29
Nov

Ma tête d'hiver

Tout comme j'ai une garde robe d'été et une d'hiver, j'ai des envies de beauté différentes selon les saisons. En ce début de semaine déprimé, et pour contrer une humeur moribonde, j'ai pris l'intiative d'un passage chez ma coiffeuse préférée, réconfort ultime s'il en est.

Et autant j'avais eu envie d'un brun profond à l'amorce du Printemps, sujet de ma toute première note sur ce blog, autant cette fois-ci, c'est un coup d'éclat dont j'avais besoin, un coup de soleil (un coup d'amour, un coup je t'aime...):

86c237dfcbb1b19c38c8445049cc448e.jpg

Ni trop clair, ni trop foncé, un brin caramel, pile ce que je voulais, même si la photo prise dans la salle de bain ne rend pas complètement hommage au travail de ma coiffeuse. Enlevez le côté verdâtre et vous imaginerez le résultat...

Et parce qu'on ne parle pas assez de beauté, sur ce blog, je vous réserve un petit focus sur mes produits maquillage d'hiver. De vous à moi, je ne sors quasiment jamais sans un (joli?) maquillage des yeux. Peut être est-ce parce qu'en tant que porteuse de lunettes, j'ai besoin de davantage d'artifice pour faire ressortir mes yeux.

Mes deux tendances, selon l'humeur du matin:

2377c6d1a20d9e0468e4028131c514b3.jpg

La version dark, avec le duo paupières de DIOR, pour un effet mini smoky de jour. Je ne vous fait pas l'affront de vous expliquer comment ça se pose, depuis qu'Ophélie est là, tout cela n'a plus de secret pour vous. Perso, une petite touche de blanc dans le coin interne et le gris répandu sur le reste de la paupière mobile. Avec mon petit truc en plus, le passage avec un coton tige sur la partie sombre afin d'unifier et d'estomper la couleur.

Le tout assorti du vernis gris métallique de CHANEL et du mascara Diorshow Blackout de DIOR pour un effet rock trashy, même que l'homme me confond avec Amy Winehouse au réveil tellement le mascara est impossible à enlever, malgré force démaquillant, et qu'il m'en reste toujours un peu au réveil... Pour l'effet fraîcheur, on repassera, ou on changera de mascara la prochaine fois...

bb8c84afb2f57f58e1b4de5a088d52e3.jpg
58df91d9afaffb649ec2ead55d004a88.jpg

La version primesautière, avec le duo paupières lotus-cactus de CHANEL (soit dit en passant, les meilleurs ombres à paupières selon moi), et le regretté vernis Deep Purple d'Helena RUBISNTEIN, dont j'ai appris par Solenne, avec beaucoup de tristesse, sa disparition...

Et vous, avez-vous aussi des envies différentes selon les saisons? Si oui, lesquelles?

28
Nov

The One

Je vous avais interrogé, vous m'aviez conseillé, je m'étais exécutée. Alors, je vous montre le résultat en image de ma robe MAJE portée à l'occasion de cette fameuse soirée du 16 novembre:

486282f26cde9f2a44e89d18636ec542.jpg

Je l'ai finalement accessorisée au minimum, pour ne pas en faire des tonnes tellement elle était courte: des low boots noires et des collants opaques pour un peu casser l'allure soirée et pas de collier, juste une fine écharpe à floquets de chez H&M.

Et parce que dans smartiesisterS, il y a un pluriel, le mètre-quatre-vingts de jambes à côté de moi est ma soeur, alias my all. Elle porte magnifiquement une robe rose poudrée de Milla JOVOVITCH pour MANGO de cette saison avec des low boots Zara.

Merci à toutes pour vos bons conseils!

27
Nov

Confession intime

Je dois bien avouer qu'il y a encore quelques mois, les Robert et autres Billy de Jérôme Dreyfuss, le Barbara de Brontibay et le Lune de Vanessa Bruno n'évoquaient rien. Du tout*.

Pour vous situer la non-initiée que je suis, à 14 ans, j'avais mon Paquetage, à 18 mon pliage Longchamps et à 26 mon 24 heures de Darel. Bref, je suis le petit mouton du sac. Je suis bien sagement mon troupeau. Je ne suis capable d'aucune inventivité.

