27
FéV

Workin girl

001.JPG

Je crains que la rabat-joie qui sommeille en moi ne veuille tenir le crachoir. Nan mais c’est qu’après vous avoir rabattu les oreilles sur le thème de « plus on prend de l’âge, plus on veut de la qualité », v’là ti pas que je m’en vais vous entretenir de la problématique du « suitable for work ».

Jusqu’il y a peu, j’étais un peu la rebelle genre « mon boulot n’aura pas le dessus, je veux garder mon individualité à tout prix, ouais ouais ». Jusqu’au jour où tu te retrouves avec ton jean élimé et tes boots à clous et que t’entends deux vieux pépés marmonner dans ton dos que tu sors d’un western.

Constat d'échec. Le boulot : 1 / l’individualité : 0.

Pourtant, j’ai la chance de pouvoir porter des jeans au boulot, et de ne pas avoir un patron lubrique qui m’auto-censurerait dans le port de décolletés et de mini-jupes. D’un autre côté, je pense que s’habiller d’une certaine manière au boulot accompagne la crédibilité du message qu’on veut délivrer, et est une marque de respect de son interlocuteur. (Rabat-joie, j'avais prévenu).

Laissons donc à Lady Gaga le soin de s’habiller en paupiette de veau, laissons à Rumi ses talons de 17 cm et ses débardeurs ultra-échancrés que même mes pyjamas ressemblent plus à des vêtements que ça,  et, même si c’est moins fun, moins « bankable »,  assumons aussi notre côté working girl.

Et tant que j’en parle, j’en profite pour faire découvrir à celles qui ne le connaîtraient pas le blog de Clara, the working girl, qui évoque précisément ses problèmes de sape au boulot. Crush total pour cette jolie blonde, exilée à Lisbonne, au sourire craquant et au goût toujours parfait ! La blogosphère ne m’avait pas réservé une découverte pareille depuis longtemps ! A vos clics, donc !

010.JPG

023.JPG

006.JPG

Robe et cardigan Essentiel (collection automne-hiver 2010)

Ceinture Isabel Marant, perfecto Morgan vieux comme le monde, tour de cou Hema, boots Hogan

22
FéV

Le parfait alibi

059.JPG

Je mentirais si je disais que le temps qui passe n’est pas une de mes profondes angoisses. L’autre jour, Sarah La Sage me disait : « les journées passent lentement mais les années filent ». Dieu que c’est vrai !

Les photos sont là pour en témoigner : teint brouillé, cernes, ridules, pattes d’oie, kilos indélogeables, comme autant de preuves de l’inévitable.

Et pourtant, j’ai toujours eu l’impression d’avoir ces fameux trente ans que je n’ai même pas encore. Dans ma tête ils étaient là, déjà bien ancrés, mais je ne les portais pas, physiquement.

Pas plus tard que ce midi, nous étions attablées avec ma-collègue-et-néanmoins-amie selon la formule consacrée et à chaque chanson qui passait on se disait « tiens, c’était la chanson qui passait tout le temps quand j’étais petite, ça ! », jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’on était sur Nostalgie, la radio des années ’70 et ’80…

Pour autant, pas de passéisme, pas d’attachement irrationnel, pas de mièvre « c’était mieux avant ». Non, gageons que ce qui arrive soit mieux. Osons le pari que, stylistiquement parlant, les trente ans soient jalonnés de jolies perspectives.

Je commence à comprendre les sacro-saints et inévitables conseils de style d’Inès de la Fressange, dont on nous rabat les oreilles au moins deux fois par an : investir dans de belles pièces. Comme si, passé un certain âge, l’à peu près ne pardonnait plus. Ce qui, je pense, est deux fois plus vrai quand on fait plus qu’un 38.

Je crois que j’y suis… pas au 38, ah ça non, j’y ai renoncé ! Mais au beau. A moins que ce ne soit qu’on prétexte de plus !

066.JPG

074.JPG

Tenue 1:

Pull Isabel Marant Etoile (collection actuelle)

Jupe Isabel Marant Etoile (ancienne collection), chaussures Surface 2 Air (rachetées à la Pipelette sur notre vide dressing)

018.JPG

016.JPG

033.JPG

Tenue 2:

Gilet Isabel Marant Etoile (collection actuelle)

Top Vanessa Bruno Athé, jean enduit H&M, boots Jonak, bracelets grigri Lalla Chiffon (achetés sur Les Folies d'Angie)

16
FéV

Routine

blabla de fille,shopping,zara

Je suis une fille à habitudes. Je trouve qu’il y a quelque chose de très rassurant, qui tient presque du sacré, à la routine. Le matin, particulièrement, j’ai l’impression que l’ordre d’exécution des choses va cadrer le reste de ma journée.

Et au fond, je suis convaincue qu’il y a quelque chose de non naturel à vouloir à tout prix se jouer de cette routine. Quand je vois que même mon chat est bourré d’habitudes, je me dit qu’il y a, forcément, un penchant naturel de l’être humain à se conforter et à vivre dans sa routine.

Mes habitudes avouables, en matière de shopping, sont nombreuses : toujours faire le tour chez Zara dans le même sens, toujours acheter sans essayer chez H&M (ce qui est profondément débile depuis qu’ils font des bons d’achat au lieu de rembourser), toujours m’offrir de la lingerie pendant les soldes.

Parmi mes rituels, il y a également le traditionnel repérage chez Zara juste avant que ma mère s’envole en contrée ibérique. Ah, l’Espagne, son cocido, son Prince Felipe, ses plages occupées par les Allemands et leur bac à bières… mais surtout, l’Espagne et ses prix 30% plus bas chez Zara et consorts.

Mais le tour de repérage et sa pré-commande qui l’accompagne ne sont pas tout. Encore faut-il s’assurer d’être joignable à toute heure du jour lorsque ma mère me téléphone pour me faire son compte-rendu live : « Dis, tes chaussures, je les ai pas trouvées, la robe que tu m’avais montrée elle est plus qu’en S, par contre… j’ai ta veste !!! ».

Les deux pintades en mode épervier 1 appelle épervier 2, en somme. Et moi de devoir gruger en invoquant l’importance CA-PI-TALE de l’appel que je reçois pour me soustraire à mes obligations de l’instant. « Oui maman, en même temps, la veste c’était le principal. Oui je crois que ça plaira à Bébé Suzie (ma nièce) de recevoir une blouse en liberty pour quand elle aura deux ans… ».

Allez, vivement… le prochain séjour pour reprendre nos bonnes vieilles habitudes !

blabla de fille,shopping,zara

blabla de fille,shopping,zara

Veste Zara (collection actuelle)

Jean H&M, tee shirt Primark, sac Zadig et Voltaire, boots Mango, collier GAS

blabla de fille,shopping,zara

20:18 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : blabla de fille, shopping, zara |  Facebook |

14
FéV

Prep'school

Cher Journal,

002.JPG

Tout d’abord, je suis désolée de t’avoir délaissé pendant deux semaines. Le truc, c’est que j’ai eu plein de devoirs à faire pour l’école, plus un contrôle de géo auquel j’ai rien compris, mais heureusement j’ai pu recopier sur Cerise.

Cerise, elle est sympa, tu la verrais, elle est super drôle et tout. J’ai voulu l’inviter à loger à la maison mais ma mère (tu commences à la connaître) a refusé parce que soi-disant je fais trop rien pour l’école.

Bref, Cerise elle m’a juste énervée grave parce que figure-toi que l’autre jour elle s’est ramenée à l’école avec exactement la même jupe que moi de chez Zara. En plus, je crois qu’elle lui va mieux à elle qu’à moi parce que de toute façon je suis grosse et moche.

Du coup je lui ai pas parlé pendant deux récrés de suite. Même que j’étais super triste mais que je me forçais à pas lui parler. Parce que tu sais, à part Cerise, les autres gens de l’école, ils sont tous trop nuls… sauf…

Bon ok, j’avoue, sauf ce mec, là, mais de toute façon j’pense que je l’intéresse pas, c’est un grand il est plus âgé. Mais Cerise, quand on a fini par se reparler, elle lui a envoyé un texto pour moi. Au début j’étais pas du tout pour mais elle l’a fait sans me le dire.

Elle lui a mis « Zabou elle est raide in love de toi, elle ose pas te le dire, mais est-ce que tu veux sortir avec elle ? Dis oui ». Bah tu sais quoi ? Il a dit oui. Alors tu vois, c’est vrai j’râlais qu’elle avait la même jupe que moi, mais je me dis que c’est pas grave, finalement.

Oh je dois y aller, ma mère m’appelle pour le dîner… Des fishticks, encore ! Pfff !

Bisous !

005.JPG

008.JPG

010.JPG

011.JPG

Jupe Zara (collection actuelle)

Pull Massimo Dutti, blouson Zara, boots Jonak, sac Vanessa Bruno, collier Isabel Marant