07
Aoû

Le shopping en montagne

D'emblée, une précision s'impose: on ne se rend évidemment pas à la montagne pour un séjour shopping. Ca se saurait. Point de ZARA ou autre H&M (ne parlons même pas de marques plus "pointues") fût-ce dans la ville la plus proche de la station.

Dans la station elle-même, on trouve des magasins des sport à gogo, une foultitude de magasins de souvenirs, des commerces d'alimentation. Point barre. Pour vous situer le niveau, si vous doutiez que la marque POIVRE BLANC existait toujours, je peux vous confirmer que, là où j'étais, elle subsiste avec une certaine ferveur auprès des vacanciers.

N'en déplaise à votre serviteur, jamais en reste d'un achat ou l'autre, j'ai mis la main sur un petit magasin de bijoux, qui vend des marques selon mon coeur (GAS, etc), où j'ai trouvé une fabuleuse bague que, faute de piles dans mon appareil photo, je ne peux malheureusement pas vous présenter dans l'immédiat. J'ai également rapporté deux splendides bracelets pour les gardiennes de Fripouillou Ier (mon chat).

Sinon, petit détour par Courchevel, autant dire le double de Saint Tropez à la montagne, où je pensais naïvement trouver mon bonheur. Erreur. Tout d'abord, comme de juste, c'est évidemment la collection d'hiver de la saison précédente qui est soldée en juillet-août. Normal: les commerçants ont deux mois pour faire leur saison, ils ne vont donc pas d'office brader à 50% les affaires qu'ils peuvent réaliser sur les articles d'été. Cela implique donc une certaine schizophrénie de l'achat, genre, je sors des soldes d'été, je pense à la nouvelle collection A/H 2007-2008, mais je tombe (déjà?) dans des soldes hiver de l'année passée. Dur, dur... 

Ensuite, la clientèle cible n'est manifestement pas la jeune européenne de 20-35 ans. En gros, si vous voulez ressemblez à Ivana (ex-) TRUMP ou à une milliardaire russe, il faut foncer à Courch'. Entre les jeans délavés et frangés, les bottes en lézard bout pointu et talon de 12 cm et les vestes en fourrure soldées à 4.500 € (véridique), j'ai beau me pousser le doigt dans l'oeil, je ne vois rien, mais alors rien du tout.

Même que je m'en fous: de retour dans ma ville de province, mais où il y a quand même un ZARA, je viens de repérer ce midi une bonne demi-douzaines d'achats à programmer... na!

16:09 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

bon, ca me rassure, je pars a Valfrejus ce week end pour une semaine de rando ... la lueur d'espoir = nous allons sans doute aller dans la region de Turin !

Écrit par : cecile | 09/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.