23
Jui

La où y'a de la gêne...

037.JPG

C'est l'enseignement à tirer de l'acquisition de ma pythonnerie (copyright Punky). Je sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais je suis une fille à gênes. Entendez par là : qui se prend régulièrement des gênes.

Ma pythonnerie, je l'avais repérée à une période où ma carte Visa faisait la gueule, mais je m'étais auto-convaincue que, de toute façon, elle était tellement moche que personne n'en voudrait et qu'elle serait toujours là quand je serai revenue en fonds.

Mais deux jours après, ô drame, ô désespoir, elle avait quitté les rayons de chez Zara. D'où que je fonce vers la première vendeuse que je croise pour lui demander : « tiens, l'horrible chemise en python, qu'y avait là, l'autre jour, vous l'avez plus ? ».

« Si elle est plus là c'est qu'on les a toutes vendues », qu'elle me répond, mais sans même lever la tête de sa pile de tee shirts. « Bizarre », ai-je dû dire tout haut « elle était pourtant bien moche... »

Mais non, en fait, ça doit être ça : la vendeuse, elle en sait rien. La vendeuse, elle est pas motivée pour deux sous. La vendeuse, si ça se trouve, elle voit même pas de quelle chemise je parle. Oui, c'est ça, allons en voir une autre, tiens, celle en cabine, par exemple, elle m'a l'air plus dégourdie.

« Vous avez plus la chemise en python qu'y avait là, l'autre jour ? », ayant bien appris ma leçon. Eclair dans son regard : oui, elle voit de quelle chemise je parle, elle va aller voir, oh, je le savais, quelle connasse, l'autre avec sa pauvre petite pile de tee shirts, elle est vraiment pas fut'fut', quand même.

Deux minutes plus tard, c'est la merde, je veux me cacher, là, tout de suite, derrière le tabouret : rev'là ma première vendeuse, à qui la deuxième, celle que je croyais pourtant intelligente, est allée s'enquérir de ma chemise en python.

« C'est pour vous, la chemise en python ? ». « Euh oui », je réponds tout piteusement. « Mais si je vous dis qu'y en a plus, c'est QU'Y EN A PLUS ». Oh, ça va, hein, en même temps, pas besoin de le prendre sur ce ton, le client est roi, non mais.

D'ailleurs, c'est pas peu fière que, après avoir trouvé ma pythonnerie à Bruxelles, je suis retournée pavaner dans mon Zara, la fourrer sous le nez de la vendeuse à la pile de tee shirts, genre « vous voyez, hein, quand je vous l'disais qu'elle était trop moche pour être sold out »...

013.JPG
015.JPG
006.JPG
044.JPG
027.JPG
Chemise Zara
Top et boots Zara too
Jeans H&M
Collier GAS
Sac Lemmy de Velvetine

20:03 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : blabla de fille, blog, mode zara, shopping |  Facebook |

20
Jui

Une belette en liberty

048.JPG

Hein? Du liberty, ici?

Une combinaison? Une robe? Un top?

Maje? Sessun?

Mais de quoi peut-il bien s'agir, mon cher Watson?

Il s'agit, ni plus ni moins, de ma robe de vieille femme obèse. C'est comme ça que je l'avais qualifiée, en son temps, sur mon statut Facebook. Même pas peur, et à peine exagéré.

Que voulez-vous, le syndrôme de la fin de saison a encore frappé. Lorsque tous les basiques, tous les 'it' ont été acquis, on se laisse parfois tenter par des pièces improbables, celles là même qu'on n'aurait pas imaginé porter au début des collections.

J'avais, pour ma part, vaguement jeté un oeil sur la collection liberty édition limitée Cacharel qui, par un hasard tout à fait formidable, était distribuée dans ma ville. Bof. Trop vieux, trop cher, trop... pas moi, quoi.

Puis je ne peux même pas dire que l'idée a fait son chemin, c'est juste qu'un matin, je me suis dit qu'il m'en fallait quand même une, de robe liberty Cacharel. A foireux, foireux et demi, j'ai choisi le modèle le plus casse-gueule et anti-sexy de toute la collection sur Espacemax, avec toutefois pour compenser, un joli code réduction glané chez notre Marie Sue...

Et pourtant, à la réception du colis, et malgré un sondage express qui a donné comme résultat invariable "c'est moche, rends la", il ne m'est jamais venu à l'idée de la rendre, cette robe: c'est comme un bébé qui est laid mais qu'on va aimer encore plus parce qu'il en morflera dans la vie.

Même que je finis par la trouver vraiment jolie, et même que je la porte vraiment, dans la vraie vie. Même que je peux vous annoncer que le syndrôme de ma fin de saison a encore frappé, mais ça, ça, ce sera pour la suite...

038.JPG
040.JPG
041.JPG
043.JPG
046.JPG
Robe liberty Cacharel
Blouson en jean Zara
Boots Isabel Marant
Colliers Catherine Tisserant
Ceinture vintage

 

18
Jui

And the winners are...

Jeanine!!! Elle parle!!!

On clique sur la video pour l'annonce du nom des gagnantes...

Les filles, j'attends votre mail pour vous envoyer votre lot!

Bisous!

15
Jui

Toi + moi + Elles = American Vintage

*Edit: clôture du concours ce mardi à minuit*

Si vous avez encore les paupières collées lorsque vous entre-apercevrez ceci, je ne peux que vous conseiller d'aller fissa vous servir un petit café serré histoire de suivre ce qui va suivre... J'dis ça pour vous, y'a du concours à la clé...

/large/Catalogue Spring Summer 2009 -> _M1H3900.JPG

Où ça, où ça du concours? Ici même, mais pas que...

En résumé: un post, 4 blogueuses, huit mains, une marque, et trois lots à gagner chez chacune, donc 12 lots à gagner en tout.

La marque? Allez, vous la connaissez toutes, il s'agit, ni plus ni moins que d'American Vintage qui, à l'occasion de l'ouverture de ses boutiques sur Paris et du lancement de sa gamme de tee shirts en coton bio, a décidé d'associer les blogueuses et leurs lectrices à l'évènement en offrant de beaux cadeaux.

Le post? le principe est simple: nous sommes 4 blogueuses, donc huit mains, à avoir posté simultanément aujourd'hui, chacune de nous ayant imaginé pour une des trois autres une tenue composée d'une pièce American Vintage.

Pour ma part, il m'a été attribué de rhabiller Frieda, l'Ecuyère de la blogosphère, avec un bermuda gris en coton tout doux de la collection American Vintage:

AmVin1.jpg
(Bermuda gris tout doux, ci dessous le visuel en blanc, pour mieux situer...)

/medium/Lifestyle Spring Summer 2009 Women -> TOP051.JPG 

Rhabiller Fri? Easy game, j'ai envie de dire. Je commence à la connaître comme ma poche, c'teu Fri, et si je devais résumer son style, je dirais ceci:

  • elle aime les superpositions et les mélanges;
  • elle aime aller dans le vestiaire masculin;
  • elle ose plein de choses et est la preuve vivante que c'est pas parce que t'as plus de 40 ans que tu dois adopter la jupe crayon et le chemisier lavallière;
  • elle rock à moooort;
  • elle adore les imprimés;
  • seule contrainte: elle porte pas de talons.

Alors bon, pour assortir le bermuda, ni une ni deux, j'ai d'abord prêté à ma Fri mon blouson sans manches en cuir, que je sais qu'elle kiffe sa race. Avec un tee shirt imprimé headphones en dessous, mes boots cloutées Zara, ma montre squelette Marc by Marc Jacobs et un bracelet en argent, Fri est prête pour aller sautiller dans un festival sur le son de The Gossip.

002.JPG
003.JPG
004.JPG
Blouson et boots Zara, tee shirt Modström, montre Marc by Marc Jacobs, bracelet vintage.
Pour la deuxième tenue, plus boulot mais pas boulet, j'ai imaginé que Fri pourrait dégainer le bermud' avec un tee shirt imprimé Blondie, sous une chemise à carreaux H&M hommes et un blazer Zara agrémenté d'une broche Marc by Marc Jacobs et -last but not least- une paire de solaires Wayfarer Ray Ban...
007.JPG
008.JPG
009.JPG
Blazer et boots Zara, tee shirt et chemise H&M, broche Marc by Marc Jacobs, lunettes Ray Ban

Bon, c'est pas tout ça, mais moi je suis fière de mon boulot, j'ai rempli ma part du contrat, c'est maintenant à vous de jouer...

Les blogueuses? C'est précisémment à vous de découvrir de qui il s'agit, qui sont les 4 blogueuses (facile, y'a déjà moi) de ce post à huit mains. Un indice? Pousuivez votre lecture ICI, tournez, suivez les liens, en principe vous reviendrez...ici-même après avoir réalisé la quadrature du cercle. Il y aura un tirage au sort parmi les bonnes réponses.

Les lots? ATTENTION: ne vous fiez pas aux couleurs sur les visuels!  Il y a une combi longue grise en taille M, un short carbone (comme présenté pour Fri) en taille M, et un débardeur lavande en taille S.

BAT076.JPG
MAS030.JPG
TOP051.JPG

Allez, on y go...!!!

________________________

PS: retrouver American Vintage sur son site et son e-shop.

13
Jui

Non mais, tu comprends...

019.JPG

...il me faut ABSOLUMENT une nouvelle paire de chaussures pour aller avec ma tenue pour le mariage...

Comment ça, j'en ai déjà plein?

Non mais, c'est pas la même chose, tu vois, celles-là, elles vont VRAIMENT super bien avec la tenue...

Puis je pourrais facilement les remettre.

Si si, je te jure, il me les faut.

Pourquoi, tu OSES me demander pourquoi?

Pffff...

Mais PARCE QUE!!!

(Extraits choisis d'une conversation d'une fille avec -biffer la mention inutile- sa mère/ sa soeur/ son mec/ sa conscience...)

010.JPG
013.JPG
017.JPG
Sandales Maje
Chemise et gilet en daim Maje
Bermuda, ceinture et bracelets H&M
Montre Marc by Marc Jacobs

19:57 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

12
Jui

Mieux vaut deux fois qu'une

Allez, une fois n'est pas coutume les cocottes, je vous offre du bon plan en cette veille de week end ensoleillé. On prend note, on sort crayons, papiers, non pas pour colorier, mais pour noter!

1/ Ventes privées Lallou à Bruxelles 

4664_218213310272_600180272_7075209_5482981_n.jpg

Dis Zabou, c'est quoi Lallou? Bon alors Lallou, c'est une marque de basiques dont la créatrice est belge, donc cocorico. Plein de tee shirts dont on a toujours besoin, des petites robes fluides comme on aime porter, hiver comme été, bref, si vous aimez American Vintage, American Apparel, bref toutes les marques en American, vous ADOREREZ Lallou, et ses prix aussi doux que son coton.

4664_218213005272_600180272_7075204_3572969_n.jpg
4664_218213010272_600180272_7075205_7427798_n.jpg
4664_218213020272_600180272_7075207_6883916_n.jpg

Dis Zabou, pourquoi tu en parles? Bon alors Lallou, j'en avais parlé, il y a bien bien longtemps quand je faisais ma revue de presse du ELLE Belgique. J'avais repéré un encart qui parlait de la marque, et en allant sur le site, j'avais trouvé ça fort sympa. Le monde étant tout petit, suite à ce post, une de mes meilleures amies m'avait dit qu'elle connaissait très bien la créatrice. Et le monde étant VRAIMENT tout petit, la petite amie d'un des meilleurs potes de mon frère, qui bosse pour la marque, m'a proposé de partager ce bon plan avec mes lectrices

Dis Zabou, c'est pour qui ces ventes privées? Bon alors, c'est pour toutes celles qui sont intéressées, évidemment, mais la vente ayant lieu à Bruxelles, elle s'adresse plus spécialement à nous, les p'tites belges, qui n'avons plus le droit de nous apitoyer sur notre pauvre petit sort, donc on fonce!

Dis Zabou, c'est où et quand? C'est du vendredi 12 au dimanche 14 de 13 heures à 19 heures, rue Jean Stas n°14, quartier Louise à Bruxelles. Attention, comme c'est générallement le cas, il faut prévoir du cash, le paiement se faisant uniquement en espèces.

Alors, qu'est ce qu'on dit à sa Zabou? Merci Zabou!

2/ Vide dressing communautaire

Alors ça, c'est tout simplement l'idée sortie du cerveau génial d'une de mes lectrices (mais mes lectrices sont toutes géniales): Ludivine.

Ludivine, elle a compris que c'était pas évident de lancer son propre vide dressing quand on n'est pas connu sur la toile, qu'on n'a pas de blog, ou qu'on n'a pas l'habitude de commenter les blogs mode.

Et à lire les nombreux mails que nous recevons à ce sujet sur le vide dressing, du genre "comment vous êtes vous fait connaître?" ou "comment on fait pour vendre sur votre blog?", et auxquels nous ne pouvons malheureusement pas toujours donner suite faute de temps, le vide dressing communautaire est une solution optimale.

Partant de l'idée "l'union fait la force", Ludivine propose à toutes les vendeuses potentielles, blogueuses ou non blogueuses, de s'inscrire sur son vide dressing communautaire pour proposer à la vente leurs vêtements. C'est pas cool ça?

Rendez vous ici: www.levidedressing.com ou contacter Ludivine à l'adresse suivante: contact@le-vide-dressing.fr

Alors qu'est ce qu'on dit à Ludivine? Merci Ludivine.

Bisous les cocottes, je vous retrouve avec du look dès demain!

10
Jui

L'amour du risque

Là où le moche est tellement moche qu'il en devient beau (en substance, Marc Jacobs). 

038.JPG

Non mais je vous jure, parfois, je suis dans le spirit Marc Jacobs, j'ai l'œil du maître. Comme quand je tombe sur une robe jaune poussin d'un imprimé douteux chez Zara et que, prise d'une illumination insensée, je me dis qu'il me la faut.

Pourtant, le jaune, c'est pas vraiment moi, et l'imprimé encore moins, surtout que ça me lourde parce que je ne saurai pas où ranger « la chose » dans mon dressing trié par couleur. Non mais franchement, on le met entre quelles autres couleurs de la penderie l'imprimé jaune poussin ?

« Viens, je vais te montrer la robe trop moche dont j'ai trop envie », que je dis l'autre jour à ma collègue et néanmoins belette. Ce qui est cool avec elle, c'est qu'elle n'est même plus étonnée par mes oxymorons, quoi.

Mention passable, à peine, pour cette robe, qu'un esprit fashionistiquement malade associerait, très premier degré, à une paire de tongs blanches et à un panier en osier pour aller sur la plage. Erreur, grossière erreur.

Je dois dire, pour expliquer sinon excuser ma folie passagère, que mon inconscient fashion avait directement associé cette robe à mon blazer à revers lignés, mes sex on heels et une paire de collants opaques.

Puis comme Punky, mon maître, associe la rayure à tout, ben moi je l'associe, la rayure de mon body (tout sauf Elle Mc Pherson mais New Look) à du n'importe quoi, du grand n'importe quoi, mais au final je trouve que ça matche pas mal. Qui l'eut crû hein Lustucru ?

002.JPG
022.JPG
023.JPG
026.JPG
032.JPG
017.JPG
Robe Zara, 29,95 €
Body New Look
Blazer et pompes Zara
...and guest starring: sac Velvetine...

19:57 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |

09
Jui

On n'est pas censés...

Mariage religieux MH - Julien 052.JPG

Il n'est pas censé faire 17 degrés le premier samedi de juin, surtout quand ça fait belle lurette qu'on a choisi sa tenue pour le jour J et que, dans le magasin, on se disait que la robe longue en soie serait super belle, avec juste une petite étole au cas où.

Sauf que si, apparemment, c'est possible. A tel point que la veille, me suis enfilée H&M et Zara au pas de course pour essayer de trouver une tenue bis. Mais aucune n'égalait mon total look Maje prêt dans son sac à être dégainé.

Puis on m'avait dit « avec l'excitation, tu verras, t'auras pas froid » ; c'est clair que, dès le départ, l'émotion était telle que, les yeux embués de larmes à la vue des yeux embués de larmes du papa de la mariée, on pense plus vraiment qu'on a froid.

On n'est pas censés non plus passer chez les mariés, entre la messe et le cocktail, pour foutre le bordel chez eux, comme petit cadeau touchant juste avant leur voyage de noces. C'est clair que ça se fait pas.

J'ai, pour ma part, seulement contribuer à entourer le WC de film plastique et à le recouvrir de pâte à tartiner. La tondeuse sur la table de la salle à manger ? Je jure que c'est pas moi. Les sous-vêtements accrochés aux poignées de porte ? Ah, si, c'est peut être bien moi aussi finalement.

On n'est pas censés avoir des petits yeux de belette cendrée à 20 heures à peine, non, car pour rappel, on n'est pas sensés picoler à un mariage. Sauf que pour danser le quadrille sur Cotton Eye Joe à 2 heures du mat' et en rire, c'est clair, il faut avoir picoler.

D'ailleurs, c'est pas le père du marié, là, debout sur un podium en train de danser ? Pas de doute, c'est bien lui. Puis, plus loin, là, y'a des mecs qui se font déboutonner leur chemise par des filles chaudes comme la braise. C'est clair, on a tous picolé.

On n'est pas non plus censés faire des photos dans les bosquets pour les lectrices d'un sombre blog mode belge. Non, c'est clair. Mais comme je vous avais promis de vous montrer ma tenue, je ne me suis pas dérobée à mes obligations.

Mais bon, de toute façon, hein, c'est toujours la mariée qui est la plus belle. Ce qui n'a pas manqué d'être le cas, en l'espèce.

Mariage religieux MH - Julien 059.JPG
Robe, ceinture, écharpe et chaussures, le tout Maje
Pochette Massimo Dutti

Allez, je vous présenterai mieux, prochainement, mes chaussures que, pour l'occasion, vous voyez pas du tout mais qu'est ce qu'elles sont belles...

20:04 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping |  Facebook |

05
Jui

La Poupouille est une sale teigne, mais j'l'aime quand même

004.JPG

Attention, post à haute teneur en cucuterie, car OUI, je l'avoue haut et fort, je suis une maman à sa Poupouille. Quand je me lève le matin, je kiffe de voir la Poupouille courir vers moi comme si elle m'avait plus vu depuis mille ans, et quand je rentre le soir, je kiffe toujours autant de la voir courir vers moi comme si elle m'avait plus vu depuis 1000 ans. (Pour la Poupouille, le temps est une notion très relative...)

Même que, quand je regarde la télé et qu'elle fait mine de venir sur mes genoux, je lui en veux pas de venir faire ses papattes pendant 5 minutes comme si elle allait s'y installer pour finalement changer d'avis.