Mon éducation s'est réalisée peu à peu à la lecture de toutes les fanas de sacs que compte la blogo, et elles sont nombreuses, puisque rien qu'en citant Punky et Galliane, je pense pouvoir dire qu'elles pourraient ouvrir un magasin de sacs avec leur propre placard.

Bref, j'ai décidé de me reprendre en main et quoi de mieux de vous mettre à contribution: trouvez-moi le sac idéal. J'ai évidemment quelques critères: surtout pas de sigle, ni de marque affichée (le monogramme ne passera pas par moi), pas trop grand ni trop petit, du cuir, du ton neutre, des anses qui permettent un port au bras voire, à titre exceptionnel, à l'épaule. Un every day bag.

Pour vous situer, je vous montre quelques modèles selon mon coeur, sauf qu'il y a toujours quelques chose qui coince:

a0a83a22503edcc78f5dbd81cc196550.jpg
Les Petites (trop sobre?)
53bce9b94f029712d759dd81a7786cdb.jpg
Petite Mendigote (trop grand pour être porté au bras?)
0c7ed758f734c533f60c9745a6613a7a.jpg
Repetto (trop gros?)
240c0065c4d00ea16eef954fb04f0ed1.jpg
Antik Batik (trop en daim, trop gris?)
d6ea66d6e9f515bfeeb4c3f6719e15cf.jpg
Re- Les Petites (trop besace?)
6bf15bfc1358b1f7cbf5dde40c9c9afd.jpg
Jérôme Drefuss (trop cher?)

 

Il s'agit ici de vous montrer un peu mes goûts (enfin plutôt mes non-goûts). J'attends donc vos idées, vos suggestions, sachant que mon budget est limité à un plafond psychologique au-delà duquel je ne sais pas dépenser, soit +/- 250 €.

* Pour toutes celles à qui ça n'évoque rien non plus, il s'agit de sacs...

26
Nov

Eurk!

Lorsque j'ai évoqué les publicités qui me marquaient, j'avais oublié de mentionner la catégorie des pubs qui me dégoûtent. Et là, j'en tiens une bonne. Une de ces pubs qui vous filent direct la nausée, alors que vous vous croyez bien tranquille dans votre lit à feuilleter votre Vogue...

A l'instar de Mont Blanc, la marque d'argenterie Christopfle s'est apparemment mis aux bijous, et pas n'importe lesquels, puisque designés par Andrée Putman. Le hic, c'est que la pub ne donne pas du tout envie....

2ac0c5286b30b28b747615573209311b.jpg

... Pire, elle m'a limite rendu malade, rien qu'à imaginer cet énorme sautoir planté au fond de ma gorge que je dois retirer avec mes doigts. Beurk beurk beurk... Ironie de l'histoire, cette pub m'a fait penser à la sensation qui accompagnait chaque visite du médecin lorsque j'étais petite lorsqu'il devait regarder au fond de ma gorge. Et il le faisait avec quoi? Avec une énorme cuillère en argent du service de mariage en argenterie de mes parents. Signé Christofle.

Et vous, elle vous inspire cette pub?

25
Nov

Deux anges

Entre un colloque vendredi, auquel je n'ai compris que le titre (et encore...), et une journée à Bruxelles hier (avec un passage chez COS à la clé...), je n'ai pas eu le temps de me consacrer à ce post, tant attendu de toutes celles qui ont compris que j'ai donc racheté à la fameuse Bérangère, Sainte Ange I, les robes que Punky, Sainte Ange II, n'a pas fait rentrer dans son dressing.

Je dois confesser avoir rencontré quelques difficultés à m'approprier ces robes, auxquelles ma Punky avait donné ses lettres de noblesse. Difficile de l'égaler, crainte de décevoir. Quoique l'élève ne puisse dépasser le maître, je devais donner à ces robes toute la dignité qu'elles méritaient.

Et finalement, loin de renier leur passé, j'ai décidé d'en proposer 3 versions: une version made in Punky, largement copiée sur ce qu'elle nous avait montré, une version que j'oserais attribuer à l'ancienne propriétaire des robes, la plus que fameuse Bérangère, et enfin, ma version.

