPG
Gilet en agneau Maje
Robe Vanessa Bruno
Sous pull New Look
Collants et bottes Zara

07
Nov

Je bûcheronne, tu bûcheronnes, nous bûcheronnons

023.JPG

 

Avez-vous remarqué comme il existe des codes vestimentaires typiques à la blogosphère ? En ce qui me concerne, j’avoue y plonger avec une relative délectation, qu’il s’agisse du foulard à pompons ou de l’imprimé léopard.

 

Sur la blogosphère, on se targue et on cultive nos particularités par rapport aux magazines féminins qui, "pffff, comprennent jamais rien de toute façon", et qu’il est de bon ton (quand on est un peu suicidaire comme moi) de critiquer.

 

Après, chacun fait son supermarché de la tendance, bien sûr, on pioche ci et là nos sources d’inspiration, sans copyright, sans droits d’auteur, la fashion life est une véritable jungle, j’vous jure.

 

Alors moi, pour faire comme mes copines, mes expertes ès mode devant lesquelles je me prosterne chaque jour, et j’adopte la chemise bûcheronne, et plutôt deux fois qu’une, et je la porte ouverte sur un tee shirt imprimé. Wouuuuh, folie ! Ouep. Même pas peur.

 

Non parce qu’après, la chemise à carreaux portée genre premier degré, bien boutonnée, je peux pas tellement elle m’étrique le poitrail. Parce que ça aussi, c’est la dure réalité de la fashion life : quand il faudrait une taille L mais qu’y’en a plus, que faire sinon que de prendre une taille plus petite, hein ?

 

021.JPG
022.JPG
Chemise Maje
Tee shirt Burfitt
Gilet en fourrure Swildens
Jupe Isabel Marant
Bottes et collants Zara
027.JPG
028.JPG
Chemise Maje
Tee shirt Burfitt
Blazer Isabel Marant
Jean H&M
Bottes Zara

01
Nov

Esprit es-tu là?

017.JPG

Et lorsque, pour la cent millionième fois depuis que j’ai créé ce blog (notez au passage la tendance à l’exagération), je me demande quelle pierre je peux bien apporter à l’édifice, si ce n’est de vous montrer le reste de mes achats multi bradés mais d’un ennui mortel, je me dis que l’intérêt est sans doute d’être moi-même.

Et c’est déjà pas mal.

Soit dit en passant, et je le jure devant vous, ce pantalon sera la seule et unique concession que je ferai au style boyish, dont vous savez tout le mal que j’en pense. Non, je ne cèderai pas à l’appel des sirènes du boyfriend jean. Question d’éthique.

012.JPG
015.JPG
Pantalon et blazer Isabel Marant
Tee shirt et collants Zara
Collier Isabel Marant
Boots Invito