Enfin, je rectifie : je lui en veux pas sauf quand il s'agit de mon sweat Isabel Marant sur lequel elle vient faire ses griffes. Bien qu'au fond, vu ses antécédents, je comprends qu'elle ait des goûts de luxe : son panier n'est rien d'autre qu'une boîte de bottes Isabel Marant, tandis qu'elle ne souffre de manger que des pochons Sheba à 1,15 € pièce... Life is hard...

Mais le tableau serait incomplet si je ne précisais pas qu'à côté de ce regard empreint d'une tendresse incomparable, cette même Poupouille... est une sale teigne. Ouep, faut le dire, c'est pas parce que c'est MA Poupouille que j'ai de la merde dans les yeux.

La Poupouille, déjà, elle aime pas les gosses : elle peut pas sacquer ces drôles de bêtes à quatre pattes qui empiètent sur ses plates-bandes et qui (damned !) s'emparent de ses jouets. Alors elle se met à faire des « grrrr », des « tssss » et des « krshhhhh », et nous, avec son Papa, on est un peu gênés d'être à l'origine d'une si mauvaise éducation.

Puis, la Poupouille, elle éprouve une sorte de fascination pour mes pantoufles. Surtout les espèces de bottes en pilou vertes pomme, pour situer. Fascination du genre qu'elle me saute dessus, toutes griffes dehors, pour voir si elle sais toujours chasser. Sympa, la Poupouille : suis obligée de dire que je suis tombée dans des ronces quand je porte une jupe tellement je suis gênée par cette si mauvaise éducation.

Mais surtout, surtout, là où la maman à sa Poupouille est pas contente du tout, c'est qu'elle se laisse pas porter: ça m'énerve, ça me frustre, cette si mauvaise éducation. On refera pas les mêmes erreurs avec les suivants, c'est moi qui vous le dis. Alors puisqu'elle se laisse pas porter, j'en porte une autre. Bien fait pour elle...

017.JPG
018.JPG
019.JPG
022.JPG
Tee shirt et blazer Zara (collection en cours)
Jean et bracelets H&M
Chaussures et sac Zara

20:22 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, zara |  Facebook |

03
Jui

Oh oui Johnny, que je t'aime...

008.JPG

Des jours que j'essaie de convaincre ma collègue, as known as the belette, que je suis une grande fille toute simple. Que j'aime me prélasser sur une chaise longue au soleil. Que je savoure un Quick à midi. Que mon magasin préféré est Zara.

Simple, on a dit. Vous y croyez ? Allez, démonstration.

Je vous avais parlé, ici-même, de Johnny. De moi au concert de Johnny. Mais genre de moi à côté des loges présidentielles au concert de Johnny. Genre de moi assez près pour voir si Tony Pi, il est si grand qu'on le dit.

Sauf que c'est là que le prince charmant se transforme en crapaud, et que la place VIP se transforme en place du quidam choppée par un organisateur foirax au marché noir à 70 €... Même avec mes jumelles, Tony Pi, je le vois pas, je repère juste Bernadette grâce à sa veste en tweed et à son énooorme broche en fleur noire.

« Habille toi classe quand même », m'avait dit ma sœur, et voilà comment mes boots Isabel Marant cohabitent avec une armée de bikers de 60 ans, tous estampillés Johnny de pied en cape, avec force tatouages et piercings.

Pas grave, il m'en faut peut pour être heureuse : une 'tite chopinette dans un verre en plastoc, la pochette coincée entre les cuisses pour faire la holà, un secouage de fessiers en règle pendant « Allumez le feu », un "queu jeu t'aimeu" à tue-tête...

Quand je vous disais, que j'étais une fille simple...

003.JPG
006.JPG
007.JPG
016.JPG
Jupe en soie à motifs fleurs et tee shirt blanc marbré, Zara (collection en cours) 29,90 € et 12,90 €
Veste en jean Zara
Collier catherine Tisserant
Pochette Etam
Boots Isabel Marant