11
Jui

Wayfarer

7ebde2392a312588967092a0475a46f8.jpgJe m'étais jurée que NON, JE NE CEDERAI PAS. Devant témoins. Mais voilà que se révèle en moi le vilain petit démon qui me dit "VAS-Y, VAS-Y, CRAQUES!". Comme si j'avais besoin de ça. Le problème pour l'accro au shopping que je suis, c'est qu'une fois que j'ai une idée en tête, ca devient une idée fixe, comme s'il s'agissait d'une question de vie ou de mort. J'ai donc (déjà) couru quelques opticiens à midi. Evidemment tous en rupture de stock, pas moyen d'en recommander malgré insistances, bref, une armée d'opticiens dépourvus de toute once d'humanité. Le manque créant le besoin, ça m'a donné encore plus envie d'en acheter. J'en ai finalement vues en vitrine du magasin de lunettes trendy par excellence, mais je n'ai pas osé y rentrer, uniquement de peur de craquer. Alors: passe ou casse???? Ou énoncé autrement: les principes peuvent-ils s'incliner devant la mode??? Serais-je vraiment futile si je ne résistais pas???

PS: En plus, tel un signe du destin, mon amoureux m'impose tous les soirs l'intégrale de la saison 3 de Miami Vice, qui n'est pas en reste de Wayfarer à tous les coins de rue, ce qui ne va pas sans alimenter mon obsession...

15:10 Écrit par Smarty Zabou dans Ca passe ou ça casse? | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bah si c'est par Miami Vice qu'arrive la tentation, il n'y a pas de mal, tu n'y es pour rien...

Écrit par : unefilletoutsimplement | 11/06/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.