23
Jui

La où y'a de la gêne...

037.JPG

C'est l'enseignement à tirer de l'acquisition de ma pythonnerie (copyright Punky). Je sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais je suis une fille à gênes. Entendez par là : qui se prend régulièrement des gênes.

Ma pythonnerie, je l'avais repérée à une période où ma carte Visa faisait la gueule, mais je m'étais auto-convaincue que, de toute façon, elle était tellement moche que personne n'en voudrait et qu'elle serait toujours là quand je serai revenue en fonds.

Mais deux jours après, ô drame, ô désespoir, elle avait quitté les rayons de chez Zara. D'où que je fonce vers la première vendeuse que je croise pour lui demander : « tiens, l'horrible chemise en python, qu'y avait là, l'autre jour, vous l'avez plus ? ».

« Si elle est plus là c'est qu'on les a toutes vendues », qu'elle me répond, mais sans même lever la tête de sa pile de tee shirts. « Bizarre », ai-je dû dire tout haut « elle était pourtant bien moche... »

Mais non, en fait, ça doit être ça : la vendeuse, elle en sait rien. La vendeuse, elle est pas motivée pour deux sous. La vendeuse, si ça se trouve, elle voit même pas de quelle chemise je parle. Oui, c'est ça, allons en voir une autre, tiens, celle en cabine, par exemple, elle m'a l'air plus dégourdie.

« Vous avez plus la chemise en python qu'y avait là, l'autre jour ? », ayant bien appris ma leçon. Eclair dans son regard : oui, elle voit de quelle chemise je parle, elle va aller voir, oh, je le savais, quelle connasse, l'autre avec sa pauvre petite pile de tee shirts, elle est vraiment pas fut'fut', quand même.

Deux minutes plus tard, c'est la merde, je veux me cacher, là, tout de suite, derrière le tabouret : rev'là ma première vendeuse, à qui la deuxième, celle que je croyais pourtant intelligente, est allée s'enquérir de ma chemise en python.

« C'est pour vous, la chemise en python ? ». « Euh oui », je réponds tout piteusement. « Mais si je vous dis qu'y en a plus, c'est QU'Y EN A PLUS ». Oh, ça va, hein, en même temps, pas besoin de le prendre sur ce ton, le client est roi, non mais.

D'ailleurs, c'est pas peu fière que, après avoir trouvé ma pythonnerie à Bruxelles, je suis retournée pavaner dans mon Zara, la fourrer sous le nez de la vendeuse à la pile de tee shirts, genre « vous voyez, hein, quand je vous l'disais qu'elle était trop moche pour être sold out »...

013.JPG
015.JPG
006.JPG
044.JPG
027.JPG
Chemise Zara
Top et boots Zara too
Jeans H&M
Collier GAS
Sac Lemmy de Velvetine

20:03 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : blabla de fille, blog, mode zara, shopping |  Facebook |

20
Jui

Une belette en liberty

048.JPG

Hein? Du liberty, ici?

Une combinaison? Une robe? Un top?

Maje? Sessun?

Mais de quoi peut-il bien s'agir, mon cher Watson?

Il s'agit, ni plus ni moins, de ma robe de vieille femme obèse. C'est comme ça que je l'avais qualifiée, en son temps, sur mon statut Facebook. Même pas peur, et à peine exagéré.

Que voulez-vous, le syndrôme de la fin de saison a encore frappé. Lorsque tous les basiques, tous les 'it' ont été acquis, on se laisse parfois tenter par des pièces improbables, celles là même qu'on n'aurait pas imaginé porter au début des collections.

J'avais, pour ma part, vaguement jeté un oeil sur la collection liberty édition limitée Cacharel qui, par un hasard tout à fait formidable, était distribuée dans ma ville. Bof. Trop vieux, trop cher, trop... pas moi, quoi.

Puis je ne peux même pas dire que l'idée a fait son chemin, c'est juste qu'un matin, je me suis dit qu'il m'en fallait quand même une, de robe liberty Cacharel. A foireux, foireux et demi, j'ai choisi le modèle le plus casse-gueule et anti-sexy de toute la collection sur Espacemax, avec toutefois pour compenser, un joli code réduction glané chez notre Marie Sue...

Et pourtant, à la réception du colis, et malgré un sondage express qui a donné comme résultat invariable "c'est moche, rends la", il ne m'est jamais venu à l'idée de la rendre, cette robe: c'est comme un bébé qui est laid mais qu'on va aimer encore plus parce qu'il en morflera dans la vie.

Même que je finis par la trouver vraiment jolie, et même que je la porte vraiment, dans la vraie vie. Même que je peux vous annoncer que le syndrôme de ma fin de saison a encore frappé, mais ça, ça, ce sera pour la suite...

038.JPG
040.JPG
041.JPG
043.JPG
046.JPG
Robe liberty Cacharel
Blouson en jean Zara
Boots Isabel Marant
Colliers Catherine Tisserant
Ceinture vintage

 

13
Jui

Non mais, tu comprends...

019.JPG

...il me faut ABSOLUMENT une nouvelle paire de chaussures pour aller avec ma tenue pour le mariage...

Comment ça, j'en ai déjà plein?

Non mais, c'est pas la même chose, tu vois, celles-là, elles vont VRAIMENT super bien avec la tenue...

Puis je pourrais facilement les remettre.

Si si, je te jure, il me les faut.

Pourquoi, tu OSES me demander pourquoi?

Pffff...

Mais PARCE QUE!!!

(Extraits choisis d'une conversation d'une fille avec -biffer la mention inutile- sa mère/ sa soeur/ son mec/ sa conscience...)

010.JPG
013.JPG
017.JPG
Sandales Maje
Chemise et gilet en daim Maje
Bermuda, ceinture et bracelets H&M
Montre Marc by Marc Jacobs

19:57 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |