10
Jan

Soldes, prologue, ou comment dépenser l'argent qu'on n'a pas

Précautions oratoires d'usage: cette note est à contenu hautement irresponsable, et n'engage en rien son auteur. D'ailleurs, toute ressemblance avec des personnes existantes serait purement fortuite. Ne pas reproduire chez soi.

Etape 1: lever l'obstacle psychologique

Parce qu'il est primordial d'assumer sa futilité, et d'être convaincue que les soldes sont constitutives d'un droit de la femme inaliénable au même titre que l'égalité de salaire, en moins relatif toutefois.

Quelques conseils utiles:

S'entourer des bonnes personnes, à savoir, celles qui, comme soi-même, seraient capable, même en période de soldes, d'acheter une pièce de la nouvelle collection "parce que ce serait trop con, de la louper, tu comprends, c'est déjà la dernière". Exit donc la copine qui thésaurise depuis que la petite souris est passée lorsqu'elle a perdu sa première dent de lait. Exit aussi l'amie analyste financière dans une banque qui prédit une récession terrible en 2008, ça plombe l'ambiance.

S'imprégner de ce que "certaines choses n'ont pas de prix" et surtout, que "pour tout le reste, il y a master card". Exemple: passer un bon moment soldes avec une amie/soeur/mère qu'on n'a plus vu depuis longtemps, ça n'a pas de prix. Le reste, quelqu'un d'autre s'en charge.

Se promettre que sa propre perte financière n'entraînera pas celle des gens qu'on aime. Dans mon cas, se dire que le Frip' aura toujours droit à son sheba hors de prix, et pas à la daube de produit blanc de chez Champion, même après un cramage de carte bancaire. Tout de suite, ça enlève le poids d'une certaine culpabilité.

Accepter sa part d'ombre, et dire adios au petit ange qui radine toujours sa tronche de cake au moindre dégainage de carte; de toute façon, avec sa robe blanche informe qu'il se trimballe depuis des tempes immémoriaux et sa stupide auréole, il n'a rien compris à la mode, celui-là.

Etape 2: lever l'obstacle matériel

Parce que même à défaut de monnaie sonnante et trébuchante, tant qu'y a du crédit, y'a de l'espoir.

Option a: la carte Visa

L'avantage est évident: elle permet clairement d'utiliser de l'argent qu'on n'a pas, rien que parce qu'un banquier a jugé, dans un instant de légèreté, que la profession exercée nous donne un gage de sérieux et de crédibilité. Erreur. Le relevé mensuel est en outre débité quoiqu'il arrive chaque mois, et ce bien que le compte qui y est lié ne soit pas assez renfloué, rapport à ce même banquier qui octroie toujours sa même confiance aveugle. Deuxième erreur de sa part.

L'inconvénient de l'utilisation abusive de la Visa est directement corrélatif à son avantage: risque hautement élevé d'avoir en ligne son banquier, à la fin du mois, qui veut converser autour du thème "dépassement non autorisé". Aïe.

Les remèdes: prier que, d'ici la fin du mois, le compte soit alimenté. Pour les moins spirituelles, aller taper dans son compte épargne (c'est fait pour ça, après tout), ou envoyer des rappel de paiement menaçants à tous ses débiteurs (le petit frère qui n'a pas remboursé sa part dans le cadeau de Noël de la maman, le pote à qui on a payé à dejeuner, etc). Précision: faire le tapin ou se livrer à quelque activité illicite que ce soit n'est pas envisageable.

Option b: la réserve de crédit

La véritable boîte de pandorre pour toute future sur-endettée. Le principe est simple: une réserve de crédit de 1.250 € ou plus, remboursable par mensualité minimum de 50 €. Pas besoin d'un dessin, c'est donc l'astuce bancaire infaillible pour tout achat non-nécessaire (c'est à dire tout, à mon stade) mais hautement nécessité par l'envie du moment (c'est à dire également tout, à mon stade).

 *

Bref, vous l'aurez compris, un bilan soldes (mais surtout un budget soldes) particulièrement inavouable. Mais à vous, j'peux le dire, hein?

La suite, en images, au prochain épisode... 

19:15 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : Blabla de fille, shopping |  Facebook |

Commentaires

Un billet hilarant, bien écrit et qui me donne envie de faire les soldes avec toi !
J'attends avec impatience de voir ton butin ;)

Écrit par : CECILE | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Alors là, tu as vraiment fait très fort ! Je rigole toute seule devant mon écran, et par les temps qui courent ça fait du bien, merci ! Un billet de haute voltige, chapeau ! Vivement le prochain épisode, donc !

Bisous

Écrit par : Emeline | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Ton billet est hilarant! La suite la suite!

Écrit par : jeunedemoiselle | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

AH ta plume ma Zabounette!! Quelle plume!!!! J'addoorrrreee!! Bon ta cops Béran est plus qu'impatiente de voir le BUTIN en images.. mais en attendant, dis ma Zabounette, elle pourrait pas en savoir un peu plus sur son mail!! Ben oui, tu sais comment elle est et surtout comment elle devient BérANGEre la fameuse quand on lui parle de fringues... Allez, Zabou, je veux savoir!!!!!

Écrit par : berANGEre la fameuse | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

moi je suis contente j'ai en gros acheté ce que j'avais décidé en amont..enfin presque hein...manque le manteau!!:))

Écrit par : loanne | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Je me suis bien marré, on sent bien l'avocate qui est en toi ma chère amie:-)

Écrit par : clo | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

CECILE: t'es trop mignonne, toi, tu sais???

Emeline: eh bien si mon billet t'a fait rire entre deux séances de révision, ça me fait très très plaisir :-) Bon courage!

Jeunedemoiselle: oh merci ma Lila, ravie que ça t'ait plu!

Béran: curieuse, va! Je m'en vais te mailer tout de suite...

Loanne: moi, y'a qu'un gilet que je voulais vmt... et que j'ai eu... Tout le reste, c'est coup de coeur!

Clo: surtout pr les rappels de paiement menaçants avant poursuites ;-)

Écrit par : zabou | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que j'ai pu rire en voyant ton Post d'aujourd'hui. Maintenant, je me réjouis de voir tes acquisitions qui te font vivre si dangereusement. Tu dois être un vrai danger public pour ton banquier qui ne doit pas trop comprendre que "quand on aime, on ne compte pas". Allez, j'espère qu'on n'a pas le même, sinon il ne fera pas de vieux os. vivement demain!!!

Écrit par : Marie | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Zabou,
ETAPE 1 :
1/ Exit aussi le frère et le copain pédé!
2/ Il y a Master Card! ouii! c'est ce que j'ai dit a ithaa dans ses comments elle n'a pas voulu me croire!!!
3/ Après les subprimes les soldesprimes? Putain Zabou! la théorie de ouf' ;-)
4/ Eddy Barclay te fait chier? :-)
ETAPE 2 :
option a :
Mais une règle d'or : toujours changer de banque quand t'es pété de thune! primo ça fera rager le banquier qui t'as fait un jour chier pour un chèque de 20€, secondo, t'auras encore plus de crédit dans ta nouvelle banque ;-)

Écrit par : M1 | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Tu m'as bien fait rire :-) Tout ceci est tellement criant de vérité! Vivement que l'on voit les photos des tes acquisitions, tu nous fais du supense

Écrit par : Aurore | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Oh comme il est drôle et a la fois rassurant sur sa propre inconscience financière! Vite, le butin, maintenant!

(moi, j'ai trouvé tout ce que je voulais...et du bonus. Et je suis pauvre. Mais vraiment pauvre, maintenant, tu vois.)

Écrit par : Lilie | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Zabou, ça, c'est du grand, c'est du beau. J'ai piqué environ 6 fou rires, et je 'tavoue que ça m'a fait du bien...
(mais tu sais, le blanc, c'est très in, d'apres le Elle.....)

Écrit par : Camille | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

... hi, hi.. jamais j'irais faire les Soldes avec toi... au risque d'un suicide financier (collectif, il s'entend !...... ;)

Écrit par : mariga(z) | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

Très drôle,j'ai hâte lire le prochain billet et voir tes achats!

Écrit par : Daphné | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

C'esg dingue, on est toutes pareils!

Écrit par : Sté | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

mais c'est un appel à la délinquance fashion ce billet!!! autant te le dire tout de suite: j'adore :)
Bon, et pi, j'dis que tant que le Frip' il a son Sheba, y'a pas d'mal à s'faire du bien et là où y'a d'la gêne, y'a pas de plaisir.
Oui, je suis dans ma période maximes (hé, j'ai pas dit Maxim's, hein, j'm'appelle pas Massimo Gargia...)
Bon, et ces achats, alors?

Écrit par : benetie | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

loool, ohhh putain, toi t'as dû dégainer ta CB plus vite que ton ombre. Allez montre ton butin inavouable. Faute avouée à demi pardonnée, enfin ... ça dépend par qui. Je ne pense pas que ton banquier ... Bref allez montreuuuh !

Écrit par : toupie | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

loool, ohhh putain, toi t'as dû dégainer ta CB plus vite que ton ombre. Allez montre ton butin inavouable. Faute avouée à demi pardonnée, enfin ... ça dépend par qui. Je ne pense pas que ton banquier ... Bref allez montreuuuh !

Écrit par : toupie | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

Oupppsss ca a envoyé deux fois. Bon alors ? T'as toujours pas montré ?

Écrit par : Toupie | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

Une réserve de crédit? malheureuse, ne jamais tomber là-dedans. Ebay, ma bonne dame.

Écrit par : galliane | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

Mais d'où que ton billet s'est pas affiché hier soir ?
Enfin, je n'ai rien perdu pour attendre, c'est un régal.
La suite va déchirer.

Écrit par : Frieda l'écuyère | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

Ah!!!!!!!et le résultat en images, please my dear! Si non, tu es bien copine avec ton banquier?

Écrit par : Anne | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

héhé ! Moi aussi j'attends le déballage avec impatience ;-))

Écrit par : Lady D. | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

oh que oui tu peux nous le dire copine! Il faut bien faire vivre les banquiers!
J'ai hate de voir la suite! On veut du déballage et des photos!

Écrit par : ithaaa | 12/01/2008

Répondre à ce commentaire

Marie: c'est clair, si c'est le même, il est pas dans la merde :-))

M1: c'est ce que je me suis tjs dit: si un jour je gagne au lotto, je me casse direct de ma banque actuelle :-)

Aurore: merci! reste à ce que la suite soit à la hauteur :-)

Lilie: héhé, j'ai déjà vu une partie de tes achats... très réussi, même si très pauvre à l'arrivée :-))

Camille: contente que ça t'ait fait rigoler... Et oui, il est exact que la robe blanche est et sera... Peut être y a-t-il du teasing, là dessous...

Mariga(z): tu ne crois aps si bien dire, ma mère qui m'accompagnait s'est bien laissée allée aussi, héhé

Daphne: merci, j'espère que la suite va te plaire...

Sté: le pire, c'est que ça a un côté rassurant de savoir qu'on est toutes pareilles...

Benetie: alors, tu vas m'emboîter le pas, finalement??? Poulet fermier et carottes primeur pour Chouquette, pendant que maman grille ses économies dans les soldes??? :-))

Toupie: j'espère juste que le banquier en question ne tombera effectivement pas sur mon blog par hasard, t'imagines sa tronche :-)

Galliane: c'est clair, c'est le début de la fin...

Fri: c'est bizarre car je l'avais posté jeudi soir... J'espère que la suite va te plaire...

Anne: euh, souvent j'essaie de passer devant ma banque sans qu'il me voit, sinon, il m'interpelle toujours au sujet de mes impôts... Re aïe...

LadyD.: désolée du retard, mais après deux jours off au boulot, j'ai été over bookée jeudi et vendredi...

Ithaa: tu l'as dit, sans les intérêts de fou qu'on paie, ils n'auraient pas de job, ces vilains, finalement, ils peuvent nous remercier...

Écrit par : zabou | 12/01/2008

Répondre à ce commentaire

Zabou, casse toi aux îles Caïman si tu gagnes au Loto :-)

Écrit par : M1 | 12/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.