70255bfbdb997f1d5410a252c33b1bdc.jpg
Robe Isabel Marant, version Punky, ceinturée à la taille,
avec collants gris et sandales compensées talon en bois Ash
6cf7634784d84e5ac4731fef8ff1b277.jpg
Version pratique pour Bérangère, jeune maman, ceinturée sur les hanches,
collants gris, bottes plates Zara, et sautoir Massimu Dutti
1c6dbd4b2a8d2582427f9aa2eefc8ef6.jpg
Ma version, portée ample, collants gris, nouvelles bottes Essentiel,
écharpe H&M et sautoir Massimo Dutti
1783bafa7e62672ba6ddda0de6acb705.jpg
Robe façon Isabel Marant, version Punky, avec collants gris,
nouvelles bottes Essentiel et cardigan Zara
e63d1c28bfea9538237947d4af6b1f6b.jpg
Version Bérangère, pour un resto en amoureux, inspiration Marant,
avec chaussettes argentées rentrées dans des salomés à bride Mellow Yellow
860bc27e507b2c086f4e7d234e571037.jpg
Ma version, ceinturée àa la taille, collants gris et bottes bordeaux vintage

Ca vous botte?

Un grand merci à Punky et à Bérangère!

22
Nov

La famille s'agrandit!

Non, je ne suis pas enceinte. Non, le Frip', ne va pas avoir un nouveau compagnon de jeux. Je parle de mes bottes, dont ma collection vient de s'agrandir. J'ai honte à le confesser, mais des bottes, j'en ai une bonne douzaine (en ne comptant que celles que je mets): des noires, of courses, plates ou à talon, des brunes à talons, des bleues pétrole, des bordeaux, des camels, et même des vertes.

Manquaient quand même à l'appel des brunes plates, que j'ai regretté de ne pas avoir lors de mes nombreux essayages du matin en vue de trouver la tenue parfaite. J'en avais une idée assez précise, et je les ai finalement trouvées dans une solderie de chaussures de marques, et celles-ci sont signées ESSENTIEL:

3686de63ff72c17394b481273bb95e7a.jpg
1da9669e1e55b2fdf326f60f5032e50f.jpg

Presque noires, avec un bon gros talon tout de même, une hauteur et une rigidité parfaites, elles promettent d'accompagner nombre de mes tenues les jours où je ne me sens pas le courage d'enfiler des talons. Mais surtout, ce qui me met particulièrement en joie, c'est de me dire que je pourrais les assortir à ça:

919c8229d71a74999bd918d14537b621.jpg

Non ce n'est pas une boîte sur mon siège de direction, en tout cas, ce n'est pas une simple boîte, mais un précieux colis, que j'ai reçu hier et qui recèle, les filles, une très très bonne surprise. Certaines d'entre vous, dont ma Camille, ont eu la puce à l'oreille suite à de comm's laissés par ci par là, notamment par notre maître ès mode à toutes.

Je m'empresse de procéder aux essayages et de vous montrer tout ça pour mettre fin à votre impatience que j'imagine débordante.

Pour finir, ceci est un message à une fameuse lectrice qui n'a pas de blog, et qui se reconnaîtra: voilà que j'ai trouvé ce matin à l'occasion d'un passage chez New Look, si ça t'intéresse, fais moi signe, je peux te le prendre, il est à 12 €, et je suis dans les parages du New Look quasi tous les jours:

62278cfbdc05dfbba99954a858494535.jpg
Bisous et bonne soirée à toutes mes poulettes!

21
Nov

Vanessa forever

Si je vous disais que j'ai shoppé en ultra bradé une robe en soie dorée, je crois que je pourrais imaginer la moue déconfite de certaines d'entre vous, anti bling-bling devant l'éternel... Et pourtant, lorsque cette robe est signée Vanessa Bruno, l'apparente simplicité de sa coupe, son tissu soyeux, son tomber et sa fluidité parfaite font oublier toutes les considérations négatives qui pourraient accompagner cette première impression.

