15
Oct

*Mauvaise foi, mode on*

023.JPG

 

Je dois bien reconnaître que je suis de temps en temps attirée par des trucs, objetivement laids, que je trouve beaux. Ce chouia de mauvais goût, cette pointe de too much, j’y cède bien volontiers.

 

Y’a qu’à voir, d’ailleurs, la mine dégoûtée que me fait mon mec quand je rentre avec certains de mes achats, accompagnée de la désormais traditionelle réplique « mmmmf, faut voir mis », pour que je sache que je me situe du côté obscur de la mode, limite conceptuel, où je n’essaie même plus de me justifier.

 

Mon cardigan doré n’a évidemment pas échappé à la critique. D’ailleurs, même la vendeuse de chez Zara avait l’air dubitative quand je l’ai pris. J’ai bien vu que dans son regard, y’avait du « Mademoiselle, vous pouvez vraiment pas acheter ça, c’est trop moche ».

 

Et dans mon regard en réplique (tout ça se passe en une fraction de secondes, évidemment), je disais « Mais si, vous verrez, avec mon tregging de la mort qui tue, ce sera super beau, je vous jure, maintenant donnez-le moi qu’on en finisse ».

 

La confrontation s’est donc soldée à mon avantage, si tant est qu’on puisse considérer qu’être délestée de 50 € est un avantage. J’avais gagné, j’avais triomphé dans ma lutte de redonner au Laid ses lettres de noblesses.

 

Parce qu’au fond, aimer le Beau, c’est d’une banalité consternante, c’est totalement dépassé. Tandis qu’aimer le Laid, c’est faire preuve d’une grandeur d’âme insoupçonnée. *Mauvaise foi, mode off*

 

002.JPG
006.JPG
024.JPG
028.JPG
Cardigan Zara, 49,90 €, collection en cours
Tee shirt Zara
Tregging en cuir Sykvie Schiemmel
Boots Mango

20:01 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |

13
Oct

Là où Chuck m'a mis une veste

040.JPG

 

Il y a, finalement, une explication rationelle à tout. Cette veste Zara que je voulais absolument, c’est sans aucun doute Chuck Bass qui me l’a inspirée ; à défaut de l’avoir lui, j’ai au moins sa veste, non mais vous trouvez pas que la ressemblance est frappante ?

 

Le doute est d’autant moins permis que lorsque je l’ai achetée (la veste, pas Chuck), on était en pleine phase de dépit intense avec ma belette au sujet « des mecs, tous des cons ». Ah ça, si c’est pas une référence au petit Chuck, je sais pas ce qu’il s’agit d’autre.

 

Non, sérieux, ce n’est certes pas très original, mais voyez-vous nos discussions tournent essentiellement autour de trois thèmes récurrents : les fringues / les mecs / les nanas qu’on n’aime pas.

 

Là, en l’occurrence, on maudissait cette race particulière de mecs qui se laissent mener par le bout du nez par une catégorie tout aussi particulière de filles : celles qui minaudent à qui mieux mieux. On les aime pas, ces filles là, hein.

 

Vous savez bien, celles qui se tortillent quand elles parlent (aux mecs) en passant sans cesse leur main dans leurs cheveux. Ou qui jettent des oeillades (aux meccs) quand elles sifflent leur coca light (oui, ces filles là sont minces, en plus, vu qu’elles ne boivent que du coca light).

 

On en connaît toutes au moins une : c’est ce que j’appelle les filles qui aiment pas les filles. Parce qu’elles sont pas les mêmes avec les mecs qu’avec les filles, elles recherchent toujours à séduire le mâle en face d’elles. Mais gare au mâle qui se ferait des idées, oh grand dieu non, la fille qui minaude, tu penses, elle tombe toujours de haut quand elle se fait draguer, en ponctuant ses phrases de « non mais qu’est ce qu’il croit lui, pfff ».

 

Moi j’avoue, je suis une fille qui aime les autres filles. Sinon je crois que je tiendrais pas un blog de fille, ça m’a l’air évident. Mais j’aime encore plus Chuck Bass, hein, s’entend. Chuck Bass dont j'aime la veste. Chuck Bass dont on peut d’ailleurs saluer la victoire écrasante sur l’autre Simon. Sarah, tu peux revenir, on t’en veut pas…

 

029.JPG
031.JPG
035.JPG
037.JPG
Blazer et robe tee shirt Zara, 59,90 € et 29,90 € (collection en cours)
Echarpe H&M
Sautoir Un jour mon Prince
Bottes vintage

18:50 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |

23
Sep

(Very) slow wear

103.JPG

 

Je parlais de réactivité, l'autre jour. Parce que moi, il faut me laisser le temps, pour digérer les tendances, passer d’une saison à l’autre, analyser mes achats, les appréhender et les présenter au reste de ma garde-robe. Comme cet ensemble Zara, acheté au début des vacances, que j'ai mis plus de deux mois à étrenner.

 

Mais je m’y attache, à mes pièces. J’arrive très difficilement à les reléguer au rang de simples figurants, à ne pas les associer à une anecdote, un souvenir, ou une personne. Ca doit être pour ça que, même lorsque mon placard déborde, je ne sais pas de quoi je pourrais me séparer.

 

Alors autant vous dire que je me sens de plus en plus paumée dans ce microcosme (blogosphérique) où tout va trop vite. Où il faut être la première à porter le dernier it-truc, qui finira, sans doute, moins d’un mois après sur un vide dressing.

 

C’est aussi pour ça que je me suis lancé mon défi à la con. Outre la simple restriction budgétaire qui s’est imposée à moi plus que je ne l’ai choisie, il s’agissait aussi de faire davantage mûrir l’idée de ce que j’allais acheter, et de se poser la question de sa durabilité.

 

Parce qu’il faut bien se rendre à l’évidence : la blogo pousse à la consommation. C’est un lieu commun, d’accord. Mais il faut en prendre conscience, car on peut en sourire, mais ça reste dangereux.

 

L’idée ici n’est pas de juger quiconque, mais plutôt de comprendre comment et pourquoi on achète. Comment acheter intelligemment ? Comment acheter sans se laisser dépasser ? Pourquoi a-t-on besoin d’acheter autant ? Pourquoi acheter si ce n’est pour ne pas porter ? Pourquoi acheter et revendre quasiment simultanément ?

 

Voilà, en gros, l’état de mes réflexions. Sans que je n’apporte le début d’une solution, soyons bien claires. Loin de moi l’idée de m’ériger en bonne conscience de la blogo, j’ai déjà suffisamment à traiter avec mon cas personnel, si vous voyez ce que je veux dire…

 

Bon alors… on se la fait cette thérapie de groupe ???

 

094.JPG
099.JPG
095.JPG
104.JPG
111.JPG
Tee shirt et jupe Zara (collection A/H 2009)
Blouson sans manches en cuir Zara
Boots Mango
Badges Hema

21:23 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |