06
Jui

Les boutiques, moi et mon amoureux...

Relation triangulaire s'il en est...

Au début de notre installation ensemble, je rappliquais mes achats en douce, les laissant traîner quelques jours dans le débarras, avant d'exhiber fièrement une nouvelle robe ou autre et pouvoir lui rétorquer: "Nouveau, ça? Naaaaan, c'est pas nouveau". Ce qui n'était pas tout à fait faux puisque l'achat avait quelques jours... Autre possibilité, le faire culpabiliser: "Ben non c'est pas nouveau! Comment, tu ne te souviens pas que je l'avais porté à telle occasion????"

Jusqu'au jour où tous mes sachets sont tombés à la renverse sur la tête de mon pauvre amoureux alors qu'il essayait d'atteindre sa boîte à outils dans le débarras. Le petit manège a cessé net. Chose incroyable, il m'a alors déclaré que je faisais ce que je voulais de mon argent, que tant que l'appart' était payé, il ne voyait aucun problème, et que je devais assumer mes achats. Waouuuuw!

C'était un peu la phrase à ne pas me dire; depuis, les boîtes à chaussures s'accumulent dans un coin de la chambre d'amis, sous le regard effaré, teinté de regrets, de mon amoureux.

Ce que j'ai compris, c'est que tout est question de marchandage. Ainsi, quand il émet un commencement de tirage de gueule à l'évocation que je l'abandonne pour mon sacro-saint "tour en ville du samedi après midi", je lui propose de m'accompagner, en contre-partie de quoi, je lui offre une BD, un DVD,... bref, la carotte qui fait avancer l'âne.

Attention: en bonne négociatrice, je n'oublie jamais de négocier tous les détails de l'accord: dans combien de magasins je pourrai aller, essayage ou pas, etc.

C'est alors parti pour le shopping "boulet". Parce que, question non-implication dans mes achats, mon amoureux en tient une bonne. Au lieu de faire contre mauvaise fortune bon coeur et de se sentir un peu concerné par des quetions telles que "En bleu ou en blanc?", "col V ou col rond?", il se poste à 2mm de moi, ne me laissant aucune marge de manoeuvre, et m'infligeant des regards de gosse en voiture genre "On est bientôt arrivééés?".

Le pire, c'est lorsque je lui montre une sélection et qu'il se met en mode "bionique" genre oui-non, sans même regarder. Ou encore, lorsqu'il choisit le plus mauvais moment (les essayages) pour aller "m'attendre dehors". Du coup, j'ai plus personne pour aller me chercher la taille au dessus, pour me rassurer sur le fait que "oui, oui ce combishort ridicule te va très bien".

Enfin, ce qui me rassure un peu, c'est qu'il adopte exactement la même attitude lorsqu'il s'agit de faire les boutiques pour lui (c'est à dire 2 fois par an). Pas plus tard qu'hier chez SPRINGFIELD (parce que, ouh là là faudrait pas faire plus d'une boutique hein!), j'avais l'impression de tirer mon gamin de 7 ans, lui lançant, alors qu'il était à l'autre bout du magasin en train de trépigner d'impatience: "Tu es sûr que tu n'as pas besoin de tee shirts?", "Tu as un maillot pour les vacances?", "Tu ne profiterais pas des soldes pour t'acheter un nouveau jean?".

Mais comme me le disait sagement ma meilleure amie: "C'est vrai qu'on se plaint, mais mets toi à sa place, et imagine qu'il te traîne dans les magasins de pièces détachées de voiture tous les WE?". Grrrr, j'en frémis d'horreur. Déjà chez le marchand de BD, je m'emmerde. Je profite donc de l'occasion pour remercier mon amoureux de sa patience et de sa tolérance à mon égard...

10:58 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

je ne suis pas seul !
il n'est pas seul !
nous sommes des hommes !
nous sommes des hommes ....

Écrit par : bobbyB | 06/07/2007

Répondre à ce commentaire

tu as bien de la chance d'avoir un amoureux qui veuille bien te suivre de temps en temps ... parce qu'un bon petit lunch avec son amoureux après le shopping, ça doit être super !

Écrit par : mummy | 06/07/2007

Répondre à ce commentaire

aaaaaargh.........monsieur Bodarwé est d'une mauvaise foi crasse....l'ancienne shoppeuse addict ne l'a jamais traînée dans chaque virée car elle préférait être seule !!!!
Mais il est vrai que, concernant la constitution de son propre dressing, caleçon compris, je reconnais le même autisme.

Écrit par : bella | 06/07/2007

Répondre à ce commentaire

MMMh tt bien réfléchi, mieux vaut un amoureux "classique-basic" qu'un "fashion victim" "je-suis-à-la-pointe-de-la-mode" qui te pique tes cremes et tes écharpes (ou pire ta Terracotta et ton anti-cernes), qui trépigne dans les magasins avec toi car il veut passer a la collection homme, voire qui a un budget fringues deux fois plus gros que le tien. En plus tu as trouvé la perle rare parce que ton Lorenzo cautionne ta boulimie acheteuse et suit quand même tes folles virées shopping:-)

Écrit par : Oliviou | 06/07/2007

Répondre à ce commentaire

*Bobby Biii: plains-toi, vas! N'empêche vous êtes quand même bien fiers de nous "sortir", hein???

*Mummy: ca c'est sur qu'on n'est pas près d'oublier la pause lunch avec lui...

*Bella: ca fait trop longtemps belle Bella!!! ANCIENNE shoppeuse addict!!! Je n'ose le croire ;-)

*Oliviou: c'est clair que le coup de la terracotta, ca le fait pas du tout, mais alors là pas du tout!!!

Écrit par : zabou | 06/07/2007

Répondre à ce commentaire

Suis tout ému, j'en verserais presqu'une larme...

Chiant, le magasin de BD ? AAARRGH !

Je vais peut-être penser à changer de politique...

Écrit par : Superlolo | 09/07/2007

Répondre à ce commentaire

j'ai eu un commentaire hier soir d'un mec qui avait lu le blog et se sentait donc concerné par le présent article ... il trouvait que "superlolo" avait bien de la chance de recevoir chaque fois une bd ou un cd .... Moi, je trouve ça génial !

Écrit par : mummy | 12/07/2007

Répondre à ce commentaire

alors là c'est énooooorme!!! ce n'est pas moi qui est écrit ce post non? parce que c'est exactement la même chose à la maison! et tu le décris à merveille!!! donc moi j'ai la chance d'avoir une voiture et mon homme n'a pas (encore) le permis donc il ne va pas dans la voiture sans moi et donc je planque parfois des sacs de fringues dans le coffre... j'ai aussi déjà pratiqué la boîte aux lettres :) ça c'est quand je rentre plus tard que lui (à cause du shopping) et qu'il me voit arriver direct avec mes sacs pas moyen de les planquer... et quand il n'est pas là je planque tout sous le lit, sous des couvertures jusqu'au jour où je suis sûre de les porter et donc de ne pas les rendre à la boutique (ma spécialité...) et là je m'aperçois que finalement il sait tout à fait ce que j'ai dans ma garde robe...

Écrit par : Caroliiiiine!! | 17/07/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.