0a3efebbae34426b83e443f29dd66fbf.jpg
607c99a7e107c716a60d8ad46db6bf60.jpg

Je vous concède que cette robe est et reste très habillée, raison pour laquelle je ne la mettrais pas pour aller travailler, mais j'ai trouvé 3 manières de l'accessoriser de manière à pouvoir la porter de façon polyvalente à en retirer tout son profit:

b10dca5d701bc8b8b83193761268d5f1.jpg
Version de base, col roulé noir Mango, sautoir Massimo Dutti,
collants opaques noirs et richelieux
1ca442eb1e3c7b147d51a31975d5a638.jpg
Version casual, idem que supra, avec un cardigan Zara et des bottes à talons marron Essentiel
f9385892bb37859cd019fa7e128fbea0.jpg 
Version tunique: idem que supra, avec legging, bottes plates noires Zara,
écharpe XXL H&M et ceinturon noir (achetée à Amsterdam, marque inconnue)

Alors, plutôt rassurées par ma robe dorée?

16:21 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : Blabla de fille, shopping, Vanessa Bruno |  Facebook |

20
Nov

Vanessa, ma préférence à moi

Alors que toutes les bloggeuses que compte Paris se ruent aux Vente Presse, je fais, en ce qui me concerne, à mon niveau, et lorsque, par un dimanche d'automne particulièrement morne et laborieux, je suis tombée sur une invit' pour une solderie Isabel Marant, Marc Jacobs and co, le tout de -50 à -70 %, mon sang de fashionbloggeuse a cru tenir là sa revanche.

C'est tiraillé entre deux feux que je m'y suis donc rendue la semaine passée, la petite voix dans ma tête me disant "T'as pas de sous", et moi lui répondant "De toute façon, c'est juste pour voir, j'y passe 5 minutes puis je rentre manger mon sandwich au bureau". J'aurais toutefois du me fier à ma bonne étoile ce jour là, puisque, bingo, je trouve une place non payante à deux pas de la vente.

Et une heure plus tard, et autant d'essayages et d'allers retours magasin-cabine, c'est avec 15 (voire 20) ceintres sur les bras que je me dis qu'il faut que je fasse un choix cruel entre du Vanessa Bruno, de l'Isabel Marant et autres. C'est finalement ma copine Vanessa qui l'a emporté, avec du sobre, du beau, du chic, le tout bradé à -70%, que demande le peuple?

Peut-être une petite robe noire, dans le plus pur esprit de la marque? Ok, j'ai en rayon:

dacdbd42acf6bd19a8a12368cd3942e1.jpg
8bc979ba790c0927d8f565a2e6dc5f01.jpg
Haut boutonné, col cravate, effet légèrement chauev souris,
resserée à la taille et jupe boule
73bb22b83dd9de543b66869bc20fc97b.jpg
Version bureau, avec collants opaques noires, bottes bordeaux,
et cardigan gris Comptoir des Cotonniers
ecff0f1f88bcd64b3c466805095a3073.jpg
Sur un tee shirt gris American Apparel, keffieh Zara,
collants noirs opaques et lox boots échancrées Invito
4779e1923084b67ca36b5e9962eb20e0.jpg
Avec une veste de blazer manches retroussées Pepe Jeans,
collants gris et richelieux...

Not so bad?

A demain pour la suite...

12:41 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : Blabla de fille, shopping, Vanessa Bruno |  Facebook |

19
Nov

Quand un Award en cache un autre

b80cfea90678f1ebc64aec946e13f800.gif

Tout d'abord, merci à Camille, qui m'a rendu un vibrant hommage en me décernant la Fabulous Blog Award, et sans qui cette note n'aurait pas été possible (mais peut être aurait-il mieux valu qu'elle n'existe pas, cette note). 

Bref. Il paraît que je dois à mon tour re-décerner l'award. Jusqu'à trois fois. Mais trois fois, c'est trop difficile, il y a tellement de blogs que j'aime, en sélectionner trois, c'est forcément faire un tri, et cela m'est impossible. N'en choisir qu'un m'est au contraire apparu comme une évidence, et vous apparaîtra comme tel également si vous me suivez depuis quelques temps.

Je lui ai fait des spéciales dédicaces ici et .

Elle fiche le boxon dans mes comm's.

Je ne pouvais donc pas faire l'impasse de lui dire tout le bien que je pense de son blog en particulier, et d'elle en général.

Mais comme trop d'Award tue l'Award, j'ai décidé de lui attribuer l'Howard (Mac?) Donald, himself, l'ex-Take That, devenu DJ, et qui a vraiment trop une tête de pet. Pour toi, ma Benetie:

5a0838de9d1de2b588e816cac9678341.jpg
Version '90, à gauche... Du pur bonheur...
82ee07a82954da0f27acd069578d361c.jpg
Version '07, sa daube dans les oreilles...

Demain, je vous reviens en meilleure forme, et avec de la fashion, de la vraie...

19:35 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

17
Nov

Mode in Belgium II

Suite du décryptage du ELLE Belgique du mois de novembre 2007, avec un article consacré à Stefano Pilati, l'emblématique, dans les pas d'YSL. Sous le titre "Le nouvel idéal féminin", Stefano (tu permets?) nous confie que ses manteaux XL sont guidés par l'idée que la silhouette d'une femme doit s'entourer d'un halo de mystère: "J'imaginais une femme qui marche dans la rue et se camoufle dans la ville. Cela a quelque chose à voir avec une certaine attitude et beaucoup avec l'intimité. Elle n'a pas besoin de montrer son corps à chaque homme accoudé au bar. Les femmes sexy ne parlent pas trop fort - elles se cachent. Ou alors elles montrent un autre côté d'elles-mêmes". Stefano, je t'aime...

b1e202c26e875605981a9bb650f8eff5.jpg
1748f1f6aba9bb28776e289886ce9f35.jpg

Petit cocorico à Elise Crombez, top belge, flamande (personne n'est parfait), qui signe cette saison pas mal de campagnes publicitaires, dont celle de Paule Ka:

a34c8a5dd9f1db23574cf36a3d12f21a.jpg

Envie de tricoter? Six jeunes créateurs nous propose des modèles de pulls en maille à reproduire chez soi. Le mode d'emploi est fourni, soit environ 10 pages de charabia incompréhensible au néophyte, de points employés, de points de riz et de tulle, deux rangs à l'endroit, trois mailles à l'envers. Résultat, 10.520 heures après:

e64587c658577d1af720bb077add0ef1.jpg
Le pull manches kimono de Karen Fiszlewicz
c58ca1a7ef40d8e1bd8933cc1b926793.jpg
L'abaya couture de Mademoiselle Lucien

Suit une série mode plus sobre que celle d'hier, baptisée "Mode in Bruxelles", ou les tendances en lettres capitales dans la plus européenne des villes belges (sic):

5aba56dff7d29cc3ee41f00dd7368bae.jpg
Sur les pavés, en combinaison zipée Friis & Company,
botillons et sac Tod's, et cache oreille Paule Ka
b39e93e5ad78430ec4bbee54a52ae9d1.jpg
En séance shopping, avec robe Unité La redoute, cardigan Rue Blanche,
ceinture Pepe Jeans, sac Zadig & Voltaire, et bottes Louis Vuitton
5fffccac3dc369395859c00b28cb7cdd.jpg
Place Royale en perfecto G Star, denim métallisé April 77,
casquette Celine, sac Sonia Rykiel et bottines Paule Ka
a5cf8dc4b5f32c4b1bbd18c6c9d1cd24.jpg
Dans une fontaine (?), robe O'Belgium, ceinture H&M et sac Celine

Deux petites publicités pour des marques de maroquinerie très présentes en Belgique, une que j'aime bien, l'autre que j'aime pas, à vous de deviner:

4603de0b71bf8239e2c88cd390e02735.jpg

Enfin, réjouissons (?) nous d'être le 30 novembre, date à laquelle sortira en librairie le prochain numéro du ELLE Belgique: beauté, mode, cuisine, déco, cadeaux, 100 astuces pour un super Noël...

9ae8e7d23c8df53d1b541ec8ea0434c9.jpg
Bonne fin de week end à toutes!

 

 

20:02 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : ELLE Belgique |  Facebook |