27
FéV

Ceci N'est PAS un boyfriend jean

025.JPG

J't'en foutrais, tiens, de l'intérêt d'avoir un blog. C'teu mouchard qui permet de remonter dans les archives pour voir si oui ou non j'ai grossi, si oui ou non j'ai des gros seins, si j'ai un jour craché sur le boyfriend jean.

Oui mes amies, nous en sommes là : au stade où, à l'instar de certaines, je m'apprête à perdre toute fierté et tout honneur au nom de la dictature de la mode. Oh et puis non, je ne peux pas m'avouer vaincue pour la cause, je préfère vous faire la démonstration de ma mauvaise foi crasse.

Car ceci n'est pas un boyfriend jean. Ca y ressemble, ça en a le côté baggy, ça en a la taille qui ne tient que par la magie d'une ceinture, ça en a le reboulage d'usage du bas des pattes, mais je vous promets que ce n'est pas un boyfriend jean.

Ceci est un girlfriend jean. Ouais. Rien à voir avec un changement subit de mes préférences sexuelles, rassurez-vous, juste que celui-là, je l'ai shoppé, non pas au rayon hommes comme y'en a d'autres, mais au rayon femmes de chez H&M. Du coup, ça change tout.

Ma girlfriend de chez H&M, elle va au rayon LOGG (celui dans lequel on jette juste un œil quand on se décide au bout de 4 ans de mollesse intégrale qu'on va se mettre au sport), elle fait une taille 34 en jeans, et elle est un peu plus grande que moi.

Avouez, ça tombe bien, quand même.

021.JPG
026.JPG
022.JPG
023.JPG
Jean H&M LOGG (femmes, on l'aura compris)
Tee shirt H&M
Blazer Isabel Marant
Gilet en lapin Swildens
Foulard Zara
Sac Anna Corinna
Boots Invito

19:59 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : blabla de fille, blog, h&m, mode, shopping |  Facebook |

24
FéV

Message personnel

(Aujourd'hui, post non agrémenté de visuel, et pour cause...)

L'autre jour je discutais avec une amie à qui je me plaignais de ce que tous mes soutifs étaient devenus trop petits. Vous connaissez, vous, le léger débordement supérieur qui rend mal à l'aise en cas de haut trop près du corps ? Moi, oui.

« Mais tu fais du combien ? », qu'elle me demande. (Et là, c'est dire si vous saurez vraiment tout) : « 90B », que je lui réponds. Et là, la fille, elle éclate juste de rire. Mais euh !!! Non parce que mes seins n'apprécient pas trop qu'on se foute de leur tronche, je précise.

Et mon amie de théoriser sur le fait que non, non, je ne fais certainement pas un 90B, mais au minimum un C. Et de m'engueuler sous prétexte que « vous, les filles aux gros seins, vous niez l'évidence avec une force que c'en devient vraiment un scandale pour nous, les filles aux petits seins ».

Pfff, me voilà donc projetée au centre d'un débat planche à pain vs grosses loches, dans lequel je n'ai jamais demandé à rentrer et où j'ai l'impression de pas être à ma place. Moi, je ne demanderai pas mieux que d'avoir deux œufs au plat et de pouvoir porter des caraco sans soutif...

Alors sans doute devrais-je être contente d'être virtuellement un bonnet C, mais moi, j'y peux rien, ça me perturbe. Mon 90B fait partie intégrante de mon identité et je ne veux pas y renoncer, même si ça doit (un peu) dépasser.

Du coup, pour faire taire les mauvaises langues, j'ai pris sur moi et, comme une gamine de douze ans qui doit soulever son tee shirt à la vendeuse de lingerie pour se faire refiler la bonne taille, j'ai demandé, pour la deuxième fois de ma vie, quelle taille je faisais.

Et c'est officiel : je fais un 90B. Un bon 90B, mais 90B quand même.

Désolée belette, je resterai pour toi la fille aux gros seins qui s'ignore.

20
FéV

Nothing sweet about me

023.JPG

Sous la menace de mon esthéticienne qui veut tout déballer, j'ai décidé de prendre les devants et de tout vous avouer :

Je me suis mis du vernis hier soir en rentrant bourrée et j'en ai autant sur les doigts que sur les ongles : je me fais penser à une petite fille de 4 ans qui a piqué son vernis à sa maman pour en mettre en cachette.

J'ai pas assorti ma culotte à mon soutif, malgré mes bonnes résolutions du début d'année. Je suis tellement loin que je me suis même dit que cela me porterait malheur sur 10 générations : ma fille préférera porter des chaussures de marche plutôt que des ballerines, quelle horreur !!!

J'ai une petite grappe de boutons, là, à côté de la bouche. Siiiiiiiiiii, lààààà !!!! Même que, quand je réfléchis genre de manière hyper profonde, j'aime bien me les tripoter comme si ils allaient apporter la solution à mon problème. Le mage Zabou lit tout dans ses boutons.

J'ai ma frange qui part en queue de cochon, et ça, mais alors ça, ça m'énerve par-dessus tout. Note pour plus tard : penser à s'acheter un sèche-cheveux et une brosse ronde à laisser au bureau.

Heureusement que, pour compenser, mon radar fashion fonctionne toujours aussi bien chez Zara. Je sais ça n'a rien à voir, je cherchais juste une entrée en matière pour vous balancer mon nouveau sac...

004.JPG
006.JPG
013.JPG
014.JPG
Sac en cuir - anses en chaînes Zara Woman, 69,90 €
Liquette Zara
Blazer Isabel Marant
Gilet en lapin et tour de cou Swildens
Collants Marks&Spencer
Boots Invito

19:12 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : blabla de fille, blog, mode, sac, shopping, zara |  Facebook |

17
FéV

Monomaniaque un jour...

014.JPG

 

…monomaniaque pour toujours. Et je ne fais rien pour me soigner. Je me dope aux gilets d’homme, aux blazers, et plus récemment… à l’imprimé léopard. Dit comme ça, ça fait un peu peur, hein quand même.

 

Est-ce à dire que je révèle la sale bestiole qui est en moi ? La sale teigne qui ne pense qu’à sortir ses griffes à la première occasion ? Croyez-moi j’aimerais bien, de temps en temps, mais je suis et resterai toute ma vie dans la catégorie des bonnes poires…

 

Le léopard et moi pourtant c’était pas gagné, à la base. Trop pouff’, sans doute, trop réminiscence des années ’80. Alors j’ai commencé en petites touches, avec un imprimé à la limite du camouflage, de manière à brouiller les pistes. J'ai continué avec le léopard, là où on l'attendait pas forcément.

 

Puis je suis tombée il y a quelques jours nez à nez avec un félin espagnol, plus franc dans l’imprimé, mais plus discret dans les couleurs. Ce que j’ignorais, c’est que j’ouvrais ainsi la boîte de Pandore, et au passage, la porte de ma garde-robe à l’imprimé léopard.

 

Parce que, depuis cette écharpe, j’ai récidivé, et je m’apprête à (encore) sauter le pas.

 

031.JPG
007.JPG
037.JPG
Foulard Zara, 19,90 €
Marinière Mango
Blazer Vanessa Bruno Athe
Short et bottes Zara

15
FéV

Le pouvoir fascinant du tregging

018.JPG

Statut Facebook du 12 février 2009, 10h44 (ouais, même qu'on a accès à Facebook au bureau...) : "Zabou feels like dancing in her brand new tregging."

Commentaire de fille n°1 du 12 février, 11h39 (ouais, faites pas semblant de bosser, quoi...) : "What is the tregging?". Zabou, quoiqu'un peu interloquée qu'on ne puisse pas savoir ça en 2009, explique, pièce et documentation scientifique à l'appui.

Commentaire de fille n°2 du 12 février, 11h48 (ouais, et on la met où la pause Facebook dans le time sheet, hein?): "Et c'est confortable?". Zabou, qui se la joue à la Jamie dans C'est pas sorcier, explique.

Commentaire de fille n°3 du 12 février, 12h57 (ah, là, c'est la pause de midi, tout s'explique): "J'avoue que ça me dépasse complètement, mais si t'es bien dedans". Zabou renonce.

Vendredi 13 février 2009, plus ou moins à l'heure de la pause café, un ami Facebook croise Zabou en tregging: "Ah, c'est donc ça le fameux tregging". Zabou (fard) répond que ouais. La collègue et néanmoins amie qui assiste à la scène lâche à Zabou "T'as un ticket, la Zab'".

Ben Zabou, ça lui fait une belle jambe, tout ça. (Le tregging, je parle).

007.JPG
011.JPG
010.JPG
013.JPG
030.JPG
Tregging Sylvie Schimmel*
Tee shirt Zara (collection P/E 2009), 19,90 €
Boyfriend blazer Zara
Boots Invito
Colliers Catherine Tisserand
Sac Anna Corinna

_____________________________________

*Plusieurs d'entre vous m'ont demandé la marque de mon tregging. Ce N'est donc PAS un Jitrois mais un (attention les mirettes) Sylvie Schliemmel, marque inconnue au bataillon mais dotée d'un site Internet. Après recherches, la marque est vendue en Belgique chez Francis Ferent (Bruxelles) et Irina Kha (Liège).

