31
Jui

J'ai un problème avec... mon démaquillant

Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés... Après vous avoir vanté les mérites du démaquillant LANCOME, j'ai replongé dans les affres de la tentation de la nouveauté.

f0bb92f36784472b086e41b0fb80f9e6.jpgTout chaud, tout beau, j'ai essayé le nouveau lait démaquillant L'OREAL sensation "cashmere" formule concentrée... Bon, à part une concentration en corps gras, je ne vois pas tellement d'effet miracle. En effet, après m'être démaquillée, je reluis de mille feux. Je me lave le visage, je luis toujours. Moi pour qui la zone T c'est à la vie, à la mort, force est d'admettre que le nouveau démaquillant L'OREAL ne me convient pas du tout. Donc, pour moi, ce sera un "no way", ou plutôt un "no more", et je promets que je me remettrai au LANCOME direct après avoir vidé le tube. Oui oui, c'est promis, c'est dit, je vous prends à témoin...

17:25 Écrit par Smarty Zabou dans J'ai un problème avec... | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

30
Jui

La mode des montagnes

46787042a89848d1606dd3ef516d52b4.jpg"La Mode des Montages" est une marque bien connue des stations de sport d'hiver (mais uniquement d'elles...), proposant, entre autres, des tee shirts de tous coloris possibles aux représentations de tout ce qui, de près ou de loin, évoque la montagne (skieurs, sapins, edelweiss, vache à lait façon MILKA etc). De quoi faire pâmer la touriste en herbe que j'étais lorsque j'étais petite, et autant dire, imperméable à tout syndrôme de fashionatite aigue.

Il est un fait que pour rien au monde je ne voudrais à l'heure actuelle porter un de leurs tee shirt, mais la mode des montagnes (non plus la marque, mais de manière générale), a quelque chose de fascinant.

Je n'évoquerai pas ici le look randonnée, en soi très moche, mais bien la tenue de sortie, à savoir la tenue de boîte, soit celle à propos de laquelle on peut espérer que les gens aient fait un petit effort d'inspiration en ouvrant leur garde robe.

Côté garçons, c'est invariablement la panoplie jean-baggy-multi-poches (qui, naturellement est maintenu, on ne sait de quelle manière, à mi-fesses), tee shirt aux effigies douteuses (genre le "S" de Superman,...), sketchers blanches aux pieds, et surtout, surtout, la casquette mi enfoncée sur la tête, que certaines audacieux tentent en faux imprimé "LV". Bref, Ti Pi est dans la place... Sauf que d'Eva LONGORIA, il n'y en a point.

En effet, les filles, lorsqu'elle n'arborent pas l'uniforme masculin, tout au plus féminisé de tongs, sont invariablement en jean. Mais il ne saurait être question de jean brut ou jean slim, qui semblent avoir été recalés à l'altitude 1400 mètres. Inutile donc de parler de jean large. Connaît pô. Ici, le jean est clair, évidemment boot cut, assorti d'un top hyper moulant, rose de préférence, laissant entrevoir un bedon piercé et des bretelles de soutif vert fluo. Côté chaussures, c'est un véritable festival que ne renierait pas Mariah CAREY: des bouts poitnus en veux-tue, voilà, des sandales lacées tout le long du mollet, transformant celui-ci en charmant petit saucisson sec des Alpages.

Mon tee shirt AMERICAN RETRO, étrenné pour l'occasion, n'a bluffé absolument personne... 

 

 

17:03 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27
Jui

Réflexions sur le même thème

Pourquoi le coup de soleil est-il si insidieux?

Pourquoi profite-t-il toujours du moindre centimètre carré de peau où l'on a omis de mettre de la crème (genre, là, tout contre le maillot, ou encore sur les orteils)?

Pourquoi arrive-t-il toujours sans crier gare, et ne se révèle-t-il qu'une fois sous la douche, où, aïe, aïe, aïe, ces gouttes d'eau se transforment en véritables picots sur la peau?

Pourquoi être brune et avoir une peau de blonde? (Ou, formulé autrement, pourquoi avoir les inconvénients sans les avantages?) 

Pourquoi le lait après solaire ne nous apporte-t-il l'apaisement que 2 minutes 30? 

Pourquoi le coup de soleil empêche-t-il de dormir? (Argh, ça, je sais, parce que d'abord, ça brûle, ça brûle, ça brûle, puis, ça gratte, ça gratte, ça gratte...)

Mais surtout, pourquoi remettre le couvert dès le lendemain???

Cet article vous était offert par:

312cf1bc8851e20d9ba137e2200638c3.jpg

 

 

15:57 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26
Jui

Dans ma valise...

Il y a beaucoup de superflu, mais aussi l'essentiel:

b44714dce8e3b3b7cfbc949e83256a47.jpg

Bikini de chez ETAM LINGERIE, kaki, avec ses inévitables breloques et ses bretelles amovibles pour un effet bandeau canon! A porter dans quelques jours un peu bronzée...

 

 

 

 

 d2cf2c662aca0b57d3f55ef658a7dc13.jpg

Pour mettre au dessus du bikini, la robette tee shirt, également de chez ETAM LINGERIE, shopée en soldes à -50%. L'histoire ne dit pas si, à la base, il s'agissait d'une chemise de nuit... Quoiqu'il en soit, pour aller boire un cocktail après la piscine, ça me semble tout à fait adapté.

 

  

0450d95bb0b9b78c31aec2ecd730ada1.jpgLes nu-pieds en cuir verni noir NO NAME, achetés également en soldes sur le site ELLE PASSIONS, arrivées à J-1 de mon départ. Ouf!

10:55 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25
Jui

J'ai testé le shampooing sec

Je suis une consommatrice invétérée et, de ce fait, je suis la proie de toutes les tactiques marketing, en ce compris des produits stratégiquement placés à proximité des caisses. Que ce soit à l'hyper ou en parfumerie, la nécessité de passer par la file d'attente me fait irrésistiblement craquer pour une canette de coca ou une lingette auto-bronzante.

5d31750bb965b42601e30e19bf4b53b4.jpgChez Sephora, par exemple, il y a toujours près des caisses une foule de produits anti-glam' au possible, du style SOS Mains Propres, Gel anti jambes lourdes et... le shampooing sec, que j'ai donc testé le jour de mon départ en vacances.

L'heure du départ ayant été fixée à 7h du mat', je n'ai vraiment pas eu le courage d'avancer le réveil d'une demi heure, d'autant plus qu'il s'agissait de faire 8 heures de route, et de n'être exposée qu'aux regards de touriste dans mon style sur les aires d'autoroute. C'est alors que je me suis souvenue de mon précieux achat.

En réalité, c'est un genre de talc qu'il faut laisser agir quelques minutes avant d'essorer ses cheveux et de les brosser. Le résultat n'est pas brillant, et c'est le cas de le dire, puisque le cheveu est terne. L'illusion du propre ne dure pas, et il reste surtout la sensation que les cheveux sont sales.

Bref, c'est un peu comme une roue de secours: on est contente de savoir qu'on en a un au cas où, mais on espère ne jamais devoir l'utiliser...  

 

17:30 Écrit par Smarty Zabou dans Envie de beauté | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24
Jui

En gros je suis...

...ici (enfin, vu d'en haut)... comme ça vous pouvez profiter en live du temps qu'il fait...

18:13 Écrit par Smarty Zabou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24
Jui

Paul & Joe smarty sister

J'ai toujours trouvé les vêtements de la marque Paul & Joe trop chers pour moi, et même sa petite soeur Paul & Joe Sister n'a pu me réconcilier avec la marque. Du coup, le top avec le BIBA le tout pour 2,90 €, c'était inévitable. C'est même moins cher qu'un tee shirt de chez H&M. Et pour cause:

1. Chez le libraire, je suis LA CRUCHE qui cherche s'il y a différentes tailles. Ben oui, assez logiquement, je me dis que la petite grassouillette ne va pas mettre la même taille que la grande bringue taille mannequin. Apparemment, si.

2. De retour à l'appart', je déballe le top emballé sous cellophane. Plié en 27, il ressemble plus à un top qui a vécu 6 mois en boule dans le fond de mon armoire qu'à une pièce de modasse invétérée. En plus, il a l'air vachement court. Qu'importe, je tire dessus.

3. L'étiquette indique "Made in Indonesia": tout à fait contraire à mes idéologies environnementales. En même temps, j'aurais pu me douter qu'à 2,90 €, ce top n'avait pas été fabriqué à Genève.. Quoiqu'il en soit, pour compenser, je suis bien forcée à ne manger que des produits du terroir (zéro transport donc zéro pollution): reblochon et rosette de Lyon au programme pour les prochaines jours. Zut, alors!

4. Je découvre après coup que le fameux top existe en plusieurs coloris: sable ou gris perle. Moi j'ai pris naïvement le premier que j'ai trouvé. J'examine mon top: il n'est ni beige, ni gris perle, mais d'une couleur vaguement marron glaçé tirant sur le kaki. J'interroge le namoureux sur la couleur du top (on sait toutes que les hommes ne voient pas les mêmes couleurs que nous). Il me répond que c'est couleur "prout" (sic!). Sympa!

5. J'essaie le top: objectivement, il va bien, et s'assortit très bien avec mon sarourel en coton noir. Mais psychologiquement, le mal est fait: je ne vois plus qu'un top couleur prout.

Moralité: mieux vaut peut être continuer à acheter ses tops chez H&M. 

18:06 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23
Jui

Trêve d'écriture

Lundi, ou le sacro-saint jour de la plupart de mes sorties presse: ELLE, VOICI,... Seulement, voilà, pendant les vacances, on a droit à un numéro du ELLE aussi épais que du papier à cigarette...

Nous, lectrices, sommes donc les pauvres victimes des vacances de nos journalistes préférées. Les égoîstes! Ne peuvent-elles pas se rendre compte que notre activité favorite, en vacances, est de se délecter de presse féminine à longueur de journée, et qu'il s'agit, en gros, de la seule activité intellectuelle à notre portée?

Nous devons donc nous contenter de numéros présentant toujours des modèles d'été (alors que les rayons des magasins sont tous plus vides les uns que les autres), ou nous proposant des tests débiles du genre "Quel est votre quotient sexuel?" ou "Quel est votre signe astrologique vietnamien?".

C'est sans compter sur ma vigilance et mon dévouement, puisque c'est de l'Office du tourisme que je vous écris ces lignes. Au milieu de gosses hurlant et courant partout, de parents débordés, et de touristes s'interrogeant sur le temps qu'il fera les prochains jours. Je suis et serai fidèle au poste! A vous lire...

PS: Alléchée par les blogs de certaines d'entre vous, je me suis ruée sur le numéro du BIBA avec le top PAUL & JOE sister! 

 

11:54 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20
Jui

Il faut sauver le sorcier Harry

fb2b5df6642cf3f58efb6362c41f6113.gif

Après les it-girls et les it-bags, voici venu le temps des it-books. Et naturellement, le 7ème et ultime tome des aventures de Harry POTTER est en tête de liste. A H-9 de sa sortie officielle en anglais, le monde aura les yeux tournés, non pas sur l'intronisation officielle du couple BEKHAM dans les hautes sphères de la cité des anges, mais bien sur le sort réservé à Harry POTTER.

Personnellement, je n'achèterai pas la version anglaise et attendrai patiemment sa sortie dans la langue de Voltaire. Oui, parfaitement. Parce que, moi, JE SAIS. Je sais que Harry DOIT et VA rester en vie.

Pourquoi? Parce que, si ce n'était pas le cas, ce serait du sadisme pur et simple. C'est vrai, après tout: Harry connaît Lord VOLDEMORT depuis le tout premier tome. Alors franchement, s'il avait dû être tué par lui, pourquoi attendre le 7ème tome, si ce n'est parce que l'esprit hautement tourmenté de l'auteur en aurait décidé ainsi. Or, il ne faut pas oublier que JK ROWLING est une femme digne, une mère de famille exemplaire, et qu'elle est donc bien loin de toute sorte de pensée maligne (en même temps, il faudrait admettre comme postulat de départ qu'une femme ayant des enfants est frocément quelqu'un de bien).

Mais la deuxième raison, à mon sens essentielle, est que, si Harry devait disparaître, nous serions à l'aube d'une révolte mondiale. Parce que ça voudrait vraiment dire qu'on aurait tiré tout le jus qu'il était possible d'extraire de nos portes monnaies en nous faisant acheter livres, DVD, produits dérivés, etc, tout ça pour nous entendre dire à la fin, pauvres consommateurs que nous sommes, que nous pouvons aller nous rhabiller. Que toutes les supplications émises depuis plusieurs mois, y compris par Steven SPIELBERG himself, de laisser Harry en vie, n'auraient pas été entendues. Que la démoncratie serait ainsi bafouée. Que le droit le plus élémentaire à la vie humaine n'aurait pas été respecté. Que le mal aurait triomphé du bien.

Après ce vibrant plaidoyer, je vous souhaite à tous d'excellentes lectures de vacances en attendant fébrilement le mois d'octobre pour la sortie du l'ultime tome d'Harry POTTER en français.

15:22 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19
Jui

Vacances, j'oublie tout...

Enfin, "j'oublie tout", façon de parler! Je n'oublierai certainement pas mes 36 maillots, mes 27 tops, etc... dont les trois quarts ne sortiront pas de ma valise, comme de juste.

A propos de valise, j'ai vraiment envie de m'acheter un beau set de valises, surtout pour faire plaisir à mon namoureux, qui trouve que sa voiture ressemble à une caravane de Hollandais dès qu'il s'agit de partir en vacances. Il faut dire que je mets toujours mes affaires dans 36.000 pliages LONGCHAMP, toujours bourrés à max', débordant de partout... Sans compter les affaires de toilette qui ne peuvent jamais être contenues dans une seule trousse, et qui nécessitent également plusieurs paquets.

Un peu d'ordre et de discipline, il est donc temps de penser à autre chose, avec les habituelles contraintes budgétaires. Et je pense avoir trouvé la combinaison gagnante point de vue rapport qualité-prix:

f7bbc2ed089e1e69c3b3bf70ad99c2f7.jpgLe grand sac mou à roulettes EASTPAK: très grand parce qu'il fait bien ça, mou parce que plus pratique (on peut plus bourrer que dans une valise rigide), avec des roulettes parce que le namoureux ne rechignera désormais plus à porter mes valises.

Le plus grand modèle est à 140 €, un prix qui me paraît raisonnable après une petite comparaison avec des marques similaires.

154ad3df1c641833c7c193467a61682a.jpgLa maxi trousse de toilette, ou bagage à main ou mini valise, c'est selon, toujours EASTPAK, assorti à la valise, à 40 €.

Le tout revient donc à moins de 200 €, pour des bagages qui me survivront dans le désert (cfr la pub EASTPAK).

Alors, quel est le problème, me direz-vous? Pourquoi tant de sagesse de ma part? Ca tient du psychologique: pour moi, EASTPAK est associé à l'image d'ados boutonneux qui vont tous à l'école avec leur sac à dos EASTPAK, ou à une troupe de scouts qui partent en camp, ou que sais-je encore, mais en tout cas pas à une fashionista qui part en vacances...

Alors, passe ou casse?

12:36 Écrit par Smarty Zabou dans Ca passe ou ça casse? | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |