24
Avr

I'm on a shoppig diet (enfin, plus pour longtemps)

Ma dernière razzia chez MAJE, au début de ce mois d'avril, a eu raison de mes économies. Le passage à la caisse a fait mal. Pourtant, il y avait juste une (petite) jupe, un (petit) pantalon et une (petite robe).

Je ne sais pas exactement ce qui m'a pris; mon esprit s'est mis en veille lorsque j'étais en cabine et que j'essayais tous ces effets qui m'allaient magnifiquement. J'aurais dû me fier à la mine déconfite que faisaient ma smarty sister et ma gentille maman lorsque je suis ressortie de la cabine, les bras chargés, et que j'ai lancé le fatidique "je prends tout".

Le hic, c'est que quelques jours après ce craquage en règle, j'ai reçu la facture de mon assurance auto, qui était à l'euro près du même montant que ma note de chez MAJE. Sauf que je n'avais évidemment plus cette somme sur mon compte.

Et là, je me suis dit qu'il y avait peut être eu un renversement des valeurs de ma vie: étais-je à ce point futile que je me ruine en vêtements en mettant de côté les choses essentielles? Parce que c'est vrai qu'être bien assurée est tout aussi important qu'être bien fringuée. On ne peut pas le nier.

Je vous rassure, j'ai réussi à payer ma facture en utilisant un subterfuge bancaire (légal, je précise tout de suite), que j'aurais trop honte à vous révéler. Et je ne veux pas vous donner de mauvaises idées.

Quoiqu'il en soit, cet épisode malheureux m'a contraint à un régime shopping qui prendra fin ce samedi 28/04, lendemain de mon anniversaire, et date de ma visite désormais mensuelle à la capitale.

J'avoue avoir succombé à la tentation en achetant quelques blouses chez H&M et chez l'inévitable ZARA (mais, bon j'en avais VRAIMENT BESOIN), ainsi que des CD et DVD chez MEDIA MARKT (mais, bon, ça ne compte pas non plus).

Ceci dit, la meilleure façon de résister à la tentation étant d'y succomber (maxime du célèbrissime Oscar WILDE qui sert uniquement à décomplexer et déculpabiliser les addict people, dont je fais partie), je vais vous révéler le forfait que je compte organiser dès demain 25/04:

medium_robdp-lolitapretam_50.3.jpg

La robe à smocks, fleurie, de Lolita LEMPICKA pour ETAM, parce qu'elle est super jolie, que le fleuri est incontestablement à la mode cette saison, et qu'en plus, j'ai un bon d'achat chez ETAM de 15% pour mon annif!!! Elle est pas belle, la vie?

 

 

Allez, faute avouée à moitié pardonnée, non? Et avec mes 15% de réduction, ca fait à peine une faute à 35%, donc autant dire une broutille...

10:25 Écrit par Smarty Zabou dans Tracasseries quotidiennes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

héhé .... vive les bons d'anniversaire chez Etam me semble-t-il ???
pas oublier la visite à l'autre capitale, prévue pour mai si je ne me trompe ...

Écrit par : mummy | 24/04/2007

Répondre à ce commentaire

Cette petite robe est très sympa parce qu'elle a un petit côté english romanrique, sans être ringarde.
Elle est carrément branchouille assortie de cuir et de ballerines ou de stilletos.

Enfin, au point de vue des accessoires, rajouter une touche d'imprimé fleuri serait, selon moi, une faute de goût.

Elle est donc très interessante parce qu'on peut avec une même pièce basique, obtenir des styles très différents.

Écrit par : chou | 25/04/2007

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec ton analyse, chou! J'avais peur qu'elle fasse cucul mais il semble que non. Enfin, comme tu dis, tout dépend des accessoires avec lesquels tu mixes la robe!

Écrit par : zabou | 25/04/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.