PS: du nouveau sur le vide dressing de Pipelette, du beau, rien que du beau, c'est par ici que ça se passe: http://lapipelettebrade.hautetfort.com

19:29 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : blabla de fille, blog, mode, shopping, tregging |  Facebook |

12
FéV

Trente ans en beauté

021.JPG

 

J’ai un problème qui me turlupine depuis quelques semaines : je fais la crise de la trentaine… à 27 ans et dix mois. Bien que mon état civil renseigne que je sois née le 27 avril 1981, je suis une trentenaire dans ma tête, et dans mes rides.

 

Je scrute l’apparition de mes pattes d’oie en me disant «what a shame, je ressemble de plus en plus à mon père », j’ai décidé de plus rire pour éviter que se creusent mes sillons nasogéniens, je file direct à la rubrique « 30 ans » dans le Glamour spécial âge, et je balance, à qui mieux mieux que « nous, tu sais, les filles de 30 ans, on a des problèmes que les autres peuvent pas comprendre ».

 

Cette constatation, que j’avais trente ans ou presque, je l’ai faite notamment après avoir expérimenté le tregging. Après avoir passé la porte d’un Jennyfer (God, mais quelle horreur !) et essayé de glisser un pied dans une espèce de peau de saumon dégueulasse, je me suis dit que toutes ces conneries, c’était plus de mon âge.

 

Ceci dit, le truc qui est chouette, quand t’as trente ans ou presque, c’est que tu peux te permettre d’être snob : la peau de saumon n’est pas faite pour toi, mais tu te dis qu’un vrai beau cuir d’agneau tout souple, ça conviendrait mieux à ta situation. Même que le Glamour est d’accord avec moi pour dire que trente ans, c’est l’âge où on peut investir dans des belles pièces.

 

Ni une, ni deux, oublié Jennyfer, et même Zara pour le coup, j’ai misé sur le legging en cuir chic et très cher. Celui qui fait l’objet de commandes spéciales, qui est du quasi sur-mesure dans un cuir qui ferait pâlir de jalousie un Jitrois, et qui moule mon boule comme si j’étais une sculpture de Rodin.

 

Je vous présente donc le cadeau de mes trente ans (euh pardon, de mes 27 ans, 9 mois et 16 jours), mon tregging chic et très cher, preuve au passage qu’on peut porter un tregging passé 40 ans (euh, passé la taille 40, pardon).

 

007.JPG
008.JPG
011.JPG
017.JPG
Tregging chic et très cher
Robe Maje
Tee shirt H&M
Sautoir GAS
Boots Mango

19:40 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (45) | Tags : blabla de fille, blog, maje, mode, shopping, tregging |  Facebook |

11
FéV

Tout feu tout flammes

030.JPG

 

Ce qui est cool, avec la blogo, c’est que tu apprends des mots qui font bien en société, ou en tout cas, qui permettent d’épater la galerie. Le pantalon reboulé ? Mais tu connais pas, chérie, non mais t’es carrément out

 

Le coton flammé ? Parlons-en, du coton flammé : le coton «  à la American Vintage », celui qui a rendu complètement has been le tee shirt Petit Bateau. Ah, bien, je vois qu’on situe. Maintenant, ne me demandez pas pourquoi flammé, j’en sais rien, hein, j’ai juste lu ça chez Punky et je trouvais ça ultra chic.

 

Bref, tout ça pour annoncer le retour du coton flammé chez Zara, donc, en résumé, mieux que Petit Bateau, à un prix encore moins cher que Petit Bateau. Vous suivez toujours ? Et là, vous pensez « bah oui qu’on te suit Zabou, on n’est quand même pas débiles ». Non, vous ne me suivez manifestement pas.

 

Parce que quand je dis que le coton flammé is back chez Zara à moins de 20 €, je voudrais déjà toutes vous y voir moi, chez Zara… Allez, ouste ouste ouste, qu’est ce que vous faites encore ici ?

 

Vous attendez ma bénédiction ? Bien. Je vous bénis, mes braves petites âmes perdues à la grande cause supérieure du S-H-O-P-P-I-N-G !!!

 

001.JPG
004.JPG
025.JPG
040.JPG
Tunique Zara
Jupe Isabel Marant
Sautoir "Je suis dans la lune" Catherine Tisserand
Cuissardes Essentiel

09
FéV

La vie en rose... fuschia

Il y a quelques semaines, je vous avais balancé genre l’air de rien que mon dernier craquage chez MAC avait été justifié par l’impérieuse nécessité d’acquérir sans délai un rouge à lèvres fuschia et un vernis assorti.

 

Drôle de lubie, me direz-vous, et vous n’aurez sans doute pas tort après avoir lu mes explications, sensées apporter la caution intellectuelle à mes achats. Ahem. Mais préalablement, je tiens à vous rappeler que je ne suis en rien une leadeuse, et que je ne suis qu’une suiveuse. En mode « fan de », donc, pour ce qui va suivre.

 

Je vous situe le contexte : moi débarquant du Thalys à Paris un jour de fin novembre et Bérangère qui me dit « Retrouve moi, je suis chez Mode Trotter où je vais récupérer ma commande ». (No comment sur le caractère orgie-sque de ladite commande…)

 

Voilà comment je me retrouve chez la jolie Marie de Mode Trotter (celle là même que vous avez pu découvrir ici chez Punky Bé), hypnotisée par la chaleur et la beauté qui se dégage de cette fille.

 

Cachée derrière les buées que formait mon thé vert sur mes lunettes (parce qu’en plus du reste, Marie elle est super gentille et elle t’offre même un thé quand tu passes chez elle alors que t’es même pas sensée être là), je la scrutais en me disant que wouah, cette fille là, elle a tout compris, et moi je suis rien qu’une pouilleuse.

 

Ouais les filles comme je vous l’dis : cette fille, elle a le sens du détail qui fait tout et qui fait qu’elle est unique. Et le détail qui tue, je vous le donne en mille : rouge à lèvres fuschia et vernis assorti.

 

A partir de ce moment, je ne voulais plus entendre parler que de rouge à lèvres et vernis fuschia. Bon après, reste à assumer hein, parce que n’est pas Marie qui veut…

 

018.JPG

06
FéV

My ultimate

064.JPG

 

Ca devait arriver un jour: j’ai décidé qu’au terme de cet article, j’arrêterai mon blog… Meuh non, rangez vos mouchoirs les filles, c’t’une bonne blague de mon cru douteux. Par contre, plus sérieusement, après ce que je vais vous montrer, je ne sais pas comment je ferai pour tenir sur la durée.

 

Parce que, voyez-vous, je crois avoir atteint le firmament avec ma dernière robe, reliquat des soldes de ma boutique-où-qu’y-avait-encore-mes-belles-boots. Si ma vie devait se résumer à la quête de la robe parfaite, j’aurais atteint mon objectif et je pourrais aller me couler des jours heureux sous un ciel plus clément.

 

Cette robe, c’est l’évidence même. Pourtant, vu son prix, j’aurais préféré qu’elle ne m’aille pas. Sérieusement, si je l’ai essayée, c’est uniquement parce que j’étais persuadée qu’elle serait trop courte ou trop petite ou, je sais pas moi, trop bitch (ouais on peut toujours rêver).

 

Mais double pas de chance, de un, elle m’allait comme un gant, et de deux, (et là, je vais me faire mousser mais genre dix secondes à tout péter puis je redeviendrai la fille un peu ridicule que vous connaissez), quand je suis sortie de la cabine avec ma robe sur le dos, je me serais cru dans un film d’amour où l’héroïne est reconnaissable entre toutes parce qu’elle est auréolée de lumière et que son apparition laisse un silence ébahi.

 

Voilà, c’est dit, on clôt l’épisode. Oui cette robe, elle m’attendait, manifestement. Même qu’elle s’est déjà fait pote avec plein de mes amies les shoes, c’est dire si l’entente est au beau fixe et si nous envisageons l’avenir ensemble sereinement. Même que celle-là, contrairement au short, je lui prédis de passer l’hiver…

 

038.JPG
039.JPG
042.JPG
Robe Isabel Marant
Echarpe portée en ceinture Isabel Marant
Médaille lune Catherine Tisserand
Low boots open toe Zara
053.JPG
055.JPG
Robe Isabel Marant
Médaille lune Catherine Tisserand
Blouson en jean et bottes Zara

05
FéV

Quoi mon tag? Qu'est ce qu'il a mon tag?

Objet du tag: dévoiler son écriture.

Responsable de ce qui va suivre: L'Ecuyère, Frieda L'Ecuyère.

Bienvenue dans les élucubrations de mon esprit malade...

024.JPG
026.JPG
028.JPG
029.JPG
032.JPG
033.JPG
035.JPG
039.JPG
040.JPG
043.JPG
041.JPG

Règlement du tag: tagger à son tour 4 personnes en les prévenant.

Sauf que je pense qu'on va arrêter le massacre... Ca sent le fagot*, ici

__________________________________

*Sentir le fagot = se dit d'une personne dont la compagnie peut s'avérer dangereuse...

19:14 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |