16
Sep

Florilège, suite, mais certainement pas fin

Mettez une fille au repos forcé 4 jours, un nouvel ordi portable entre ses mains, un accès à une connexion Internet qu'on sait pas très bien à qui elle appartient, une armée de magazines féminins... Agitez, et ça vous ressort ça:

Lu dans Jalouse du mois de septembre, à propos de la Zadig team : à la question « vos looks avant et maintenant », toutes les collaboratrices répondent invariablement « le même, avec du cachemire en plus ». Plus facile d’y accéder, évidemment, surtout au regard des prix excessifs pratiqués par la marque.

Lu dans Elle Spécial Mode du lundi 3 septembre, à propos du mode d’emploi du technicolor : le port des couleurs flashy s’apparente à une véritable battle des styles (ça c'est moi qui le dit...). Pour le rose, c’est Olivia Newton Jones (oui oui vous lisez bien, il paraît qu’il faut rendre au rose son air ONJ) vs Barbara Cartland. Pour le vert, c’est Cape Cod’ Touch vs Juanita Banana. Pour l’orange, c’est YSL vs Macumba Club. Pour le bleu, on sait pas bien, que des références négatives, de Dynastie à Queen Elisabeth. Ca vous donne encore envie les filles ?

Lu dans Glamour du mois d’octobre : l’horoscope mâle Vierge : « Vous reprenez le contrôle de votre vie, mettez les choses au carré, rétablissez le contact avec des amis, rendez visite à votre grand-mère. A croire qu’un Bisounours a pris possession de votre cerveau ». Chouette, l’homme est vierge !!!

Lu dans L’Officiel du mois de septembre, à propos du Mini Palais, le nouveau resto branché du Grand Palais : « Avec cette superbe, ne pas trop en demander aux nourritures qui jouent les lolitas du creux de l’assiette ». Ou comment dire élégamment que c’est dégueulasse.

Et vous, qu'avez-vous lu?

16:45 Écrit par Smarty Zabou dans Expressis verbis | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

"Les lolitas du creux de l'assiette" reste ma préférée!
Dans le Jalouse, il y en a une hyperprétentieuse de Cécile Togni , quand elle parle de sa ligne de sacs "Ma seule exigence c'était d'être vendue chez Colette, sinon je ne rentrais pas dans l'histoire"

Écrit par : jeunedemoiselle | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

ben oui les Putafranges s'exposent pas au Monop' du coin voyons ! LOL

Écrit par : Cilou | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

bon finalement tu as oeuvré pendant ton respect forçé:)))
j'ai une copine qui est allée manger au Mini palais vendredi elle a trouvé ça sympa!!! après peut être que le cadre rend bon ce qu'il y a dans l'assiette!

Écrit par : loanne | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

Elle m'avait échappé la Lolita. Mais faut dire qu'au train où vont les choses, L'Officiel d'octobre sera sorti avant que j'ai ouvert septembre. La rentrée c'est toujours un (trop) gros mois de lecture. Et pas vraiment à cause de la rentrée littéraire, pour ce qui me concerne ;-)

Écrit par : Frieda l'écuyère | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

Dans un Elle, il y a deux ou trois semaines : Daphné Roullier qui explique qu'elle est en somme une nana comme les autres : elle enfile un pull Balenciaga pour jardiner...
j'ai lu aussi le truc de Zadig, ça 'ma bien fait rigoler.... Genre moi aussi, je serais toujorus en cachemire, si on me les offrait...

Écrit par : Camille | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

et ton shopping ?
sinon ça va mieux ?
nb : les putafranges quelle bonne blague !!!!

Écrit par : domino | 16/09/2007

Répondre à ce commentaire

Ca m'etonne pas de toutes façons qu'elle ait dit ça (Cécile Togni), pfff..

Écrit par : Cilou | 17/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.