17
Mar

Teesh' for two, for you, for me

029.JPG

Ce qui est cool, depuis que j'ai trouvé les jeans qui moulent mon boule à la perfection, c'est que je n'éprouve plus la frustration de la fille qui sait pas avec quoi mettre ses tops et ses vestes.

Je m'explique. Ca vous est jamais arrivé, vous, d'acheter un truc en vous disant « bah, ça ira toujours bien avec un jean » ? Si, forcément, puisque le jean est un peu la panacée universelle de la garde-robe : en bon allié, il va avec tout, il assure le minimum syndical en matière d'assortiment de fringues.

Pourvu qu'on en ait un. Parce que,  parmi mes magnifiques aventures, il m'est également arrivé un nombre incalculable de fois d'acheter un siuper teesh' qui irait magnifiquement avec le jean que j'avais pas. D'où que quand je rentrais chez moi, je me disais que j'étais vraiment rien qu'une banane (notez, l'insulte moderato).

« Mais maintenant que j'ai testé les jeans sqin H&M, je me sens bien dans ma tête, bien dans mes achats, tout simplement bien dans mon jean » (en mode télé achats, avec le doublage qui colle pas aux mouvements de la bouche, là).

Voilà, alors avis à la population blogosphérique, la fille en robes que j'étais est dead. Dead et enterred. Qu'on se le dise, mes shoppings ne sont plus composés que de teesh' un peu amples, un peu longs, un peu loose, histoire d'aller avec mes jeans, et mon tregging (ne l'oublions pas, celui-là).

038.JPG
006.JPG
004.JPG
005.JPG
055.JPG

Blouse à tirette vue chez Mimnor et sweat à capuche Zara (19,90 € chacun),

jean H&M, boots Isabel Marant

19:23 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : blabla de fille, blog, h&m, mode, shopping, zara |  Facebook |

15
Mar

Ode à mon gros cul*

J'aime plus les flare, voilà fallait que ça sorte, c'est dit. Fervente supportrice du flare à son débarquement en boutiques, je me disais que c'était le genre de jean qui s'adapterait magnifiquement à ma silhouette. Or que non (ma nouvelle expression).

Ou plus précisément, je pense que mon gros cul en est arrivé à un stade de maturation où il veut prendre son indépendance. Mon gros cul, ce fidèle compagnon, le seul qui, chaque fois que je me retourne, est toujours derrière moi.

Oh, je dis absolument pas ça pour que vous me rassuriez à coups de « mais non t'as pas un gros cul ». Si, je vous jure, c'est juste que toutes les photos de moi sont prises de face. Mais depuis que je suis toute petite, mon divin popotin a toujours occupé une proportion importante de mon body. A croire que j'y peux rien, j'suis faite comme ça.

Et je crois tout simplement que j'en suis arrivée au stade où je l'accepte. Moi et mon gros cul ne formons plus qu'un : amis plutôt qu'ennemis. Voilà, il suffit de se le dire pour que ça donne limite envie de le choyer, ce gros cul.

Et bonne nouvelle à tous les gros culs qui ornent la planète : j'ai trouvé lé slim qu'il nous faut. Oh, rien de transcendant, rien de cher non plus, juste la découverte qui a changé ma vie (excusez du peu) : le modèle sqin de chez H&M.

Alors, des dizaines d'entre vous le connaissent sûrement déjà, mais pour toutes les réfractaires à la tentative d'enfilage du jean slim comme je l'étais jusqu'à avant-hier, je ne peux que vous inviter vivement à l'essayer, car l'essayer c'est l'adopter.

Une taille pas trop basse (ne pas se fier à l'étiquette low waist), un chouia de stretch qui permet au modèle de s'adapter parfaitement à la forme de la jambe, un choix de couleurs relativement exceptionnel, et surtout, surtout, enfin la satisfaction d'un jean qui nous va.

Welcome in my new life.

004.JPG
Jeans H&M, modèle squin, 39,90 € (taille 30, comme ça vous saurez tout)
__________________________
*Titre librement adapté de la catégorie d'articles d'Isabelle, notre accro de la mode préférée

19:20 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : blabla de fille, blog, h&m, jean sqin, mode, shopping, slim |  Facebook |

10
Mar

From Spain with love, part II

059.JPG

 

Celles-là, j’avoue les lui avoir commandées. (A ma mère, alors qu’elle était en vacances en Espagne, ndlr). Je précise pour celles qui n’auraient pas suivi, puisque ce blog, c’est un peu comme un épisode des Feux de l’Amour, vaut mieux savoir ce qui s’est passé avant, pour bien tout comprendre.

 

Bref, j’avais demandé à ma mère, si par hasard elle passait chez Zara, de regarder si par hasard elle voyait pas les bottes à chaînes Marant-like. Tout en lui précisant que, bien sûr, je les lui rembourserai. (Sauf qu’on sait toutes comment ça se termine, mais ça c’est une autre histoire).

 

N’allez cependant pas croire que je suis une sorte de tyran qui commande des trucs à sa mère, parce qu’il faut la voir, elle, se sentant investie d’une mission capitale, telle une candidate de Fort Boyard devant ramener la dernière clé à son équipe pour pouvoir tourner la tête de tigre.

 

C’est d’ailleurs quelques heures à peine après lui avoir confié ladite mission que ma mère m’a appelée, pour me dire « je pense avoir trouvé, mais ce sont pas vraiment des bottes à chaînes, mais plutôt des bottes à clous ».

 

Ouais, ma mère, en plus, elle met directement le doigt là où ça blesse. Je lui explique effectivement que les « vraies » bottes sont à chaînes, et que les Zara sont à clous… mais que je les veux bien quand même, puisque de toute façon, j’ai pas l’argent pour me payer les bottes à chaînes.

 

Ceci dit, je les regrette pour rien au monde, ces bottes Zara. Quoique, j’ai juste un petit souci puisqu’une lanière sensée retenir une des « chaînes » s’est décousue… Pas grave, je les donnerai à…ma mère pour qu’elle assure le service après-vente… Maman, si tu me lis...

 

033.JPG
036.JPG
Tenue 1:
Bottes Zara
Jupe et blouse Isabel Marant
Blouson en jean Zara
Sautoir Massimo Dutti
064.JPG
070.JPG
Tenue 2:
Bottes Zara
Short, blouse et gilet... bah Zara aussi...
Sautoir Massimo Dutti

19:11 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |