19
Jui

Infidélité à Marc JACOBS: 2ème partie

Sur ce coup là, ce n'est pas vraiment de ta faute, mais plutôt celle de ton réseau de distribution. N'empêche que, qui c'est qui chapeaute tout ça? Ben, c'est toi, et donc, tu es un peu responsable quand même.

5212bf5e0c18fbf0d5a1d297cfe22227.jpgTu as à nouveau perdu l'occasion de te sucrer sur mon dos, moi qui voulais m'offrir ton superbe cabas en toile bleu jean, qui, paraît-il (d'après le site sur lequel je l'avais repéré), est "functional for every day- office, college, shopping". Et c'est vrai qu'il avait les dimensions impeccables pour mettre tout un fatras de dossiers, dictaphone, bloc-notes et autres. J'avais d'ailleurs organisé dans les moindres détails ce petit délit shopping, puique mon intention était d'obtenir une facture relative à un "cartable" Marc JACOBS afin de le faire passer en frais professionnels.

Le problème, vois-tu, c'est qu'en guise de cabas parfait pour aller bosser, je me suis retrouvée face à la version en toile cirée, genre "week end à Deauville". C'est pas que ça me dérangerait de passer un week-end à Deauville avec toi, entendons-nous bien, mais mon inspecteur des impôts aurait certainement trouvé à redire sur cet achat.

fe2c9280f92eafca2821f247a37b5a50.jpgEn définitive, je me suis rabattue (avec peu de regrets je dois quand même l'avouer), sur le bon vieux cabas à paillettes (grand modèle), noir, de Vanessa BRUNO... Qui est très beau. Et dans lequel je peux mettre plein de dossiers... Voilà, tel est pris qui croyait prendre...

 

16:09 Écrit par Smarty Zabou dans Délits shopping | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.